Tous les membres en scène (Histoire)

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Dim 8 Jan - 10:40

Le mage avait expliqué la prophécie à Bouda qui n'aimait pas cette histoire, le mage lui avait dit que certains de "la nouvelle ère" étaient là aussi depuis plus longtemps. Bouda flippait, elle eu un moment de blues, elle pensait a sa famille, son frère serait perdu sans elle. Bouda pensait aussi a sa meilleure amie, aux deux enfants que cette dernière avait et à qui Bouda leur avait fait connaitre la bd, elle était contente que ces deux gamins ne soit inscrits sur les forums pour le moment.

Le mage avait fait sortir le commerçant avant d'expliquer a Bouda. Une fois les révélations faites, le mage sortit en lui disant qu'il allait aider une demoiselle. Bouda comprit quand le mage revint avec une fille endormie dans ses bras. La fille finit par se reveiller regarda la piece et dit:

-V-vous? Que faites vous là? Et vous, qui êtes vous?

Il semblait qu'elle connaissait déjà le mage puis la deuxièmme question s'adressait à elle. Bouda regarda le mage qui lui fit un signe de la tête, elle comprit qu'elle pouvait dire la vérité:
-Bah, heu moi... je viens de la terre et... on m'apelle "Bouda".

Bouda regardait le mage, celui-ci prit la parole avant que la jeune fille qu'il avait ammenée ne puisse réagir à ce que venait de dire Bouda:
-Mes desmoiselles, il faudra réunir les membres de votre forum, les derniers terriens arrivés ici. Il vous faudra éviter de dire d'où vous venez et je vous aiderais a libérer les éventuels prisoniers.
Les deux filles regardaient le mage étonnées, pensant la même chose "éventuels prisonniers?"

Bouda comprenait pourquoi il vallait mieux ne rien dire sur ses origines, mais elle se regarda puis regarda l'autre fille et finalement regarda le mage.

-Je ne suis pas sûre qu'on fasse le poids face a des gardes si y'a des prisonniers! Regardez-nous, des terriènnes jeunes et perdues ici, ne sachant pas si on rentra chez nous un jour. Et puis vous avez vu comment je suis? Je suis le contraire d'une fille musclée, voyez ce ventre!!!
Voyant que la fille ne comprenait rien, Bouda se dirigea vers elle lui demanda son pseudo et lui explica la prophécie et tout le bazard qui va avec.

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Lun 9 Jan - 18:39


<<Je fais ce que je veux>> avait été la première réaction de Baba.

Evidemment, il aurait dû être passioné par l'histoire de Méga, et très exctité de savoir qu'il n'était pas leseul dans la partie.
Mais les promesses d'amour d'Akéta lui était restait encore dans la tête.
Aussi, quand il entendit t'as p'tite amie jaguarienne, il répondit, puremment et simplement <<Je fais ce que je veux.>>
Après tout, c'était vrai! Il avait bien le droit d'avoir une petite amie, merde!

-Ecoute, méga, commença-t-il. Je n'ai pas vraiment pu ''visiter'' la ville... euh, la moitié du temps, j'étais enfermé dans une chambre, ou bien dans un lit d'hopital, à contempler ma ''jambe''.
La dernière fois, j'étais au milieu d'un combat. Tu sais, il s'est passé tant de choses.

Il eut un rire intérieur en regardant sa fameuse jambe. Mais il s'arrêta aussitôt quand son regard remonta jusq'à son épaule bléssé.
Peu à peu, son rire se changea en tristesse, et il se mit à pleurer.
Tant de gens étaient morts, sans raison, à causes de ces types. Ces types qui avaient failli le tué lui, ces types qui avaient massacrés la patrouille... ces types qui menaçaient tout Jaguarys.
Baba avait suivi les événements, qui s'enchaînaient à une vitesse qu'il ne pouvait supporter.
Il n'en pouvait plus, ce qui s'était passé était inhumain et à présent, il pleurait.
Il pleurait tout, l'absence de sa famille, le possible fait qu'il ne puisse plus les retrouver, les morts d'hier qui n'étaient pas les siens, mais qui avaient choisis de mourir face à lui, sa jambe, la solitude...
Non.
Il n'était pas seul. Il y avait désormais méga, il y avait aussi Akéta. Peut-être que d'autres membres étaient à Alysia...
Baba savait que ses questions ne seraient résolues quand dernières par les Jaguarians. Akéta l'avait dit: c'était la guerre désomais.
Et les généraux n'avait que faire de l'histoire mystérieuse d'un banal humain, leur peuple avait plus d'importance.
Logique.
Il faudrait trouver d'autres alliés de poid. Méga par exemple, même si il était dans la même situation que lui, il pouvait l'aider, au moins à comprendre.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Shimy-du-64 le Mar 10 Jan - 20:48

Voyant que la fille ne comprenait rien, Bouda se dirigea vers elle, lui demanda son pseudo et lui expliqua la prophécie et tout le bazard qui va avec.


Shimy du 64 n'en croyait pas ses yeux et ses oreilles, Déjà, elle se réveillait dans un endroit qu'elle ne connaissait pas, ensuite elle y retrouvait la personne qui l'avait aidée au monde elfique et par dessus tout ça, il était avec un autre membre de "news légendaires"! Il faut bien reconnaître qu'il y a de quoi être plus que surpris! Elle eu un instant de silence...

Mon pseudo, c'est Shimy du 64 et, comme toi, je viens comme toi de la terre. C'est tellement bizarre... Comment avons nous pu arriver là? Tu dis que d'autres terriens que les membres de "news légendaires sont là aussi? Et cette fameuse prophétie..."A travers les dimensions les Terriens voyageront. L'élite choisie sera amenée ici. Et lorsque les recrues seront là, deviendront rouges les Lunes d'Alysia. Lorsque l'élu arrivera, Alysia le saura, et le monde s'en contentera." Qu'est-ce que ça veut dire? Est-ce l'un d'entre nous cet élu dont ça parle? Est-ce que...
Le mage la coupa:
...Certains sont là depuis presque un an, a cause du gardien. En fait, tous les forums sont sur Alysia, éparpillés un peu partout sur la planète. Pour l'élu, je n'en sais hélas pas plus que vous, le mystère reste entier, mais vous devez absolument réunir votre forum, et là, peut être qu'il vous sera possible de rentrer chez vous. Mais avant, il faudra aussi comprendre pourquoi le gardien a décidé de faire cela.
Shimy du 64 repensa a tout ceux qu'elle avait laissés sur terre, elle pleura.
Il... il faut qu'on réussisse... a rentrer chez nous...
Bouda hocha de la tête: oui, il le fallait.
Que devons nous faire exactement?
Vous devez parcourir Alysia et rencontrer Tous les membres qui ont été téléportés. Malheureusement, c'est tout ce que je sais. Je ne peut pas faire grand chose de pus pour vous. Si ce n'est vous souhaiter bonne chance. J'espère de tout cœur que vous réussirez.
Merci pour vos encouragements, nous y allons. Au revoir!
Oui, bonne chance, nous nous reverrons très bientôt, au revoir!
Les deux filles sortirent de le maison. Shimy du 64 réalisait la chance qu'elles avaient que ce mage les ai aidées, pour sa part, elle serais bien mal barrée sans lui. Elle demanda a l'attention de Bouda :
Et maintenant? Ou allons nous?



_____________________
Razz la pitite Shimy Razz


Signa et avatar by mwa u_u

trop mimi♥️:

Je modère en INDIGO !
avatar
Shimy-du-64
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 20
Lieu : Dans une galaxie des plus lointaines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par black cat le Mer 11 Jan - 12:13

Black cat se réveilla en sueur, il se demanda où il était. Il tenta de se relever et il vit une pièce où discutaient deux hommes. L'un des deux lui lança

Ah!Tu es enfin réveillé !

Mais où suis-je ?

tu es tombé dans le pire endroit du monde : La Prison Barek et on t'a retrouvé. Tu étais à peine conscient, allongé dans le sable, si on ne t'avais pas vu : tu serais vraisemblablement mort à cet instant.
.


Black cat en resta bouche bêe. Il bégueilla :

Mais...Mais...
Il réfléchissit un peu : il avait bien entendu prison Barek. C'était s'en doute de la magie noire qui l'avait transporté dans un monde parallèlle au sien.

Il demanda :

Comment vous appelez-vous ?

Ils repondirent : Moi, c'est Marc. Et je suis David.

Et bien moi c'est Black.

avatar
black cat
Encore timide
Encore timide

Messages : 11
Date d'inscription : 23/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Jeu 12 Jan - 0:12


Baba avait été, après sa sortie de l'hopital, reconduit jusqu'à sa chambre, en compagnie de Méga et de l'étrange Aertu, qui semblait le suivre partout.
Une fois de plus, il le toisa du même regard interrogateur, détaillant ses vêtements parfaitement à la mode, et sa crinière brune et orangée.
Méga avait dit qu'ils s'étaient fait une ''coupe jaguarrienne''. Peut-être qu'avant, il se déplaçaient avec des peaux de bêtes. Aertu n'avait pas que sa présence d'étrange. Il y avait aussi sa ressemblence avec Akéta.
Baba secoua la tête, se disant que de toute façon, tout les jaguarians se ressemblent. Et pourtant...

-Sa ne va pas, demanda Méga.

Baba grogna quelque chose d'intelligible comme il en avait l'habitude, et se dirigea vers le balcon.

-Je commence à désespérer, expliqua-t-il tout en marchant. Je ne sais même plus depuis combien de temps je suis là, et j'ignore encore plus combien de temps je vais y rester. (Il balaya du regard l'immense ville aux bâtiments triangulaires.) Quoique au fil ou vont les choses, je commence à croire que je y rester toute ma vie.
-Hum... tu ne crois pas que moi aussi je voudrais sortir de là?

Baba se retourna brusquemment, le regard illuminé.

-Oui, c'est vrai! On est deux maintenant, et c'est la preuve que je ne suis pas le seul imbriqué dans cette histoire à dormir debout. Le problème, le vrai, est de savoir qui a fait ça, pourquoi il l'a fait, et comment rentrer chez nous... l'autre problème, c'est que maintenant que j'ai déjà esseyé de m'évader, je suis fiché...
-Ce ne serais pas arrivé si tu n'avais pas voulu secourir ta bimbo, soupira Méga.
-Ce n'est pas une ''bimbo'', s'insurgea Baba.
-N'empêche qu'on se retrouve dans la m**** noire avec tes histoires d'amours!!!
-J'ai crée une alliée de poids
, figure-toi. Pendant que tu te ballader chez dame nature, j'ai tout fait pour sortir d'ici!
-Et qu'est-ce que tu crois que je foutais?! J'aidez Aertu à rentrer chez lui!!
-C'est à cause de moi que vous disputez?


La petite voix gamine d'Aertu avait suffit à arrêter le débordement de colère et de cris.
Les deux garçons s'étaient stoppés au milieu d'une crise, et leurs positions immobiles les rendaient plus ridicules qu'agaçés.

-Quoi? Fit Baba en s'éssuyant le nez qui s'était mis à couler.
-Ben, c'est ce que j'ai cru comprendre quoi, poursuivit Aertu. Vous savez, je me débrouillerais très bien tout seul, vous pouvez continué à vous dis... a discuter entre personnes adultes.

Méga l'attrapa et le souleva.

-Tu ne vas nulle part, toi.
-Il a raison,
avoua Baba. C'est pas en se chamaillant comme des gosses qu'on va trouver une solution.

Méga haussa un sourcil. Après tout, il avaient tout deux 13-14 ans.

-Je ne sais pas vraiment à quoi peut nous servir Aertu pour le moment, mais il peut toujours nous être utile.
-Il a l'air d'avoir une sacrée côte auprès des gars d'ici,
répondit Méga, comme les miliciens par exemple.
-D'accord. Au fait, tu m'explique pourquoi tu l'a amené ici déjà?
-Il est amnésique. Il cherche ses parents.
-Et niveau aide des jag' sa va être sérré, ils sont en guerre, et sa doit passer en priorité pour eux. J'ai même peur que dans le feu de l'action, ils nous exécutent...


Baba cessa de parler pendant un instant, battant une mesure imaginaire avec son doigt.
Il allait proposer une idée quand la porte s'ouvrit.
Akéta entra dans la pièce, la lumière illuminant soudainement ses cheveux et leurs donnant un éclat surnaturel. Mais en dessous, pas une femme en train de se pavaner, juste Akéta, plongée dans ses pensées en lisant silencieusement un petit texte.
Elle n'avait même pas enlevé sa tenue de combat, et avait encore son carquois et son arc dans le dos.
Battant étrangemment la même mesure de Baba, un foureau frappait sa hanche gauche avec une régularité de métronome.
C'est alors qu'il se rendit compte qu'elle claquait des dents.

-Sa ne va pas?
-S...si,
dit-elle. Je viens de faire ma patrouille c'est tout...
-Je pensais qu'ils te relèverait après ce qui c'est passé.

Elle ne lui répondit pas, comme si elle ne l'avait pas entendu. Pour elle, cette embuscade était déjà un très vieux souvenir, mais la vengeance de tout le régiment de Chasseur des Glace sera équivalente, au moins, à la somme de la souffrance des morts et de celle des bléssé.
Elle se rua plutôt sur la cuisine ou elle commença à se préparer un café.
Là, elle remarqua Méga et soupira.

-Il va encore falloir que je m'occupe de quelqu'un d'autre...

Méga reposa Aertu, presque génée.
Akéta ne comprit pas immédiatement en le voyant. Elle plissa les yeux, dubitative. Mais lorsque, légéremment repoussé par la jambe de Baba sur laquelle il s'était agriper, il s'aprocha d'elle, elle reconnu son odeur...
La sienne.

-Aertu... co... comment-tu...
-Vous vous connaisez,
questionna Baba, étonné.

Et elle murmura:

-Fiston.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Jeu 12 Jan - 19:38

Méga reposa Aertu presque gêné

-Euh....mais non écoutez,je vais partir d'ici au plus vite.
-Et comment?Vous savez où vous êtes,non?Vous voulez un café?
-Ah oui,je suis désolé.Manchok euh...Aert...bon,pas grave,viens ici.

Akéta ne comprit pas immédiatement de qui parlait Méga. Elle plissa les yeux, dubitative. Mais lorsque, légéremment repoussé par la jambe de Baba sur laquelle Aertu s'était agriper, il s'aprocha d'elle, elle reconnu son odeur...
La sienne.

-Aertu... co... comment-tu...
-Vous vous connaisez? questionna Baba et Méga en choeur, étonné.
Et elle murmura:

-Fiston.
-Maman.
D'un coup,on aurait dit que Aertu a grandi,1 an de maturité.Sans doute l'isolement dans la foret,l'a fait perdre toute maturité

Baba et Méga se regardèrent,bien que baba le connaisait pas trop,c'est une relation que Méga a eu avec Aertu.Ce qui l'ému beaucoup.Chacun connaisait son ami,baba:Akéta et Méga:Aertu.

Ils regadèrent les retrouvailles.Voir deux personnes qui aiment pleurer de joie,surtout Baba qui venait de comprendre que,sans doute,Akéta ne vivait pas seule.

-Maman,désolé de ma fuite,mais me revoila comme telle!Me revoila!Où est papa?
Les deux garcons virent Akéta verser une larme
-Il...il n'est pas la,désolé.Je lui ai promis de te faire un guerrier comme lui,j'ai réussi.Soit fort,fiston,il est mort.
-Il ....il est mort?C'est quoi ca?Méga!Tu ne m'as pas appris ce mot!
Méga Razzia regardit Akéta,puis baba et dit a Aertu la définition.A la fin de la citation de Méga,Aertu sortit de la salle
-Aertu!
-Gamin! cria baba
-Bébé! hurla Akéta
Méga s'assit près de Baba en regardant sa jambe
-C'est vrai que t'as fait pas mal de boulot,avoue que tu es content que son père est ......
-Il faut dire que d'un coté,non.Mais d'un autre:oui.
-Je te comprends.ricana Méga
Akéta tout triste,venu interrompre la conversation demanda a Méga:
-Toi,qui es tu?Qu'as tu fait de lui?Explique tout.
-Ba euh....tu....vous savez.....je n'ai pas fait gran...
-Arrete,si tu ne m'a pas menti,tu as fait d'un gamin perdu,un chemin qui l'as mené devant elle,sa mère.
Akéta détournit Méga,celui-ci savait qu'elle n'allait pas porter une attention sur lui.Pendant que Baba expliqua tout sans rien passer,Méga en profita pour trouver Aertu,et lui parler

-Tu sais,il est mort mais sans doute vaillament,je te propose d'en parler avec ta maman
-Justement,en parlant de ça,tu m'as aidé,a moi de t'aider!
-Ecoute,ce soir,il s'est passé beaucoup de choses,non?Je viens de voir deux chambres a coucher,sans doute un pour tes parents,et l'autre pour toi et euh....
-Ma soeur,je me souviens d'elle.
-Elle aussi,elle est.....
-Nan,elle passe son bac clandestinement quelque part dans Oroban,je crois.soupira Aertu
-D'ailleurs,a propos de ta mère,je voulais te di....
A ce moment,Akéta et Baba rentrirent dans la chambre.
-Méga,merci pour tout,est ce que tu voudrais bien,me laisser seul cette nuit avec...
Baba eu un battement de coeur.
Aertu,mon fils?Il y a une autre chambre en face.
-Quoi?Mais non,je veux rester avec Méga moi!
-A demain,Aertu,bonne nuit Akéta
-Euh....Tardes pas trop Akéta,bonne nuit gamin.
Méga et Baba partirent dans l'autre chambre,Méga prit le lit du bas.
-T'en penses quoi?
-De quoi?
-De tout ca,de ceux qui vient de se passer,de ceux qui s'est passé et ceux qui nous est passé,t'en penses quoi?
Méga attendit la réponse,cette question n'était pas si facile,il réfléchit lui aussi.Tout en entendant ce que disait la p'tite famille la bas.
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Ven 13 Jan - 20:40

MoOny ouvrit les yeux. Un plafond en bois. Une sensation de chaleur lui traversa le corps et une douleur dans le bras lui agrippa les nerfs sensoriels. Elle était allongée sur un lit, plutôt douillet. La jeune fille entendait des crépitements, comme un feu de bois dans une cheminée. Derrière elle devait se trouver une fenêtre, car de faibles rayons de soleil se posaient sur ses jambes. MoOny tenta de se redresser, ce qu'elle fit avec beaucoup de mal. On lui avait bandé le bras gauche et pansé des égratignures sur les jambes et sur le visage. Elle se trouvait dans une pièce assez grande, avec une table, près d'une cheminée où brulait un feu. Il faisait bon et la jeune fille se sentait bien. Elle s'assit sur son lit. Près de la table de nuit se trouvaient ses bottes et Wolfang, qui dormait. MoOny sourit et le caressa. A ce contact, le pikimi se réveilla et, apercevant MoOny, se mit à ronronner et lui sauta dessus pour se frotter à elle. La jeune fille le caressa de plus belle, puis, tenta de se lever. Elle avait une douleur dans les côtes, qui la fit se plier en deux, mais MoOny réussit à marcher jusqu'à la table où il y avait un plat de fruits posé. Elle prit une pomme et croqua dedans. Il fallait qu'elle reprenne des forces pour partir d'ici.
Soudain, la porte s'ouvrit, dévoilant un garçon brun aux yeux bleus marine. Il la regarda, surpris. MoOny le contemplait. Pas désagréable à regarder non plus. Le garçon se racla la gorge et demanda :
- Bien dormi ?
Cette question arracha MoOny de ses pensées.
- Euh, je...Oui, merci. Hum, vous êtes qui ? On est où là ?
- Littéralement ou géographiquement ? répliqua le garçon, réprimant un gloussement.
MoOny comprit alors qu'elle n'avait rien à craindre et qu'elle pouvait se détendre. Il n'avait pas l'air dangereux. Néanmoins, la jeune fille avait toujours la dague de Maeliss dans sa poche et elle n'hésiterait pas à s'en servir. Wolfgang semblait se méfier de l'inconnu.
- D'accord. Je m'appelle MoOny.
- Nom pas commun pour une fille pas commune. T'es pas d'ici, pas vrai ? remarqua l'inconnu.
- Cela dépend ce que tu entends par "ici", répondit MoOny, entrant dans son jeu.
L'étranger sourit. Il s'approcha du feu, comme pour se réchauffer. Puis, il prit une bûche et la jeta dans le foyer. Il se retourna vers MoOny, qui l'observait avec insistance sans s'en rendre compte.
- On est à Souledge City. Petite ville pionnière, étape pour les voyageurs qui se rendent dans les montagnes de...
- Lovinah, coupa MoOny, pensive.
- Et tu viens d'où comme ça ? Rymar ? Tes habits me sont étrangers.
- Je ne viens pas à proprement parler d'un endroit quelconque sur cette planète, répondit MoOny, sans se demander s'il ne fallait pas garder cela pour elle-même. Elle sentait qu'elle pouvait avoir confiance en cet homme.
- Alors je ne veux pas en savoir plus, dit-il soudain, comme pour la couper dans son élan. Puis, tendant sa main : Je m'appelle William. William Remington.
MoOny ouvrit de grands yeux, puis lui serra la main, doucement. Le contact avec sa peau la fit frissonner. Elle n'avait pas encore touché d'Alysien depuis son arrivée.
- Tu n'es pas d'Alysia, toi non plus ? demanda-t-elle, hésitante.
- Et bien ça c'est une autre histoire, ma belle, dit-il en esquissant un sourire.
La jeune fille, flattée, se détourna pour cacher ses joues rouges. Elle fit mine de vouloir défaire le bandage de son bras, pour amener William à un autre sujet. Celui-ci l'aperçut, et feignant de l'arrêter, s'exclama :
- Tu ne devrais pas l'enlever. La blessure de ton bras n'est pas très grave, mais elle n'est pas jolie à voir.
- Je ne me souviens pas exactement de ce qui s'est passé, soupira MoOny.
- Pas très loin d'ici, là où il y a encore de la forêt touffue, j'ai entendue une explosion effroyable. Puis une grande clarté. Lorsque je suis venu voir de quoi il s'agissait, je t'ai trouvé, parterre. Tu étais blessée et tu avais perdu connaissance, alors je...
- Merci, le coupa MoOny. Merci de t'être occupé de moi, mais je dois reprendre ma route.
- Dans cet état ? Hors de question, répliqua William.
- Tu as dis que la blessure de mon bras n'était pas grave, rétorqua MoOny, tout en s'approchant de lui.
- Il faudra te refaire le bandage plusieurs fois !
- Pas de souci. J'ai un diplôme de secourisme.
- Il fait froid par ici, tu risque d'attraper la crève, répondit William, ne sachant que dire.
- Très bien, j'achèterais des vêtements, déclara MoOny.
"Trouve mieux que ça."
- Tu...Tu ne sauras pas te défendre seule.
MoOny, presque collée à lui et pouvant sentir son souffle chaud, sortit sa dague de sa poche et lui présenta.
- Et j'ai un pikimi mangeur d'hommes, dit-elle en souriant.
William soupira. C'était fini, elle avait gagné. La jeune fille fut presque déçue que ce petit jeu ne continue pas. Elle se décolla du garçon, prit Wolfgang dans ses bras et se dirigea vers la porte. Elle marchait lentement, pour laisser le temps à William de trouver un prétexte pour la garder auprès de lui. Inconsciemment, elle voulait rester.
"Retiens-moi, bordel, retiens moi..."
Mais chaque pas les séparant un peu plus, MoOny se retrouva vite sur le palier. Elle sentit la morsure du froid lui glacer le sang. Elle frictionna ses mains, regardant à droite et à gauche, cherchant un magasin de vêtements. Mais ce n'est pas ce qui lui importait le plus. La jeune fille se retourna vers la maison de son hôte une dernière fois. Rien. Elle commençait à partir pour de bon, lorsque William sortit de la maison, comme s'il avait eu peur qu'elle soit partie en courant.
- Mange au moins quelque chose ! ordonna-t-il.
Après quelques instants de réflexion, il ajouta :
- ...s'il-te-plaît.
MoOny sourit et commença à faire demi-tour. Lorsqu'elle passa devant lui pour entrer, elle lui murmura :
- D'accord. Je reste encore un peu.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Dim 15 Jan - 1:10


-Je pense que si d'autres menbres du forum son dans ce monde, il faut les contacter, par n'importe quel moyen.
-Tu continus sur ta lançée,
s'étonna Méga.
-Exact... j'ai ma petite idée la dessus. Soit on vole un cristal et on esseye de trouver la bonne fréquence... soit on s'engage dans l'armée et, en la suivant, on s'échappera discrétement.

Méga lâcha un long soupir agaçé et donna un coup de pied dans le lit de Baba.

-Elles ont l'air fabuleuse tes histoires, grogna-t-il. Mais: que ferons nous d'Akéta et d'Aertu? Et si on utilise un cristal, comment savoir qui nous répondra? Si sa trouve, on va appelé le QG des Jaguarians... Deux, si on s'engage dans l'armée on risque à tout les coups de se faire tuer!
Le mieux, c'est de s'évader discréremment...
-Et pour aller ou,
s'énerva Baba. Je te rappelle que je suis fiché, et de toute façon, nous n'avons aucune route à suivre. Le mieux reste l'armée.
-On est dans une impasse,
lâcha Méga. Une putain d'impasse...

Le silence se fit, leurs rappellant soudain qu'il devait être tard dans la soirée.

-Je pense qu'on devrait en reparler demain, proposa Baba. On sera un peu plus reposé, non?

Il s'attendait visiblement à une réponse, mais celle-ci refusait de parcourir les quelques centimètres qui séparaient la bouche de Méga de l'oreille de Baba.

-Méga?

Baba se leva et regarda sous son lit. Méga était déjà entrain de dormir.
Baba aurait sans doute dût faire de même, mais au lieu de cela, il resta éveiller un long moment.
Il pensa à sa famille, qui était sans doute morte d'inquiètude à l'heure actuelle. Il était peut-être déjà recherché par la police. Combien de jours était-t-il resté ici? Un? Deux? Trois? Peut-être une semaine.
Il contempla sa jambe. Si il rentrait chez lui, que dirait-t-il à ses parents?
Si seulement il rentrait.
Et comme si sa ne sufisait pas, il avait entamé une relation avec Akéta!
Il était bien loin de l'univers doux de Patrick Sobral. Celui-ci était dangereux violent, étouffant.
En tout cas pour lui, d'autres vivaient sûrement le bonheur absolu, ici.

-Très bien... va pour l'armée.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Dim 15 Jan - 14:55

-Je pense qu'on devrait en reparler demain, proposa Baba. On sera un peu plus reposé, non?

Pfffiooou, il est chiant...Je vais dormir moi, pensa t-il

Le lendemain,Méga se réveilla de bonne humeur, mais baba dormait encore à poing fermé. Il avait du s'endormir tard. Méga se rendit donc dans la cuisine et vit que Akéta s'était déjà habillée. Il s'apprêtait à repartir pour se changer, mais Akéta l'interpella.
-Non, je vais partir bientôt, j'ai une patrouille.Venez donc.
-D'accord. Juste deux secondes...
Méga courut réveiller Aertu. En temps normal, celui-ci sauterait sur Méga mais non. Il retrouvait sa mémoire de plus en plus vite...
-Tu viens? On va aller voir ta mère ! proposa Méga.
Méga et Aertu entrèrent dans la cuisine mais Akéta était déjà partie. Baba arriva alors.
-Hey!Ca va les gars ?
-Mouaiiiis..., répondirent-ils en choeur.
Les garçons prirent des tartines et alors qu'ils mangèrent, baba les interrompit et dit :
Ah oui Méga Raz..Méga ! On va s'inscrire à l'armée!
Méga recracha ses céréales.
-Quoi ?! s'exclama-t-il, en prenant baba par la gorge.
-Woooh, du calme ! T'as envie qu'on dégage d'ici ou pas ?
-Je comprends ton raisonnement...., répondit Méga, en s'écartant.
-Dites,saviez-vous que l'armée m'a offerte une arène privée ? s'exclama Aertu. On peut y aller!Je m'entraine avec toi Méga, et baba avec Akéta.
-Ok! répondirent-t-ils en choeur.
Le soir-même, Méga, Baba et Aertu en parlèrent à Akéta. Celle-ci, après de longues heures, était d'accord. Ils passèrent tous une bonne nuit.
Le lendemain, Aertu réveillait les garçons, alors qu'Akéta attendait déjà en tenue.

-Tenez ! Vos tenues ! Ce sont celles que vous utiliserez pour vous entrainez !
-Mhhhhh?Mhhhhh!Mhhhh..... ronchonnèrent-ils.
-Euh, je vous attends dehors...
Méga et baba se levèrent et mirent leur vêtements. En sortant, ils s'aperçurent qu'ils étaient en retard.
-Merde!
-Vite!
Baba se mit alors à courir aussi vite qu'il le pouvait. Mais grâce à sa jambe de jaguarian, il progressa 10 fois plus vite qu'un simple humain.
-Hé!T'as vu!? s'exclama-t-il avant de trébucher et de tomber par terre. Aie..
-Crétin ! Tes pieds doivent courir a la même vitesse !
Méga prit Baba et partit voir la famille et arrivèrent a l'arène
-Whhhho,c'est grand!!!
Héhé!C'est mon fils qui a gagné ca!
-Hum,hum.Allons nous entrainer.
-Etttttt....j'ai apporté vos armes!Pour baba:Un arc super beau et comme tous les archers ici:Une arc et pour Méga:Une épée super belle !Ainsi qu'une masse d'arme.Comme on dit chez nous:Jamais 1 sans deux!
-Whhhhhhhhooooo!S'ettonirent en voyant les armes
Ils partirent tous s'entrainer pendant que Baba était assis car il avait mal aux pieds.Méga qui était sur la bonne voix pour l'instant,se distraiya en regardant Akéta s'approcher de Baba.Méga eu une égratinure
-Laisse les faire....
-Désolé.....
Méga sautit en arrière et apprenit les gestes de Aertu.Du coté de Baba,ils s'entrainerent aussi,Méga et baba étaient sans doute sur le meme niveau.Méga reprenit son sèrieux et s'entrainirent.A la fin de l'entrainement,sans doute au crepuscule
-Bon,tu t'es assez entrainé pour ce soir.Et,a la fin de la semaine,tu pourras bien etre dans l'armèe!
Suuuuuppperrr!
Méga et Baba rentrirent,mangirent et partirent dans leur chambre.Méga qui entendit ceux que disaient Akéta et Aertu,parlit avec baba sur la possibilité d'aller a l'armèe et ils dormirent.

Pendant toute la semaine,ce fut pareille.Entrainement,manger,dodo.C'est devenue une routine...ah....si Moony savait qu'en s’enfuyant,il serait assez fort pour tuer un humain....
A la fin de la semaine.Le soir,Akéta partir a l'armée pour postuler les deux garcons pendant que Aertu partit acheter des vetements pour Baba.Quel soirée....comment s'en sortir?


Dernière édition par Méga Razzia le Lun 16 Jan - 0:24, édité 1 fois
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Dim 15 Jan - 21:15

-Oui, bonne chance, nous nous reverrons très bientôt, au revoir!

Bouda se doutait qu'elle reverrait ce mage très bientot puis elle vit sa compagne d'infortune la regarder et lui demander:
-Et maintenant? Ou allons nous?
-Selon le mage... qui ne m'a pas dit son nom, nous devont retrouver les autres et libérer les éventuels prisoniers. Regarde, elle montra le contenu d'un sac de toile, il m'a donné deux capes et des fioles, il a dit que ça nous aiderais, il m'a vaguement expliqué comment m'en servir.

Bouda vit l'air étonné de shimy-du-64, elle signala alors:
-Les capes c'est pour passer plus inaperçues ici et les fioles contiennent différents produits, les grises sont pour créer de la fumée pour couvrir une éventuelle fuite par exemple, les bleus pour donner du courage et les deux vertes... en cas de gros pépins m'a-t-il dit.

Bouda et shimy-du-64 restèrent un moment silencieuses et vu que Bouda était la plus agée, elle prit les choses en main.
-D'abbord, trouver un moyen de faire fonctionner ce truc! Bouda montra une petite tête de faucon en jage de gaméra et en or.Il m'a dit qu'il a jeté un sort pour detecter les humains recemment arrivées sur Alysia, mais il ne m'a pas expliqué plus. Défois j'avais envie de lui en coller une tellement il est énigmatique!

En voyant sa collègue réagir à ses propos, Bouda ne fut pas étonnée de l'entendre dire:
-Tu est bizarre.
-Ouais, je sais!Lança fièrement Bouda. Mais selon "magénigmatique" il y en a d'autres dans la cité, il nous faut les trouver!

Bouda tripotta l'objet en jade, cette tête de faucon lui faisait penser au représentations du dieu Horus, l'un des dieux de l'egypte antique. Bouda qui croyait en beaucoup de choses s'étonna a croire en ce dieu mytique pendant deux secondes. Elle se surprit a espérer que c'était un signe, que ça lui permettrait de trouver le chemin de la terre. Elle se sentait comme Ulysse dans la série "Ulysse 31" qui avait perdu le chemin de la terre a cause des dieux.

Les dieux qui ont crée le gardien savaient-il que leur créature s'amusait avec les humains de mondes qui ne les concernaient pas. Trouver le gardien et lui faire entendre son point de vue, voilà ce qui finit par trotter dans la tête de Bouda, elle se voyait lui crier dessus pour lui dire ses quatres vérités. Un raclement de la gorge de Shimy-du-64 sortit Bouda de ses pensées par moment pleines de baffes.


-Heu..... Oui, notre mission... As-tu une idée?


Un petit moment de réflexion et Bouda reprit:-Au fait, juste une chose, comment dois-je t'appeller? "Shimy-du-64" ça ne passera pas innaperçu ici! Alors tu préfère "Shi" "Shim" ou "Mimi"? A moins que tu n'ai mieux à proposer?

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Lun 16 Jan - 1:14

bon, se post est très long, mais s'arrête un peu au milieu de l'action, mais la suite, vous pouvez l'imaginer.




Le hurlement de Baba déchira le tintement des armes dans le matin naissant.
Il s'écroula à terre cracha sang et salive sans discontinué. Une fois de plus en ce début de journée, il mordit la poussière. Sa main pleine d'égratinures se referma sur le sable de l'arène.
Sans la voire, il savait qu'Akéta l'observait d'un regard désaprobatteur.

-Aller, Baba, tu ne peux pas ''que'' tirer à l'arc, il faut que tu manie ton épée un peux mieux que ça.

Baba ne s'attendait à ce qu'une main lui vienne en aide, aussi, il se releva seul.
Titubant, le regard fatigué et les bras pendants, il fit une nouvelle fois face à Akéta.
Un peu plus, quelques rires se mêlaient pour accentuer le sentiment d'une imitoyable défaite.

-C'est bon, marmonna-t-il. J'ai perdu, et tu as gagné, tout le monde est content.
-L'échec n'a qu'une amie: la mort. Reprends ton arme.

''Non.''

Sa main avait déjà empoignée le manche de bois se terminant par une lame étincelante.
Il vit le reflet de son visage. Ses cheveux bruns et sales tombaient sur ses yeux em fines mèches. Ses joues, ses lèvres, son nez, tout était couvert de poussière mélée à sa transpiration, ce qui crée une sorte de boue liquide.
Akéta était déjà prête au combat, lui, beaucoup moins.
Mais il se força, il se força à lever son épée, à se jeter sur elle, à...
Il parat quelque coups, et lorsque le combat s'éternisa, il commença à croire qu'il pouvait encore la mettre à terre. Cette folle pensée accompagna son poing qui percuta la joue d'Akéta. Elle ne s'éffondra pas, mais fit quelque pas en arrière en secouant la tête.
Baba eu un sourire fou, et il se mit à bondir de joie.

-Sa fait super mal, grogna-t-elle en pleurant.

Baba s'arrêta dans sa danse ridicule et ouvrit un oeil stupéfait (l'autre refusant de s'ouvrir).
Il s'approcha d'elle, l'air désolé.


-Vraiment? Je... désolé, je pensais pas avoir frappé si fort...

Akéta se mit à rire lorsqu'elle reprit son arme et lui enfonça le pommeau dans le ventre.
Et, pour la quatrième fois, il se retrouva les quatres fers en l'air.


-Mon pauvre Baba, soupira Akéta. C'est bien dommage, tu étais sur la bonne voie, mais ne t'attendris pas sur tes adversaires. Car si ils te voyent hésité, ils te tueront, sans hésitation cette fois.

Il fit la grimace en se relevant. Dommage, en effet. A côté, méga semblait se débrouillé bien mieux que lui. Il maniait l'épée tel un chef d'orchestre maniant sa baguette contre Aertu.

''Je me débrouille bien mieux avec mon arc, pensa-t-il.''

-Faites place, pour le général Yédu, hurla une voix. Faites place!!

Un jaguarian monté sur un quadryl arriva dans l'arène, faisant voler le sable autour de lui.
Tout les soldats présent dans l'arène se mirent au garde à vous, même Aertu et Akéta.
Encore sonné, Baba en fit de même et méga suivit le mouvement.

-C'est qui? Souffla Baba.
-Le général Yédu, expliqua Akéta. C'est lui qui est chargé de l'opération ''Brise-glace'', celle qui vise à détruire les villages des hommes dans les montagnes.

Tout était impréssionant chez ce type, du moins, en apparence. Rien que son quadryl bardé de plaques en imposait. Pareil pour le général, son armure épaisse de plates couvrait l'intégralité de son corps, et on distingué à peine ses yeux.
Et pourtant, Baba le sentait, ils étaient imprégnés d'une certaine fierté.


-Soldats de Jaguaris, tonna-t-il. Je sais que votre entraînement est loin d'être terminé, mais l'heure est venue pour nous de guerroyer ces humains. Rejoignez la Légion, rejoignez nous. Votre honneur passeras avant tout, aussi, vous ferez partis des premières lignes... Dans une heure, vous devrez vous présentez au bureau de la Légion, on vous équippera en conséquence. Puis, nous partirons.

Sans ajouter d'autres mots, il tourna les talons (ou les sabots) et sortit de l'arène.
Lentement, les soldats présents se dispersèrent. Ils n'exprimaient pas vraiment de joie apparente, ni de peur ou de décéption.
Baba, Akéta, Aertu, et Méga se regroupèrent.


-Aertu, commença Akéta. Tu nous accompagne? Je n'ai pas envie que tu risque ta vie...
-Sa ira très bien, maman, coupa ce dernier. Si je peux tuer des humains, je le ferais volontiers, et puis...

Il envoya un coup de coude dans les côtes de Baba.

-J'ai de bons alliés.

Son sourire leur fit presque oublier les dangers de la guerre, les morts, et les souffrances.
Il se mit à courir en direction de la sortie.
Arpentant les rues de la ville, ils arrivèrent rapidement au bureau de la Légion.
Le bureau se trouvait dans le péristyle qui longeait une vaste cours d'entraînement, qui ressemblait à l'arène.
Dans cette cours, des dizaines de guérriers en armures lourdes s'alignaient, tels des petits soldats de plomb. Quelqu'un vociféra un ordre auquel un cri tout aussi rageux répondit. La troupe tourna sur elle même et il disparurent par une porte du péristyle.
Les soldats à peine entraînés pénétrèrent dans une salle sombre ou plusieurs personne habillée de cuir leur distribuèrent des armes.
Méga reçut une épée et une masse, Aertu une épée de taille basique, et Baba un arc en fourrure ainsi qu'une petite épée.
En sortant, Baba se rendit compte de la crédulité des jaguarians qui les accompagnés.
Les jeunes recrues se disputaient leurs armes, et se chamaîllaient en riant.
Ils partaient à la guerre sans vraiment se rendre compte qu'ils allaient au devant de la mort.
Le petit groupe rejoint le gros.
Une énorme ligne traversait la ville. La marche régulière, les guerriers se mirent à siffloter un air ressemblant à l'hymne des grenadiers britanniques. Tout allaient trop vite. Il y a quelques jours de cela, il rencontrait Akéta, aujourd'hui, il était imbriqué dans une guerre déclenchée par un affrontement auquel il avait participé.

'[i]'Quelle merde.''


Au moins, Baba savait qu'il allait braver le froid avec de vrai vêtements. Cette fois, pas de tempête, pas d'embuscade, pas de message qui conduise à la guerre.
Cette fois, les Jaguarians passaient à l'offensive.
Le froid mordant surpris tout de même Baba. Akéta le prit par le bras, comme pour se tenir chaud à elle même.
A l'arrière, les rires secouaient les gars, mais à l'avant, des soldats lourdements armés ne bronchaient pas, se contentant de se retourner de temps à autre pour leur jeter un regard désapprobatteur.

-Qui sont ces types, murmura Baba.
-C'est l'élite de l'élite. ''Les assoiffés'', c'est comme ça qu'on les appelles. Certains sont des repris de justice, d'autre viennent venger un menbre de sa famille capturé par les hommes...
Ils ont la faveur du roi et des armuriers, on leur achète beaucoup d'armes et d'armures.

-Ils ont déjà combattus?
-Plutôt oui, ce n'est pas notre première guerre, mais c'est la première qui est offensive. Avant on repoussait les assauts humains, Oroban a esseyer de nous vaincre de nombreuses fois. Sans y parvenir.
Parfois, la seule présence des assoiffés suffit à térroriser l'ennemi. Leurs pertes sont infimes, mais ils ne sont pas utilisés souvent.

-C'est votre Joker, en quelque sorte, conclu Baba.
-Oui.
-Dit, Akéta, lança Méga. Quand on aura prit Souledge city, que fera-t-on ensuite?
-Le roi dit toujours: ''Si cela est étrange, épargner des vies humaines est le mieux à faire, car si noble que nous sommes, ils seront toujours plus nombreux. Si nous en tuons Dix, cents naîtront, et ainsi de suite.'' C'est pour ça qu'on éspère que la prise de souledge city va forcer les autres villes à se rendre. Si ce n'est pas le cas, nous exterminerons tout les humains des montagnes et rétabliront la paix.

Méga déglutit. Il faudrait que les humains coopèrent: il ne voulait pas s'engager dans une longue guerre.
Ils marchèrent une heure, deux, quatre.
Baba commençait à être fatigué, et les gérémiades de l'arrière avaient céssées.
Subittement, le silence s'était fait.
En face de la collone, de la fumée noirâtre montait dans le ciel.

-Souledge City, sourit Akéta. On est arrivés.
-EN FORMATION DE COMBAT! Hurla le général Yédu. Assoiffés devant, archers derrière!
L'immense Légion remua, et chacun prit sa place respective. Entre les épaules de fer des assoiffés, Baba pouvait aperçevoir la ville qui s'étendait en bas de la colline, fière, innébranlable, et encore intact.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Mer 18 Jan - 19:59

MoOny aida William à débarrasser la table après leur repas. Ils avaient discuté à la fois de tout et de rien, de leurs goûts et de leurs dégoûts. Comme si, pendant un instant, ils avaient oublié où ils se trouvaient et pourquoi. Ils s'étaient vanné, ils avaient ri, s'étaient même jeté des miettes de pain, comme des enfants immatures. La jeune fille ne se reconnaissait pas. Elle ne se souvenait pas avoir eu tant de facilité et tant d'aise à communiquer avec le sexe masculin.
MoOny, le ventre plein, s'assit sur le tabouret, près de la cheminée. Elle présenta ses mains devant le foyer pour absorber la chaleur. Wolfgang, à ses pieds, se mit à ronronner, le ventre plein. William s'approcha d'elle et lui posa une couverture sur les épaules. MoOny le remercia en un chuchotement et sourit. Il sourit à son tour et dit :
- C'est bon, tu n'as plus faim ?
- Eh, je te rappelle que c'est toi qui as voulu que je mange ! répliqua-t-elle.
- C'est vrai..., murmura-t-il, pensif.
MoOny sentit un frisson lui parcourir l'échine. Elle se tourna vers lui, inquiète :
- Est-ce que quelque chose ne va pas ?
- Non, rien..., répondit-il, c'est juste que ces derniers temps, les jaguarians bougent beaucoup.
- Les jaguarians ? répéta MoOny. Elle les avait oublié, ceux-là !
- Oui, ce sont des créatures mi-hommes, mi-bêtes qui vivent dans une cité légendaire...
- Jaguarys, l'interrompit MoOny.
- Tu sembles savoir beaucoup de choses pour quelqu'un qui n'est pas vraiment d'Alysia, MoOny.
La jeune fille détourna son regard et le reporta sur le feu. Elle ne pouvait pas lui dire d'où elle venait, ni lui expliquer comment elle savait tout ça. Personne ne voudrait n'être qu'un simple personnage de bande dessinée. MoOny sentit un souffle chaud sur sa nuque, et un contact brûlant. William l'avait prit dans ses bras, par derrière. La jeune fille ne sut alors si elle avait soudainement chaud à cause du feu ou à cause de lui. Elle sentait son propre coeur battre dans sa poitrine, mais également celui du jeune garçon tambouriner contre son dos. MoOny n'avait pas envie de partir de là, mais une force incontrôlable lui fit ôter les bras du garçon d'autour de ses épaules. Elle se leva doucement, laissant la couverture tomber à ses pieds. William était plus beau que tout, dans la lueur du feu de bois. Une flamme dansait dans ses yeux bleus profond et des reflets dorés venaient déguiser ses cheveux bruns. MoOny le contempla longtemps. Puis, il marmonna une excuse, lui souhaita bonne nuit et se retira dans sa chambre. MoOny resta seule dans la salle de séjour un moment. Elle attendit quelques instants en regardant la porte du jeune homme.
"Ouvre."
Mais rien ne se passa.
"Viens vite, rejoins moi."
Toujours rien. MoOny espéra un instant que dès qu'elle se retournerait, il lui sauterait dessus. Mais rien. Elle s'assit sur son lit, toujours en contemplant la porte définitivement fermée. Elle soupira. Wolfgang la regarda, curieux. Puis, MoOny se dit que peut-être que c'était son tour. Peut-être que c'était elle, cette fois, qui devait faire le premier pas. Elle réfléchit un instant. Il était beau, intelligent, drôle, il avait tout du prince charmant. MoOny n'avait jamais eu de relation dans la vraie vie, pourquoi pas maintenant ? La jeune fille se regarda dans le miroir de l'armoire ; Elle remit ses cheveux en place, épousseta ses habits. Non, ses habits n'étaient pas appropriés. Elle farfouilla dans l'armoire, espérant un miracle. Et miracle. Elle dénicha une nuisette noire, assez jolie et à dentelles. William lui avait dit que sa soeur avait vécu longtemps avec lui, avant de se faire tuer par des jaguarians. Il n'avait jamais jeté ses affaires. MoOny eut une pensée pour l'ancienne propriétaire, puis se déshabilla. La nuisette lui allait parfaitement ; La jeune fille se trouva très belle, pour une fois. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir, puis commença à faire le trajet lit-porte de la chambre de William, à savoir 8 mètres, puisqu'elle traversait le séjour. A chaque pas son coeur battait un peu plus. Elle arriva enfin devant la porte et toqua mollement.
"Ouvre. Non, n'ouvre pas, tu dors. Ouvre. Non, attends, n'ouvre p..."
William ouvrit la porte. Il s'était lui aussi déshabillé. Il était torse nu, avec juste un bas de pantalon. Il la regarda, yeux écarquillés. MoOny sentit tout son courage l'abandonner.
"Improvise."
- Hum, je...Je l'ai trouvée dans l'armoire..., dit-elle en désignant le seul habit qu'elle portait.
William la contemplait toujours de bas en haut.
- Enfin, c'était juste pour te dire...Bonne nuit et puis demain matin je repars, ok ? bafouilla-t-elle.
Toujours aucune réaction.
- Donc euh...Merci et puis, voilà, voilà...
William ne répondit toujours rien. Il la regardait toujours, yeux écarquillés. MoOny trouva ça déstabilisant et même impoli. Lorsqu'il lui sembla que William s'arrêtait sur son décolleté, MoOny leva le poing pour le frapper. Mais William réagit plus vite ; Il arrêta son bras d'une main, attrapa la jeune fille par la hanche avec l'autre et l'embrassa fougueusement. Sans réfléchir, elle ferma les yeux et lui rendit son baiser, tout en l'enlaçant et le poussant dans sa chambre.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

MoOny ouvrit les yeux. Le plafond de la chambre de William. Elle sentit une place vide à côté d'elle. La jeune fille tourna la tête. William était déjà debout, en train de s'habiller précipitamment. Alors, MoOny perçut une longue sirène hurlante qui vint lui vriller les tympans. Elle se frotta les yeux.
- Qu'est-ce qu'il se passe ? demanda-t-elle, pas très rassurée.
- Les jaguarians arrivent en masse. Ils nous attaquent, répondit William, pas plus rassurée que la jeune fille.
MoOny percuta alors.
- Attends, tu va dehors là ? questionna-t-elle.
William, en train de fermer sa ceinture, s'arrêta et soupira.
- Ils ont besoin de moi.
La jeune fille se leva et vint à côté de lui :
- C'est hors de question, tu va te faire tuer ! s'exclama-t-elle.
- MoOny, tu ne comprend pas...
- Tu ne sais pas de quoi ils sont capables, moi je le sais ! s'écria-t-elle, lui tirant le bras. D'ailleurs, elle ne sait pas où elle le tirait, puisqu'il n'y avait pas d'issue de secours. Peut-être voulait-elle l'attirer dans le lit, pour qu'ils se rendorment et se réveillent ailleurs. Mais William l'attira à son tour et la serra contre lui. Il lui caressa les cheveux :
- T'en fais pas, je reviendrais.
MoOny sanglotait. Elle voulait être partout, sauf ici.
- William...N'y va pas...
Le garçon l'embrassa, finit de s'habiller et quitta la maison. MoOny ne savait pas où il allait. La jeune fille s'assit sur le lit, ne sachant que faire, si elle devait partir ou attendre. Les jaguarians la trouveraient, la tueraient peut-être. Peut-être devait-elle s'enfuir loin ? La jeune fille se dit un instant que quoi qu'elle fasse, il faudrait qu'elle soit mieux habillée que ça. Elle mit donc ses habits de Terrienne, se sentant à nouveau elle-même. Puis, elle prit son pikimi dans ses bras, sa dague dans sa poche, et instinctivement, sortit dehors.

Lorsque le froid lui mordit la peau, et qu'elle enleva la mèche de cheveux qui lui gênait la vue, MoOny eut une nouvelle fois envie d'être partout, sauf ici. Pendant un instant, elle pria le Ciel d'envoyer un portail inter-dimensionnel pour qu'elle quitte cet endroit.
Le chaos régnait. Le combat avait déjà commencé.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Safran le Mer 18 Jan - 21:07

Safran ouvrit les yeux ! Bleu comme le ciel. Ses muscles étaient saillants , il avait toujours été sportif mais là , il ne pouvait pas ! C'était trop difficile ! De plus , il n'avait pas d'armes ! À chaque tentative , il était contré à chaque fois !
Son corps le priait d'arreter ! Ils s'entrainaient depuis plus de 4 heures !
Il se releva difficilement ! Sa tenue était en
lambeaux , ses cheveux chatains et ses poils de torse ètaient complètement roussi .


-Sa suffit ! Je ne peux plus , on arrete ! !

La fille se retourna !
-Allez ! Si tu veux vraiment retrouver le gardien ! Il va falloir aller plus loin que sa

-Je pensais à autre chose !

Il était sur de lui ! Il savait profiter de son charme , sauf que là c'était différent ! Des aventures , il en avait eu , des tas ! Il n'était pas du genre fidèle , pourtant , là , il sentait dans son coeur des picotements !
Il se rapprocha d'elle , lui prit la main et colla son torse nu contre elle .Il sourit puis l'embrassa

Je t'aime chuchota t'il
Shun-Day sourit et lui rendit son baiser

Étrangement , il ne pensait plus du tout à revenir chez lui ! Il voulait rester la , avec elle mais le reste était flou
Qu'importait le reste ! La seul chose qui contait c'était elle ! Et actuellement , il était avec elle donc tout allé bien !


Allez ! On reprend l'entrainement ! À moins que tu tiennes absolument encore à m'embrasser

Safran sourit , il adorait cette fille !

_____________________
Fichier hébergé par Archive-Host.com

» Vous avez vu cette magnifique signature ? C'est une oeuvre sublime de Fourrure Noire et je ne sais comment la re-mercier pour son temps et son talent. Cette signature est dessinée et colorisée par elle-même. Un énorme merci Fourrure ! =D.


Quelques informations:
Un énorme merci à Fourrure Noire©️ pour ma signature =D. Merci également à Nadou pour sa superbe dédicace de Halan adulte. Sans oublier Patrick Sobral pour sa magnifique bande-dessinee. Au juste, j'ai apris qu'on prononçait Halâne ! Mega, MoOny revenez nous vite !
PS : j'ai réduit la taille de la signature, dites moi si sa taille vous pose toujours probleme.
avatar
Safran
Arrêtez-le! Arrêtez-le!
Arrêtez-le! Arrêtez-le!

Messages : 502
Date d'inscription : 29/12/2011
Lieu : Somewhere only we know.

Voir le profil de l'utilisateur http://malediction-jovenia.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Mer 18 Jan - 22:28





Le vent fouettait les visages des soldats. Tous attendaient anxieusement le début de la bataille, ils avaient laissés passer trop de choses, les hommes avaient commis trop de fautes, et aujourd'hui, cela allez céssé.
Souledge city était entourée par un mur d'enceinte en bois. Soudain, les cloches de la ville se mirent à sonner. Des cris montèrent du lieu, et rapidement, des soldats parurent derrière les créneaux.
Baba entendit des bruits de sabots près de lui. Il se tourna et aperçu le général Yédu fendre les rangs et se mettre en avant. Il observa d'un oeil amusé les maigres défenses ennemies.

-Humains, cria-t-il. Mes guerriers sont beaucoup plus nombreux que vous, et nous sommes plus forts, rendez vous!
-Jamais, répondit une voix lointaine qui paraissait faible comparée à celle de Yédu. Venez nous affronter!

Yédu soupira, agaçé.

-Je suis sûr que je discute avec de bonnes gens, reprit-t-il. Nous ne sommes pas venus mettre la ville à sac, mais simplement libérer nos camardes, prisonniers dans vos marchés noirs. La guerre peut-être évitée, j'en suis certain. N'êtes vous pas d'accord? Pensez aux vies sauvées, pensez au soulagement des populations. Pensez à...
-Nous n'avons pas peur, et vous vous écraserez contre nos murs!! et puis....les trafiquants sonts de notre côté, ils nous ont fournis des fusils!


Des fusils claquèrent, pour appuyer ces mots. Mais les Jaguarians ne semblaient absolument terrifiés. Le besoin de vengeance remplaçait la peur.

-Et nous, contredit le général. Nous avons les assoifés...

Ces derniers se contentèrent d'un sourire carnassier, attendant le bon moment pour foutre les jetons à leurs adversaires.

-Comme les autres, finit le porte-voix des défenseurs, ils ne sont que des chiens velus. Et nous les chassons. Ils seront morts avant ce soir, vos toutous!!!

Baba pensait que l'insulte blesserait les assoifés ou les ferait grogner.
Au lieu de cela, ils poussèrent des hurlements de rage et frappèrent leurs boucliers. Leurs cris bestiaux en disaient longs sur leur façon de se battre.
Mais un autre cri attira l'attetion de Baba. Ou plutôt une suplication, qui fût releger par d'autres guerriers.

-Ça va sauteeeer! Tout le monde à couvert, mortier! Ça va sauteeeeer!!
-ça va sauter!
-Attention!


Baba fut écrasé par le poids d'Akéta qui s'applatit sur lui. Il ouvrit et se retrouva nez à nez avec sa poitrine qui n'avait d'ailleurs rien à faire là.

-J'étouffe, Akéta, j'étouffe, arrête!!

Une énorme explosion lui coupa le souffle et l'oonde de choc lui donna envi de vomir.
Il repoussa Akéta pour voire ce qui c'était passé.
Une fumée épaisse s'éleva du mur, en même temps que des masses informes et brûlantes en tombaient.

-On vient de tirer au mortier, dit Akéta. Cette fois...
-A la guerre, hurla Yédu.

Les assoifés s'élancèrent, bientôt ratrapés par les légionnaires. Suivant le mouvement, les archers coururent à leur tour, dévalant la pente enneigée en ommetant de tirer. Baba comprit pourquoi on l'avait entraîner à tirer aussi et contre des cibles aussi proches et aussi rapides. C'était un combat de corps à corps, d'homme à Jaguarian.
Les défenseurs ne tirèrent pas une salve, se repliant des murs en emportant les bléssés. Visiblement, ceux qui utilisaient des armes à feu étaient surpris par l'attaque de mortier.
L'armée s'engoufra donc sans peine dans l'énorme brêche avant quelques fous suicidaires viennent s'empaler sur leurs armes.
Une ligne se dressa face aux Jaguarian. Les humains c'étaient retournés et s'apprêtaient à encaisser la charge.
Baba n'y voyait pas grand chose, bloqué entre deux assoifés puants. Jouant des coudes pour se frayer un chemin, il parvint à sortir de la mêlée pour s'abriter un peu plus loin.
Les rangs humains furent brisés, piettinés, et exterminés. Rien ne pouvait arrêter la charge sauvage.
Courant entre les maisons à la recherche d'ennemis dans la même situation que lui, Baba trouva une dizaine de trafiquants qui se mettaient en position pour tendre une embuscade de fortune aux assaillants.
Ils étaient déjà prêts à tirer.
Baba s'accroupi et cessa de respirer, de peur qu'ils l'aient découvert.
Non, ils lui tournés le dos.
Un homme ressemblant à un officier leva la main et s'apprêta à donner l'ordre de tir.

''Cela ne sera pas.''

Baba lui décocha une flèche en pleine gorge.
L'officier se tordit de douleur en roulant au sol.
Les trafiquants attendirent un ordre qui ne vint pas. Lorsqu'ils se rendirent compte que leur chef était entrain de se vider complétement, il était trop tard.
La masse les avala d'une seule bouchée.

''Baba, tu peux être fièr de toi.''

En traversant une rue quasi-deserte, il se mit à tousser.
Pas très loin, une maison était en flamme et la fumée âcre brulait la gorge de Baba.
Il s'était trop éloigné des combats, à vouloir se protéger, il s'était perdu, génial.

Ne t'approche pas!

-Hein?

Il se retourna, cherchant l'origine de la voix. Il n'y avait personne.

Ne t'approche pas!

Des murmures occupaient sa tête, comme si une vingtaine de personnes lui parlait en même temps.

''Ah...sa fait mal....''

Baba repéra une femme seule, avec un étrange animal jaune sur l'épaule.
Se tenant la tête d'une main, il saisit son épée de l'autre et se mis à courir après la fille.
Il la rattrapait facilement, mais cela lui posait problème.
Ce n'était pas seulement un souci d'éthique, mais au fur et à mesure qu'il se rapprocher d'elle, les voix s'intensifiaient. Elles étaient maintenant légions et se mêlaient à des tambours guerriers.
Mais il résista à cette douleur. Il voulait savoir comment elle faisait cela, peut-être avait-elle des pouvoirs, peut-être était-elle une sorcière...
Arrivant à ça hauteur, il la saisit par les cheveux et la retourna.

-Comment vous faites ça?! Hurla-t-il. Comment?!

Il ne se rendait même pas compte de ce qu'il était entrain de faire, il devenait fou.

Arrête, ne touche pas à l'élu! Ne touche pas à l'élu, ou elle va se mettre en colère!

Pour Baba, faire césser ces paroles insupportables était la priorité, même si il il devait la tué.
Il l'empoigna par la gorge et la secoua comme une bouteille de coca.

-Arrêter ça, stop, arrêter!!!

Tant pis pour toi, on ne touche pas à l'élu.

Une chaleur se mit à monter dans le crâne de Baba, en même temps que les voix semblaient s'être misent à chanter gaiment.
Il lâcha la femme qui recula d'un pas et il tomba à genoux en criant. Le monde s'était mis à tourner autour de lui et l'envi de vomir se réalisa comme par enchantement. Un liquide verdâtre tacha ses mains, le sol et ses vêtements.
Comme figer dans l'espace, il se stoppa dans une position de faiblesse, les mains appuyées sur le ventre et crachant du sang.
Les yeux exorbités de stupéfaction, il dit simplement:

-Sa fait...mal...( le dernier mot n'était qu'un gémissement)

Et il sombra.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Mer 18 Jan - 23:45

Méga rêva,de sa petite vie tranquille dans un coin paumé...ses rêves s'interrompirent quand il entendit le nom du fameux village recherché "Souledege City".Wow,penser qu'il n'est qu'un enfant,aller a la guerre a cette age n'est pas top.Il descendit du cheval et suivit les ordres du général,puis écouta la p'tite conversation.La guerre éclata.Méga était stressé,des ennemis vénèrent l'attaquer,il attaqua la totalité avec son épée.Quel massacre.Il courut vers le général des trafiquants,puis vit un abri,il se cacha.Il voyait le général de profil.Ainsi que les habitants qui pleuraient.Des balles dans la tête,des flèches qui fessaient sortir les boyaux,les habitants pleuraient jusqu’au dernier.Des balles voltigeaient dans tous les sens,sans parler des quelque centaines de flèches,et l'une d'elles,atteignit le général.Méga regardât la scène.Les soldats attendirent les ordres,puis vénèrent sur lui,Méga Razzia se défendit grâce a son épée.Un coup dans le ventre,un coup dans la tête,il n'était plus choqué de tuer ces personnes.A la fin de cette folie,il essaya de trouver Baba,bien au fond,il le vit.Il courut après lui.Quand d'un coup,celui ci tomba.Stupéfait,il courut plus vite.Des voix qui le hantèrent,le ralentirent.

"Gare a toi,ami de l'élue"
-Quoi?C'est qui?
Méga regardât de tous les cotées puis recourut.Il aperçut Moony,sa haine monta.
"Gare a toi!Ta haine envers l'Elue monte!Attention,au moindre geste brusque,tu ressembleras a ton ami!"
-Taisez vous!
Méga se baissit,une balle allait partir dans sa tête.
-Tu es....Moony!
Moony qui jusque là regardait Baba, se retourna vers Méga
-Mé...méga !?
-Tu...vas me....
"Je te l'avais dit" cette voix s'accompagna d'une migraine terrible
-Aiie...je...ne lui ferais pas de mal a votre satané Elue.Laissez moi juste lui causer...
Moony s'approcha de Méga et l'aida à se déplacer.
-Je....je crois que tu as....des explications a me donner, aide ce garçon, tu le connais sans doute. T'as pas une maison? demanda Méga.
MoOny acquiesça. Les deux héros et le troisième blessé partirent se dirigèrent vers une petite maison en bois.
-Je...trouve que tes vêtements sont toujours pas lavés...tu ne peux donc pas t'habituer a ce monde ? Dois-je te rapeller que tu m'as abandonné ? Je ne t'en veux plus car grâce a ça, j'ai pu...bref,j e t'expliquerais ça une fois au calme.
Ils arrivèrent enfin.
On allonga Baba sur le lit. Pendant cela, Méga guérit de son mal de tête, et discuta avec Moony, de tout et de rien, aucun des deux n'osant aborder la lâcheté de Moony.

"Bravo a toi, garçon de la terre,qui ne fit pas de mal a l'Elue"
Vous....taisez vous!
De quoi? demanda Moony, intriguée.
Nan rien, enfaite, pourquoi m'a tu laché ? Explique toi, et tout ce qui t'es arrivé après.
Sans le comprendre, il venait d'aborder le sujet fatidique.Il s'en rendit compte trop tard...ils s'expliquèrent, chacun son tour.
On est quitte ? Allez ! Faisons nous un câl..
Méga se souvint alors que Moony n'aimait pas tellement ça
Serrons nous la main!
Méga ne posa pas de questions sur la petite bête jaune, un "pikimi" d'après ses connaissances. Dire que Moony n'aimait pas trop pikachu....Baba, en forme, arriva alors.

avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Mer 25 Jan - 13:42

Post un peu court, mais je ne pouvais pas faire grand chose

- Nan rien, enfaite, pourquoi m'a tu lâché ? Explique toi, et tout ce qui t'es arrivé après.
La jeune fille hocha la tête, et commença à conter toutes ses aventures, qui lui semblaient un passé déjà lointain. Elle lui raconta tout depuis qu'elle l'avait quitté, sa rencontre avec Maeliss, l'explosion, William et maintenant, elle était là. Méga se mit alors à lui raconter son histoire.
MoOny baissa la tête et songea. Elle se remémora comment avait commencé cette journée. William, où était-il à présent ? Etait-il mort ? Comment pouvaient-ils se trouver là, alors que dehors tonnait la guerre entre les jaguarians et les humains ? Que faisait le roi Kel-Cha ? Pourquoi ? Comment ? MoOny repensa à Baba, qui s'était subitement senti mal après l'avoir presque étranglée. MoOny n'avait pas tout compris à ce qu'il s'était passé. Elle se souvenait juste avoir ressenti une pointe d'adrénaline qui s'était très vite transformée en colère lorsque Baba l'avait rattrapée dans leur course et lui avait empoignés les cheveux. Méga était arrivé ensuite, et les voilà là, à discuter. Baba...MoOny ne se rendait pas encore compte qu'un autre membre du forum se trouvait avec elle, confirmant les dires de Maeliss ; Ils sont bel et bien plusieurs à Alysia.
- Serrons nous la main !
MoOny acquiesça et lui serra la main. Baba arriva alors, en bien meilleure forme que tantôt. MoOny se leva à son approche.
- Salut, murmura-t-elle. Baba lui rendit son salut et salua Méga.
- Hum...Tu as l'air d'aller mieux..., objecta MoOny, ne sachant pas vraiment quoi dire. La jeune fille serrait Wolfgang dans ses bras, tremblante. Elle se racla la gorge. Il était temps qu'elle se reprenne en main. Elle était modératrice du forum, que diable ! Hum, ok, ça n'avait rien à voir, pensa-t-elle. Mais si elle devait se coltiner Méga et Baba par la suite, autant se renseigner maintenant. La jeune fille ne voulait certainement pas traverser Alysia, escortée par deux gamins.
- Bon, euh...Si j'ai bien compris, vous avez rejoint l'armée pour vous barrer de Jaguarys. Jusque-là, tout va bien, vous avez manqué de me tuer, mais je suis encore en vie.
Elle marqua un temps, respira, puis reprit, d'un ton de reproche :
- Et maintenant que vous avez trucidé des innocents, vous comptez faire quoi ? C'est quoi, la suite de votre plan ?
Les deux garçons se jetèrent un regard, puis se retournèrent vers elle, un peu perplexes. MoOny soupira.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Mar 31 Jan - 2:01

Baba ne répondit rien. Il lui adressa un regard mélé de haine et de mépris.
Rien, rien ne pouvait laissé entrevoir une once de joie. Elle qui était si présente autrefois, il l'avait perdu depuis longtemps.
Voyant que ses mains tremblaient, il les referma. Hors de question de paraître faible devant cette...fille. Il n'arrivait pas à apprécier la certaine innocence de son regard. D'abords parce qu'elle n'avait rien à faire là, et ensuite parce qu'il ne voulait pas la regarder.
Il se posta devant une fenêtre et resta pensif un instant, contemplant la neige qui tombait en légers floncons.

''Les morts pleurent...''

-J'ai...''dormi'' longtemps?
-Une heure, je pense, répondit Moony.

Il grimaça. Il ne voulait pas que ce soit elle qui lui réponde.
-Pour ta question, dit-il. Je n'ai pas tuer d'innocents, je...
-Sa ne change rien, ils sont morts, coupa Moony.
-Je ne les ait pas tués, murmura Baba.
-A tu seulement conscience de ce que tu as fait?!
-Je n'ai tuer que des trafiquants... ce sont des monstres...
-A la guerre, le but n'est pas de ressembler à l'adversaire, avança-t-elle.
-Je ne les ait pas tués! Hurla-t-il.

Son poings passa par la fenêtre et la brisa. Baba, tout comme le silence, resta figé un instant, incompréhensif. Il se rendit compte que ça main tremblait de nouveau.
-Oui c'est ça, casse mes vitres pendant que tu y es, marmonna Moony.
''D'ou viens cette force?''

Il se retourna vers Moony, inquiet.

''Ce pourrait-il que...''

Il retira son bras et fourra sa main dans sa poche pour qu'elle cesse de s'agiter. C'était trop étrange, cette fille semblait disposer de pouvoirs. Des pouvoirs agressifs en plus.

-Il y a sûrement des blessés dehors, cracha-t-il. Je vais voir si je peux les aider, plutôt que de rester ici à rien foutre.

Il ouvrit la porte et s'apprêta à sortir, quand Moony le retint par le bras.
Ses poils se hérissèrent au contact et sa machoire se contracta. Mais il ne dit rien, ne souffla pas, ne se mécontenta pas. Une sorte de courant électrique empêchait ses mouvements. Un courant qui sortait de la paume de Moony.

-Si tu trouve un type du nom de Wiliam, souffla-t-elle, prévient moi, ou ramène le ici, ok ? Je t'interdis de le tuer.

Il ne répondit pas, écœuré par l'odeur qui arrivait jusqu'à lui. Ne pas vomir, pas ici... pas encore.
Ignorant Moony, il fit quelque pas dans la neige, hébété.
Ce silence, il n'était pas humain. On distinguait à peine le bruit de ses pas, et le reste n'était que mort.
Au bout d'un moment, alors que l'odeur se renforçait, la neige commença à se teinté de rouge...
Un millier de cadavre, entassés les uns sur les autres, et les mourants étouffés par les morts.
Quelques soldats leur marchaient dessus en cherchant à sauver ceux qui pouvaient encore l'être.
Ces perles rares étaient trainées à l'écart, et ''soigner'' à la va-vite. Ce qu'il y avait d'étonnant, c'est que parmi les sauvés, il y avait des humains.
La neige se mêlait au sang et à la cendre. Des bâtiments finissaient de brûler.
Dans cette désolation, que pouvait-il espérer? Ces boyaux qui jonchaient le sol, devait-il allait chercher là dedans pour retrouver ''Wiliam''?
Et puis... pourquoi chercher ici un inconnu, alors qu'il devrait déjà être en train de hurler le nom de son amie? C'était illogique!

''Et qu'est-ce qui t'es arrivé de logique depuis un mois? Tu sors avec une jaguarienne, tu fais la guerre, tu parle avec des gens que tu n'est pas censé rencontrer et.. et tu dans une BD!!!''

-Oh, putain, vie-de-merde.fr, on est en plein dedans, râla Baba.

Il cria: ''Akéta, Akéta''. Plusieurs fois mais les gémissements lui répondaient. Pas ceux qu'ils voulaient en tout cas. Il se surpris à penser ça, car ce n'était pas du tout la situation.

-Plus de bandages, putain, plus, je veux plus de longueur, bordel de merde!!

Baba se retourna, et un corps adossé à un mur et encerclé par deux médecins qui s'agitaient et poussaient des jurons en essayant de sauver la victime jaguarienne.
Mais il était difficile, voir impensable, que les conditions nécessaires pour la survie d'une personne blessée soient réunies dans cet espèce de fatras sans nom composé de bandages usagés et tachés et de compresses elles aussi imbibées du sang qui s'écoulait en continu de la plaie béante.
La victime, d'ailleurs avait vu une lame virevolter majestueusement de sa poitrine gauche jusqu'à sa jambe droite, et, il est utile de le signaler, ne bougeait plus.
Mais pourtant, les deux médecins faisaient leur devoir, et essuyaient le buste eviscéré du mort.
Et ce mort, c'était...
La respiration de Baba se bloqua, sa gorge nouée par un sentiment de terreur. Dans sa tête, il commença à supplier les médecins de s'activer encore un peu, pour lui rendre son souffle de vie...
Non, son visage blême et son regard toujours aussi grands et subitement...inanimés.
La non plus, son cri ne s'échappa pas. Il ne pouvait pas se permettre d'être faible devant ce cas de bravoure....ainsi utilisé dans une campagne militaire de terreur. Quel gâchis!
Ses poings se remirent à trembler, il sentait sa présence... Moony.

-Quelque chose ne va pas?

Elle vint se placer à côté de lui et observa avec les sourcils à peine froncés la scène.
Baba se forçait à ne pas laissé transvaser trop d'émotions, il avait appris à ne pas pleurer en public, à se cacher.
Moony haussa les épaules, ne connaissant visiblement pas le cadavre.

-Je n'ai pas trouvé Wiliam, dit-il simplement en tournant les talons.
-Qu'est-ce qui ne va pas, alors?

Quelque mètres plus loin, il s'arrêta net stoppé par ses émotions. La présence de Moony ne le dérangeait plus, il ne la sentait plus, juste... ses émotions. Sa douleur... Cette énorme plaie qui barrait le ventre de la jaguarienne s'étaient recopiée sur le cœur de Baba et il saignait autant qu'elle, plus qu'elle même! Il se laissa déborder, ne cherchant même pas un contact rassurant autour de lui.
Il aurait tellement voulu qu'elle soit là, pour le réconforter, pour le protéger comme elle le faisait d'habitude...

-Maman, sanglota-t-il.

Ses épaules s'agitèrent de soubresauts tandis que ses gémissements ponctuaient sa respiration irrégulière. Les genoux fléchis, les larmes roulèrent sur ses joues et martelèrent la neige.
Moony lui tapota l'épaule, pour essayer d'être compatissante, ou d'avoir un minimum de respect pour Baba. Elle ne comprenait pas vraiment comment la mort de ce soldat comme tant d'autre pouvait lui causé un tel chagrin.
Elle l'abandonna, retournant chercher Wiliam entre vie mort, terre et ciel.

Lieutenant Akéta, 5ème compagnie des Chasseurs des Glaces. Archère. Ayant participé à l'opération ''brise-glace'', lors de l'offensive de Souledge City.

Morte au combat.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Mer 1 Fév - 9:30

Méga Razzia suivit la dispute, en restant muet.

Voyant que Baba s'en allait, ainsi que Moony, il les suivit.

Se rappelant alors que Moony avait dit que ce n'était pas "super" de tuer les gens, contredite par Baba, il venait de se retrouver dans une deuxième guerre. Et c'est à lui de choisir le camp. Il prit donc un corps mort pour se servir de bouclier et se mit à suivre Moony.

Moony, songeuse, marchait devant Méga. Elle cherchait sans doute ce fameux "William". Méga décida alors de rejoindre plutôt Baba. Il fallait juste regarder le sens de ses yeux pour savoir qu'une personne bien importante était morte.

Akéta, décédée.

Une douleur très forte devait envahir Baba. Méga, lui, pensait plus à comment l'annoncer à Aertu. Il était temps d'arrêter cette guerre. Partir ? Pas possible, on a un général qui nous surveille, une Moony qu'on ne doit pas quitter, et le p'tit bonus: Trouver une personne inconnue sans doute morte dans cette guerre de fous. Mais comment? Il n’est juste qu'un misérable humain armé pour l'instant ! Cela semble impossible! Méga avait vraiment mal à la tête. Que faire? Se réfugier chez Moony, c'était le mieux à faire. Méga dégaina son épée et commença à traverser la foule de guerriers, tuant ça et là. Il aperçut alors un humain qui avait l'air mal en point. Ce dernier lui murmura :


S...s'il te plait, dis à une certaine Moony...Que je l'aime.

Vous connaissez Moony, vous?

O...oui

Venez avec moi! Dit-il en soulevant le garçon et le prenant sur son épaule.
-Je vais essayer de te soigner
Et c'est ce qu'il fit. William n'avait qu'une fine plaie, pas très profonde. Méga eut vite fait de la nettoyer.

-Me..merci,je pense que Moony finira le travail, dit alors William.
-William, c'est ça? Reste ici.

Méga se remit à la recherche de Moony, toujours la lame à la main. Il la retrouva alors, toujours en train de chercher. Il l'interpella et lui conseilla vivement de revenir vers sa maison, tout en gardant la surprise. Il faut dire que Méga n'était pas très calme. Moony s'exécuta et prit le chemin de sa demeure.

J'arrête les questions, si un truc me perturbe, je fais quelque chose. pensa-t-il

Bon, maintenant, les deux tourtereaux se sont rencontrés, super...Il reste plus que les deux autres tourtereaux, dont l'une morte. Pfffff, être amoureux d’une héroïne ou héros d’une BD....c'est pas futé! Surtout si ils savent qu'ils vont rentrer chez eux sans leur "n'amoureux". Bon, je vais prendre Akéta, la ramener à Jaguarys. Et peut être que je reviendrai ici, qui sait.

Méga retourna ainsi chercher Akéta, mais toujours avec une épée présente. En mettant le cadavre d'Akéta sur son dos, il ordonna à un Baba étonné :

Dis à Aertu de venir à Jaguarys dans une demi-heure, je crois que d'ici, il connaitra la route.

En se dirigeant vers sa monture, il vit un fou chanter sans doute amoureux: "C'était l'amour avant♪C'est devenu un champ de bataille maintenant♪....un mot et c'est la guerre ♪ puis entendit un murmure féminin dans sa tête,en disant "Ba..a" sans doute était t-il en train de penser au couple et que cette voix est sortie sans crier garde.

Il amorça donc la traversée des montagnes de Lovinah, protégé du froid grâce à la fourrure d'Akéta. Arrivant à Jaguarys, aidé des proches de la morte, il l'enterra.

Még...Méga,pfiiiou,je suis là! Qu’est-ce qu'il y a ? demanda Aertu, essoufflé.
Ah ! Euh....viens on va discuter!

Ils partirent donc vers le centre de Jaguarys pour parler, après tant de discours sur la mort, fait par le porteur d'Akéta

Bon, voilà...jusqu'à la, tu n'as jamais "'vraiment'" connu la mort d'un ou d'une ami(e) et encore moins de tes proches, et bien voilà. Tu vas la connaitre car.....

Ma...maman,Akéta,est morte....Ma maman est morte.....c'est pas possible, Non! PAS POSSIIIBLE! Ce cri s'accompagna d'un coup dans le ventre de Méga

Laisse-moi! Je repars à Souledege City! Et t'as pas intérêt à me suivre, sale....

Mais....


Méga s'assit, se rendit compte qu'ils étaient venu à leur point de départ: Le cimetière.Il pris quelque fleurs et les déposa sur la tome en lisant les inscriptions: Lieutenant Akéta, 5ème compagnie des Chasseurs des Glaces.

Morte au combat.


Quelque larmes tombèrent, il regarda les autres citadins passer sans rien dire. Au moins, eux, avaient une vie tranquille, ils n'étaient pas enfermés dans une BD, n’avaient pas eu des relations avec des personnes fictifs.

-Je vais les laisser se débrouiller, je repartirai demain. Pourvu qu’ils soient toujours en vie...


Dernière édition par Méga Razzia le Sam 4 Fév - 17:39, édité 1 fois
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Shimy-du-64 le Mer 1 Fév - 13:03

Un petit moment de réflexion et Bouda reprit:
-Au fait, juste une chose, comment dois-je t'appeler? "Shimy-du-64" ça ne passera pas inaperçu ici! Alors tu préfère "Shi" "Shim" ou "Mimi"? A moins que tu n'ai mieux à proposer ?

-Hum... appelle moi Shi. Pour notre mission, je ne sais pas...

Elle pris le bijou et l'observa attentivement. Il était magnifique et brillait intensément. Elle réfléchit, tout cela paraissait bien étrange, comment cette petite chose pourait-elle bien leur montrer la présence de terriens?
Si elle pouvait les détecter, alors elle devrait être capable de détecter l'une d'entre elles .


-Dis, tu veux bien t'éloigner, puis te rapprocher du faucon. Ça permettra peut-être de comprendre de quelle façon il trouve les terriens. Après quoi nous commencerons les recherches.


-Heu... d'accord.


Bouda partit dans la direction opposée, elle marcha un peu, se retourna, et revint vers elle. Shi fixait l'objet magique, elle remarqua une légère dégradation de sa brillance.

-Tu peut recommencer en partant un peut plus loin et en prenant des directions différentes ?

-Tu as trouvé quelque chose ?


-C'est possible mais je ne suis pas sûre.

Bouda commença donc a partir, s'éloignant de plus en plus, elle partit vers la gauche, puis vers la droite mais rien ne se passa, sans doute avait elle rêvé, ou était-ce le soleil qui lui avait donné l'impression qu'il se passait quelque chose en passant derrière un nuage... non, c'était surement le fait qu'elle espérait tant retrouver les autres qu'elle se faisait des films toute seule...

-Alors ?

-Non, je ne trouve pas, peut être que ça ne marche pas sur nous.


Elle laissa Bouda examiner l'objet a son tour.
Depuis le début, Shi ne souhaitait qu'une chose : rentrer chez elle, elle le voulait a tout prix. Elle était inquiète pour sa famille, pour ses amis mais elle venait de se rendre compte que ce n'était plus sa priorité. Sur terre, ses proches n'étaient pas en danger. A présent, elle devait a retrouver les autres membres coincés a Alysia. Elle ne retournerais chez elle que lorsqu'elle sera sure d'avoir terminé tout ce qu'elle avait a faire ici, enfin, il n'était même pas sur qu'elle y retourne un jour. Elle s'était prise dans cette aventure, elle n'avait plus tellement envie d'en sortir, de retrouver le quotidien. Et puis de toutes façon, rien n'était moins sûr que le fait que ce soit possible.
Et puis, le fait de se trouver dans l'univers de sa BD favorite lui plaisait assez. Et si elle rencontrait les Légendaires ? D'ailleurs, ou étaient ils en ce moment ? A quelle époque était-elle arrivée ?
Les questions recommençaient a se bousculer dans sa tête quand la voix de Bouda la tira de ses pensées.


-Shi ?


-Hum... oui ?

-Allons-y. Commençons nos recherches, pour cet objet, nous verrons bien, je finirais par trouver le mode d'emploi de cette tête de faucon... hem.

-D'accord.

Les deux terriennes rangèrent tous les objets dans le sac en toile, mirent les capes et commencèrent a marcher dans les rues d'Orchidia dans le but de trouver quelqu'un de leur planète même si elles n'avaient aucune idée de comment elle reconnaîtraient cette personne.
Shi était confiante, quand elles seraient devant un habitant de la terre, elles le sauraient elle en était pratiquement sûre.
Les filles continuèrent a marcher. Quelques instants plus tard, Shi s'arrêta et sortit du sac le petit bijou en jade.


-Il vaut mieux que nous le gardions dehors, peut-être qu'il nous fera une sorte de signe...

Elles se remirent en route. Elles marchaient sans savoir exactement ou elles allaient. Au bout de quelques minutes, elles arrivèrent a l'entrée de la ville. Shi regarda Bouda

-Faisons demi tour, nous devons d'abord trouver les terriens qui sont a Orchidia avant d'aller ailleurs.

_____________________
Razz la pitite Shimy Razz


Signa et avatar by mwa u_u

trop mimi♥️:

Je modère en INDIGO !
avatar
Shimy-du-64
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 20
Lieu : Dans une galaxie des plus lointaines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par JadiMatou le Mer 1 Fév - 13:45

JadiMatou repris conscience qu'Elysio était partie et soupira "Je vais faire comment moi maintenant?"
Elle sorti de la chambre et de l'hôtel avec son argent et fut éblouie par la lumière,elle mit sa main devant ses yeux.

-Aujourd'hui balade touristique...
"Pourquoi les autres terriens viennent pas me voir? Ce serait plus facile,et puis moins d'effort à faire mais bon,comment les trouver? Ah! Oui j'ai une idée!"

JadiMatou prit aussitôt un morceau de feuille et écrivit "News Légendaires" dessus.
Elle fit le tour du centre-ville et fut intriguée par 2 jeunes filles... "en même temps tout le monde est jeune ici..."
Elle les suivit et les vit arriver à l'entrée de la ville
"Pourquoi je suis dans un pétrin pareil?"
JadiMatou entendit alors:

-Faisons demi-tour, nous devons d'abord trouver les terriens qui sont à Orchidia avant d'aller ailleurs.
JadiMatou s'approcha d'elles et hurla de joie
-NEWS LEGENDAIRES!
Elle prit les 2 filles dans les bras
-Alors,qui êtes-vous du forum?
JadiMatou n'écouta même pas la réponse tellement elle était heureuse d'avoir trouvé d'autre terrien ici,à Alysia,dans la ville d'Orchidia.

_____________________
Spoiler:
C'est ma signature?Ah bon?Je dois y mettre quoi?De quoi?Ah!Ok!Je dois mettre se qui me ressemble?*sort son album photo et cherche une photo*
Ah,non!J'avais pas compris!Excuse moi!Une signa c'est pour y mettre des sentiments?Non?Non plus....Bon,je laisse de côtés le mot "signature" et je me met au mot "Avatar",avatar le film?Nan,je l'ai pas vue!Désolé!Ah!Bon,encore faux!Quoi?C'est une image?*Re sort son album photo*
De quoi????Encore loupé?Bon j'arête,sinon je sens que vous allez y passer vot' vie!*Commence à lire le fow'*
Sa veut dire quoi "Flood"?Ah!C'est pour dire des choses sur nous?!*Sort son journal intime*
De quoi pas intime?D'ailleurs,ça veut dire quoi "Intime"?*Se prend une baffe par les membres*
Aïe!Bon je me tais!

Que tout les fous mettent ce slogan dans leurs signa :"La folie c'est la vie",et un jour,nous serons des milliers!Fous powa!
Pas doué un jours, pas doué toujours!
avatar
JadiMatou
Admin' tout puissant!
Admin' tout puissant!

Messages : 265
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 17
Lieu : Dans mes rêve,ou en train d'écouter Jena Lee
Autres : : Tu me veux quoi?J'écoute Jena Lee!
: on pourait poster les news dans les topics sur les légendaires pour discutter dessus et animer cette partie
[19:15:47] @ JadiMatou : Oui,tu as raison!
[19:16:01] @ Shimy-du-64 : et il faudrait trouver des sujets de discussion pour le flood
[19:16:30] @ JadiMatou : Oui!
[19:16:39] @ Shimy-du-64 : et des nouveaux jeu!


Voir le profil de l'utilisateur http://leslegendaires.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Ven 10 Fév - 20:54

Baba était perdu au milieu de se spectacle macabre. L'odeur de mort tardait a retombé, et il était toujours sous le choc de la mort d'Akéta. Il avait reculé devant les choses puantes qui s'étendaient à ses pieds, ces corps déchiquetés, désossés, et en sang. Des soldats s'affairaient a déblayer les morts, ils les entassaient dans des coins. Baba savait qu'il ne les enterreraient pas, pas tous. Ils les brûleraient, et l'odeur serait...
Il détourna les yeux en esseyant de ne penser à rien. C'était dur.
Il continua sa marche un moment avant d'atteindre la maison de Moony. En banlieu, éloignée, elle avait été épargnée. Au pas de la porte, la fille étraignait un homme portant pour toute distinction militaire, une épée accroché à sa ceinture. Baba déglutit en ebtrant dans la maison, presque impressioné par la scène.

-Ou va-t-on?

Les deux amoureux se séparèrent soudainement, surpris par la voix de Baba. Une voix rouillée et lente. Ils l'observervèrent un moment, tandis qu'il retournait son casque rond. Il haussa un sourcil:

-Quoi? On va bien quelque part, et vu que méga s'est tiré...
-
Oui?

Monny se libéra de l'étreinte et s'avança vers Baba. Elle l'examina un instant, détaillant son visage jeune encadré de cheveux noirs mi-longs. Les yeux verts de Baba s'agitaient follement, cherchant une porte de sortie face au regard brûlant de Moony.

-Arrête.
-Arrêter quoi ?
-De me regarder comme ça, dit-il. Arrêter de me regarder! Je t'ai poser une question, contente toi de répondre.

Moony parut vexée, et s'apprêta à envoyé une riposte cinglante, mais Baba l'interrompit en levant la main.

-Ok, tu es méchante, je te crois, marmmona-t-il doucement. Je veux juste que tu évite de m'observer ainsi. Alors, verdict?
-On devrait partir, soupira alors Moony. L'endroit, n'est plus trop sûr, et je ne voudrais pas recevoir la visite de gros barbares hurleurs. Et....que t'es-t-il arrivé...hier?
-Je ne vois pas de quoi...
-Tu sais de quoi je parle, arrête de mentir.

Baba se mordit la lèvre inférieure en tapotant du pied. Son regard passa derrière l'épaule de Moony, et aperçut celui qui devait être probablement ''William".

-Je...je t'ai entendu... des voix, des voix me hurlaient dessus... elles te désignaient comme...l'élue.

Moony fronça les sourcils, pas très rassurée. Elle crut que Baba la faisait marcher, mais non. Il semblait tout à fait sérieux. Elle cligna des yeux en hochant de la tête.

-L'élue ?
-Oui.

Elle se retourna dans un soupir blasé, en direction de William.
Voilà de nouveaux problèmes.

-Quoi qu'il en soit, rester ici serait risqué, continua Baba. Je conseille de quitter l'endroit.
Et puis...
(il désigna William) je ne crois pas qu'une personne appelée élue sois sous bonne garde avec un milicien...
-Un milicien, s'emporta William. Vous plaisantez, je suis un soldat régulier de défense régionale, je sais me battre, comme un vrai guerrier !
-Blablablaaaaa, coupa Baba en se grattant le postérieur. Monny, quoi qu'il en soit, je te suis. Je ne connais pas l'importance de ton ''grade'' mais il semble bon de le conserver. Alors désolé monsieur William, mais je suis du voyage. Si il y en a un.

Il se tourna vers Moony et sourit. Il commença à se préparer.

-Très chère élue, je vous offre mes services, si je puis dire. En clair, je serais une sorte de tueur à gages. Sur commande, je vous protègerais. Dites moi seulement (il boucla son casque) ou aller.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Sam 11 Fév - 8:55

MoOny crut tout d'abord à une blague. L'élue ? Elle ? Maeliss avait donc raison...L'un d'entre eux...Enfin, l'une d'entre eux était l'Elue, et ça tombait sur elle.
-L'élue ? répéta-t-elle.
-Oui.
MoOny se retourna vers William, en soupirant. Celui-ci ne disait rien, il y avait une lueur de confusion dans son regard. La jeune fille secoua la tête pour lui faire signe que tout allait bien.
-Quoi qu'il en soit, rester ici serait risqué, continua Baba. Je conseille de quitter l'endroit.
Et puis... (il désigna William) je ne crois pas qu'une personne appelée élue sois sous bonne garde avec un milicien...
-Un milicien, s'emporta tout à coup William. Vous plaisantez, je suis un soldat régulier de défense régionale, je sais me battre, comme un vrai guerrier !
MoOny, les écoutant à demi, leva les yeux au ciel.
-Blablablaaaaa, coupa Baba en se grattant le postérieur. MoOny, quoi qu'il en soit, je te suis. Je ne connais pas l'importance de ton ''grade'' mais il semble bon de le conserver. Alors désolé monsieur William, mais je suis du voyage. Si il y en a un.
Il se tourna vers Moony et sourit. Il commençait à se préparer.
-Très chère élue, je vous offre mes services, si je puis dire. En clair, je serais une sorte de tueur à gages. Sur commande, je vous protègerais. Dites moi seulement (il boucla son casque) ou aller.
MoOny sourit à son tour. Baba lui serait peut-être utile en fin de compte. Mais la jeune fille sentit la main de William lui presser la sienne. Il voulait lui parler. Et à son regard, c'était pressé et important.
- Baba, reste là quelques minutes, on a à parler, dit-elle, alors que William l'entraînait déjà derrière la maison, laissant Baba sur le seuil.
Arrivés là, William lâcha la main de MoOny et se retourna vers elle, sourcils froncés.
- Alors, tu va où avec ton chevalier servant ?
- Mon chevalier serv...William, c'est qu'un gamin ! protesta MoOny. Elle n'avait pas besoin d'une crise de jalousie maintenant.
- Tu as vu comment il t'a regardé ? Comment il t'a souri ?! Et puis c'est quoi cette histoire d'Elue ??

- C'est un peu compliqué...Je te l'ai dis...
- Et tu comptes aller où ?
- À Orchidia, nous avons à faire là-bas.
- Très bien, je viens.
MoOny se mordit la lèvre. S'il venait, il découvrirait la vérité sur elle et les autres membres du forum. Il ne pouvait pas faire partie du voyage. Elle ne voulait qu'il apprenne qui ils étaient vraiment.
- Non...William, tu as trop à faire ici...
- Hors de question que je te laisse seule avec ce...monstre !
William faisait bien sûr allusion à la jambe de jaguarian qu'avait Baba. MoOny soupira. Elle savait qu'elle aurait du mal à l'empêcher de les suivre.
- Il ne me fera rien, voyons.
- Est-ce que tu peux me certifier qu'il ne t'approchera pas ?!
- Mais arrête avec ça ! Il n'y a rien entre lui et moi !
William était en colère. Il avait les sourcils froncés et les poings serrés. MoOny tenta de le calmer en se serrant contre lui, mais il la repoussa. La jeune fille sentit également la colère monter en elle.
- Ah, c'est comme ça ! Eh ben tant pis, je m'en vais ! Et je ne te promets rien !

Alors qu'elle se retournait pour s'en aller, MoOny sentit bien que la rage de William s'évaporait. Mais elle marcha à toute vitesse pour retrouver Baba. En quelques secondes, elle empoigna le bras du garçon et l'entraîna vers la sortie de la ville. MoOny ne chercha même pas à savoir si William les suivait.
- Où on va ? demanda Baba, en la suivant.
- A Orchidia.
- ...Et William ? Il ne vient pas ?
- Trop occupé à poser trop de questions, répondit froidement MoOny.
Et pourtant, lorsqu'ils quittèrent la ville, la jeune fille se retourna pour la contempler une dernière fois. Regrettant déjà les paroles qu'elle avait dites. Baba et elle étaient maintenant en chemin pour Orchidia. Pour retrouver les autres, pour rentrer chez eux, sur Terre. Pour mettre fin à tout ça. Alors qu'elle marchait, MoOny sentit des larmes brûlantes couler sur ses joues.

"Je suis l'Élue. Je vais rester à Alysia jusqu'à la fin de mes jours."

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Sam 11 Fév - 10:14

Bon,je vais peut être m'en aller...
Méga Razzia se leva froidement,en hésitant d'aller voir Aertu.Où était t-il ? Jaguarys ? Souledege ? Ou encore était t-il en route ? Le mieux était sans doute d'aller à Souledege City,il y aura Baba,MoOny,et sans doute William.Il prendra donc cette route pour arriver à Souledege et remarquer que non seulement,la guerre finissait mais que ses deux amis sont aussi partis...
Woawh,super...Il ne reste plus que William,c'est ça ? Tel que connaissant MoOny,même virtuellement,William est toujours chez lui.
Partir le voir ? Ou pas ? Ce que je sais,c'est que les autres,enfin,MoOny n'a pas voulu qu'il vienne,pourquoi ?
Méga se rappella que penser des heures ne servit rien,donc,ne pas aller voir William,Méga est trop petit,à peine s'il va lui parler pour lui dire de dégager...
Et Aertu ? Méga le remarqua à la guerre,une flèche aller atterir derrière son dos,Méga Razzia fonca et par chance,il réussi à lancer son bouclier au même moment que la flèche venit.
J'ai bien fait de voler ce bouclier à l'armureriepensa t-il.
Aertu remarqua la flèche et le bouclier de Méga

Méga R...Méga ?
Aertu....Pour hier,je voulais te d..
Non ! C'est moi ! Tu n'as rien fait,tu à meme mis Akéta dans une tombe,je ne devais pas te donner un coup mais te remercier,désolé Méga...
Aertu...tu as grandi...dit-il en versant une larme.
J'ai retrouvé toute ma mémoire...d'ailleurs,Baba et MoOny sont partis
Ça je le sais.C'est la deuxième fois qu'on me lâche,mais cette fois-ci,je n'aurai peut-être pas du partir.Mais je ne sais toujours pas où ils sont partis..
Orchidia.C'est la route d'Orchidia qu'ils ont pris.On y va ?
Tu es un jagurian,Aertu.
Ah ! Oui...je prendrai un long manteau,mais s'il te plait ! Je veux voir Baba !
Lui ? D'accord...et je suppose qu'on laisse William tout seul ?
On ne connait pas l'histoire...
Allons-y.
Ainsi,les deux compagnons partirent vers Orchidia,tous les deux armées.Bien sûr,Méga remarqua les traces de pas des deux autres compagnons,rien ne pressait.
...Il se passe beaucoup de choses dans cette BD,loin de l'univers de Sobral...Les Légendaires...Où sont t-ils ? Ce n'est pas le moment de penser à ça. Pensa Méga Razzia
Oh ! Regarde ! T'as vu l'arbre géant !?
Avant le tome 14,ok...Oui,j'ai vu ! C'est beau,hein ? Cet arbre s'appelle "L'arbre de Gaméra".Continuons la route.
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Sam 11 Fév - 10:58

-NEWS LEGENDAIRES!
Bouda n'eu pas le temps de réagir qu'une fille enlaça Shi et elle.
-Alors,qui êtes-vous du forum?
Visiblement cette fille était une terrienne et elle était heureuse d'avoir trouvé deux autres terriennes.

Bouda attendit qu'elle se calme un peu avant de répondre:

-Tu viens du forum NL? Cool ça, voici Shimy-du-64, surnommée "Shi" et moi c'est Bouda.

Il était plus qu'évident que la fille était heureuse et elle fini par se calmer une seconde fois pour dire son pseudo:
-Super les filles, moi vous me connaissez sous le nom de Jadimatou!
-Matou? Cool ça! Les deux premières fondatrices du fow' sont réunies. Bouda remarqua la tête de faucon briller puis s'éteindre. Hey Shi, on a pas vraiment fait gaffe, la tête de faucon a brillé puis, une fois les présentations faites, la lumière s'est éteinte!
-Je n'ai pas trop fait gaffe...
-Hein? Vous parlez de quoi là? dit Matou qui visiblement ne comprenait rien.

Bouda expliqua alors a Matou sa rencontre avec le mage, l'arivée de Shi et le matériel que l'énigmatique magicien lui avait donné. Bouda n'avait pas oublié de lui signaler qu'elles devaient retrouver quelques terriens et surtout liberer les éventuels prisoniers, le mage avait aussi parlé du gardien. Pour Bouda, il était évident que trouver ce satané gardien était sa priorité... mais elle voulait savoir comment elle saurait si un terriens était prisonier.

Bouda remarqua que des gens les observait bizarrement, discrettement elle fit aux autres filles:

-Ne vous retournez pas mais... je suis certaine qu'on nous regarde.
Bouda remarqua alors que les gens en question observaient surtout Matou, il est vrai que le mage n'avait pû procurer que deux capes pour que Shi et elle passent innaperçues mais... Matou n'était pas en cape. Bouda flaira les soucis et elle murmura alors:
-Ils se rapprochent, je sens le mauvais coup, a mon signal, suivez moi!

Bouda esperait se tromper, vu comment elle était peu athlétique... en fait pas du tout, elle craignait que son plan improvisé ne tombe plus qu'a l'eau. Mais elle ne se trompait pas et les individus suspects commencèrent a se rapprocher d'elles avec des intentions douteuses. Bouda cria:
- COUREZ!

Elles se mirent a courir, Bouda leur indiqua le direction et se retarda un peu pour lancer au sol une fiole, une fumé épaisse couvra alors leur fuite. Bouda ne courrrait pas très vite mais la fumé avait réussi son travail, elle arrivait a détaller.

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Sam 11 Fév - 23:40

''Trop occupé à poser trop de questions.''

C'était la réponse de Moony. Brève, froide, insuffisante. Non, pas possible, ils avaient l'air si proches, pourquoi aurait-elle soudainement décidé de faire le voyage qui serait bien long jusqu'à Orchidia sans lui. Ça n'avait aucune logique!
Moony restait étrangemment dure, en fait, telle que Baba l'avait rencontrée pour la première fois (méprisante et difficile) mais cette fois, c'était autre chose qui l'a rendée....comme ça.
Baba avait ses propres problèmes, c'est à dire, le fait d'être désormais un déserteur de l'armée jaguarienne. Il faudrait un jour ou deux avant qu'ils ne comprenne qu'il ne figure ni dans la liste des bléssés, ni même des morts.

''Je ne prône pas leur stratégie, se dit-il.''

En même temps, ils avaient raison: en proposant aux soldats de souldge city de se rendre et d'éviter la guerre, ils leur ont offert une porte de sortie. Mais pour combien de temps?
La guerre n'était pas finie. Tant qu'il y aura des ennemis, il y aura des combats. Et Oroban figurait en tête de liste, puisque le royaume avait déjà apporté son aide militaire plusieurs fois... sans grands succés.
Il avait abandonné les autres, ne sachant pas quel sort ils réserveraient aux survivants de la dernière bataille. Il ne voulait pas savoir.
Vêtu d'une tunique de laine qui le couvrait du nez jusqu'aux chevilles. Un manteau de laine épaisse par-dessus, il avait aussi pris un bonnet et une paire de lunettes en cas de tempête de neige. Ces dernières restaient pendantes dans son cou.
Il jeta un oeil à Moony, étant presque étonné qu'aucune voix ne s'élève. Elle aussi était en tenue d'hiver, et ses bras s'agitaient comme des balances alors qu'elle progressait maladroitement dans la pente enneigée.
Il failli rire lorsqu'elle trébucha et s'étala dans la neige. Baba s'approcha d'elle, et la releva.

-Un problème, madame? Sourit-il.

La grimace de Moony laissée entendre qu'elle n'appréciait aucunement la plaisanterie.

-J'ai le cul par terre, crétin, cracha-t-elle. Et je peux me lever toute seule.

Ce qu'elle fit, sans trop de difficulté. Elle agita ses cheveux plein de neige et continua sa marche.
En contrebas, un fôret verdoyante s'étendait à perte de vue. Baba se dit que l'élue savait ou elle allait. Il ne réfléchit pas, sourit à l'idée d'une nuit de sommeil, et rattrapa la distance perdue.
Son arc se balançait dans son dos, ainsi que son épée frappant sa cuisse. Il n'était pas là pour plaisanter avec cette fille, seleument pour...

-Avance, râla Moony. Je te distance!!

Baba s'exécuta. Il arrivèrent dans la forêt un peu avant la tombée de la nuit. Le lieu s'endormait déjà, les rares animaux se terrant dans leurs abris, pour passer la nuit au chaud et en sécurité.
Dans son sac, Baba portait provisions et sac de couchages. Il les déroula dans une clairière, en s'assurant que l'endroit était sûr. Le noir était omniprésent maintenant, recouvrant les arbres, les feuilles, et tout autre chose. Mais la lune dont la clarté était incapable de percer les feuillages, baignait la clairière d'une lumière pâle.
Ils mangèrent rapidement, Baba expliquant qu'il ferait le plein de nourritures demain matin. Ils se glisèrent dans les sac et ne dirent plus un mot.
Moony brisa le silence.

-Qui était cette personne, dont la mort t'as rendu si triste?

Baba sursauta, car il était sur le point de s'endormir. Il tourna vivement la tête vers elle. Ses yeux étaient comme des phares dans la nuit, luisant d'une lumière orangée.

-Une amie, soupira-t-il. C'est tout.
-Mais...tu avait une amie jaguarienne? C'est étrange.

Baba tremblait, non pas de froid mais de colère. Envers ceux qui avaient tués Akéta.

-C'est une vieille histoire, finit-il par dire. Disons qu'elle m'a aidé à m'en sortir au début, qu'elle m'a entraîné et....qu'elle m'a sauvé la vie.

Il sentait qu'il recommençait à pleurer, qu'il recommençait à penser à elle.
Les larmes innondèrent de nouveau son visage, en silence, déversant pour la dernière fois -il l'esperait- la tristesse.

"Tu n'est pas seul, se força-t-il à penser. Moony est avec toi. Tu n'est pas seul..."

Mais Moony n'avait aucune parole réconfortante à prononcer, ou de bras à tendre vers lui. Seleument le silence, et une porte de sortie peu probable vers sa maison.
Il y avait encore beaucoup à éclaircir, nottament la signification d'élue, mais cela attendrait encore quelques heures, le temps qu'il dorme.
Demain, il y repensera, demain...
Baba devait néanmoins gardait à l'esprit sa mission: protéger cette fille.
Et rien d'autre...
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum