Tous les membres en scène (Histoire)

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Dim 12 Fév - 11:55

-C'est une vieille histoire, finit-il par dire. Disons qu'elle m'a aidé à m'en sortir au début, qu'elle m'a entraîné et....qu'elle m'a sauvé la vie.
MoOny n'écoutait même plus. Elle avait eu l'idée de lui demander par pure politesse, ou par curiosité. Mais elle n'en avait pas grand chose à faire, en réalité. Elle somnolait, mais pensait beaucoup trop pour s'endormir. Elle essayait de ne pas penser à William, et pourtant elle ne pouvait s'en empêcher. Elle se demandait ce qu'il faisait à cet instant. Peut-être dormait-il, peut-être faisait-il la liste des blessés et des morts de Souledge...Peut-être pensait-il à elle ? MoOny regardait le ciel étoilé, songeant à tomber dedans. Elle entendait Baba qui commençait à s'endormir. La jeune fille se remémora pour la énième fois tout ce qu'il lui était arrivé depuis qu'elle s'était réveillé ici, à Alysia. Et maintenant, elle allait à Orchidia. Elle y allait avec un garçon qu'elle connaissait à peine, avec qui elle n'avait absolument aucune affinité, et dont elle se passerait bien. Et puis...Elue. C'était elle, l'Elue. Mais quel était son rôle, précisément ? Que devait-elle accomplir pour qu'Alysia soit en paix ? Devait-elle se mêler des affaires militaires ? Allait-elle collaborer avec ses héros favoris, les Légendaires ? MoOny soupira. Bien sûr que non. Ils étaient tous arrivés à Alysia au début du cycle Anathos. Désormais, les Légendaires devaient être en train de lire l'Alystory, pour découvrir que Shimy était destinée à être la réincarnation du dieu Anathos. MoOny s'imagina un instant face aux Légendaires, pour leur raconter comment éviter ce drame. Mais pourrait-elle changer le destin des Légendaires ? Car enfin, c'est une bande dessinée...C'est encore Patrick Sobral qui décide de la suite...
MoOny commençait à être fatiguée. Elle ne tarda pas à s'endormir. Et encore, l'image de William habitait toutes ses pensées.

Le lendemain, la jeune fille se réveilla aux premières lueurs du soleil, filtrées par les branches des arbres de la forêt. Baba dormait encore. MoOny se leva et s'éloigna un peu pour prendre l'air tranquillement. Elle s'étira et respira l'air frais du matin. Le ciel était bleu et il faisait bon. C'était une journée magnifique. En levant les yeux, MoOny pouvait apercevoir les neiges éternelles qui recouvraient les montagnes de Lovinah. La trace de leur passage, à Baba et à elle, avaient disparu. Lorsque la jeune fille revint au campement, Baba s'était levé et il s'étirait, torse nu. MoOny passa à côté, mais elle ne pu s'empêcher d'admirer les muscles saillants du garçon. La jeune fille lui jeta des regards en coin, puis se racla la gorge pour briser le silence qui devenait pesant.
- Bien dormi ?
Baba se tourna vers elle en se rhabillant et sourit.
- Pas trop mal. Et toi ?
MoOny frissonna à ce ton amical et cette voix agréable. Elle hocha la tête en regardant ses pieds. Baba sourit de nouveau, puis se craqua les doigts.
- Remettons nous en route, proposa-t-il.
MoOny murmura un "Oui", puis se mit à le suivre, alors qu'ils pénétraient un peu plus la forêt touffue. En le suivant, MoOny détaillait Baba de haut en bas. Il avait un corps assez musclé, et sa jambe jaguarianne s'adaptait parfaitement à l'ensemble. D'ailleurs, le membre poilu ne gênait pas tellement la jeune fille. Elle donnait un côté bestial à Baba qui n'était pas pour lui déplaire. MoOny frissonna de nouveau en se surprenant à penser cela. Elle commença à croire que l'ambiance était plus ambigüe qu'elle ne l'avait cru, et que la promesse qu'elle avait tenue à William ne serait pas si aisée.
- Tu te dépêches ? C'est moi qui te distances, aujourd'hui ! l'interrompit Baba, sur un ton moqueur.
- J'arrive, j'arrive, répondit MoOny en accélérant le pas.
"C'est tout moi, ça. Toujours à me faire des idées."
MoOny rejoignit Baba et ils se mirent à marcher à un rythme régulier, côte à côte sans rien dire. La jeune fille tentait maintenant comme elle pouvait d'arrêter de s'imaginer des scénarios romantiques avec son compagnon de route. William avait complètement déserté ses pensées, et elle en était consciente.
Elle se répéta plusieurs fois qu'il n'était là que pour l'accompagner, la protéger afin que tous rentrent sur Terre un jour. Il n'était là que pour ça. Que pour l'aider à trouver les autres Terriens. Voilà.
Mais au plus profond d'elle-même, MoOny ne pouvait s'empêcher de se demander si elle n'en désirait pas un peu plus de la part du séduisant garçon.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Shimy-du-64 le Mer 15 Fév - 20:29

Shi observait aussi des personnes qui semblaient s'intéresser a Matou. Elle attendait le signal de Bouda.
-COUREZ !

Elle s'élança et couru le plus vite qu'elle pouvait. Aussitôt, le groupe de personnes se mirent a leurs trousses. Les trois filles ne couraient pas assez vite et elles furent rattrapées rapidement. Shi se retourna et vit Bouda sortir du sac une fiole de fumée et la lancer derrière elles. Au bout de quelques instants, la fumée cachait entièrement leur fuite.
-Bien joué ! Chuchota-t-elle a Bouda.
-Merci.

Elle continuèrent a courir et tournèrent dans une petite rue. Elles pensaient enfin avoir semés leurs poursuivants et s'arrêtèrent quelques instants pour reprendre leur souffle.
-C'est qui ces gens ? Pourquoi ils nous observaient ?
-Je ne sait pas. Ça m'inquiète... et toi Bouda ? T'en pense quoi ?
-Ce sont surement ceux qui ont des ''prisonniers''... Il ne faut pas qu'ils nous retrouvent. Matou, as tu rencontré d'autres terriens a Orchidia ?
-Oui, j'ai rencontré Ély... mais, je ne l'ai pas revu depuis. J'espère qu'il ne lui est rien arrivé...
-Alors il faut le retrouver... il est urgent de rassembler tous les terriens.
-Continuons a chercher des indice a Orchidia mais cette fois, évitons de nous faire remarquer.

Les filles se remirent en route. Elle retournèrent dans la rue principale. Comme il y avait beaucoup de monde, elle passeraient plus facilement inaperçues. Il fallait espérer qu'il n'y ai pas une nouvelle course poursuite dans les rues de cette ville. Elles marchaient tranquillement, attentives au moindre petit évènement qui pourrait paraître louche. Mais tout était normal, pas de traces d'un membre du forum. Shi s'arrêta.
-On fais rien là, je ne pense pas qu'on va retrouver Ély en se promenant et en jouant les touristes... enfin... j'en sais rien...
-Je n'sais pas non plus, c'est très compliqué.

Shi remarqua l'air inquiet de Bouda et comprit ce qui se passait. Elles était a nouveau observées. Elle fis un signe a Jadi et elles s'éloignèrent.
-Nous ne somme pas en sécurité ici... chuchota Shi
-C'est évident, mais que faire ?
-Il faut partir... il faut quitter Orchidia au plus vite... Nous cacher dans les alentours de la ville.

Les filles se regardèrent et commencèrent a se diriger vers l'entrée. Mais elles se retrouvèrent en face de leurs poursuivants. Ne sachant plus quoi faire, elles se remirent a courir. Malheureusement, ils les rattrapèrent et les coincèrent dans un cul de sac.
-Vous, restez là ! Cria un des hommes.
Shi avait peur. Elle essaya de faire signe a Bouda et Jadi. Mais l'homme les observait.
-Je sais que tu es terrienne ! Dit-il a Jadi, Tu ne ressemble pas a une Alysienne. Soyez maudits, vous les terriens ! A cause de votre venue, Alysia va a sa perte !
-C'est faux ! S'emporta Shi, les terriens n'ont rien a voir avec vos problèmes ! Ils sont innocents !

Furieuse, elle essaya de s'enfuir, mais les agresseurs était nombreux, elle ne réussi pas a passer. Elle vit Bouda se diriger vers l'un d'entre eux et d'un coup, partir dans la direction opposée. Les hommes s'élancèrent pour la rattraper.
-C'est le moment, dit-elle a Jadi.

Elle partirent discrètement dans une petite rue. Shi se retourna pour vérifier qu'il n'arrivait rien a Bouda. Elle la vit une deuxième fois utiliser un des ''cadeaux'' du mage. Elle réussi à nouveau a repousser ses ennemis puis revint vers elles.
-Encore bravo, lui dit Jadi, que ferions nous sans toi...
Elles repartirent. Elles marchèrent un peu et soudain, Shi se retourna et vit que Jadi n'était plus là.
-C'est pas vrai ! Elle est où ?!

Bouda et Shi entendirent le cri de leur amie. Elles revinrent sur leurs pas et aperçurent un de leurs poursuivants attraper Jadi l'entrainer et partir en courant.
-À l'aide ! cria Jadi
Shi et Bouda essayèrent de les rattraper, mais l'homme était bien trop rapide. Elles les perdait déjà de vue.

_____________________
Razz la pitite Shimy Razz


Signa et avatar by mwa u_u

trop mimi♥️:

Je modère en INDIGO !
avatar
Shimy-du-64
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 20
Lieu : Dans une galaxie des plus lointaines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par JadiMatou le Jeu 16 Fév - 19:00

JadiMatou avait les yeux bandés depuis que l'homme l'avait attrapée,
-J'espère pour vous que vous n'avez rien fait à mes amies ?
Aucune réponse...
-Pffff ! Bon je fais quoi ? J'essaye de m'échapper ou je reste ?
Une moquerie...
-... Tu crois pouvoir sortir d'ici....?
Cela devait être un homme, une voix très grave...
-On peut toujours essayer...
-"On" ?
-Bah je pense que si on veut s'échapper on pourrait se mettre ensemble !
L'homme m'enleva mon bandeau, il était assez grand, mais pas très gros. Il avait les cheveux blonds court et en pétard, les yeux verts clair.
-Moi c'est ...Jadi ! Apelle moi Jadi !
-Ok moi c'est Paul !
-Pourquoi tu es ici ?
-Je ne le sait pas moi-même, enfin, j'étais l'apprenti d'un mage et il m'a dit que des personnes ne venant pas d'ici se retrouverai coincés ! Je n'ai pas trop compris !
-Ah.... !
JadiMatou ne sut pas quoi dire, il était là, car il avait eu des problèmes avec des hommes, les mêmes hommes qu'elle, Bouda et Shi.
-Bon, là seule chose que je peux te dire c'est que les hommes avaient l'air d'être heureux de t'avoir "attraper" !
-Tu crois ?
-Tu n'aurais pas un rapport avec les paroles de mon mentor ?
-Possible, mais, je pense qu'on devrait y aller, cet endroit me fait froid dans le dos !
Jadi réfléchit a une idée de sortie
-Si tu veux sortir suis-moi !
Paul appuya sur une pierre, Jadi et lui tombèrent dans un trou
-AÏE !
-Pas si fort !
-Sur quoi je suis assis ?
-Sur ma torche ! Heureusement qu'elle est éteinte !
-Tu connaît bien ce chemin, non ?
- Oh oui !C'est mon ancienne école !
-Ce bâtiment était une école ?
-Oui !Mais bons allons-y ne traînons pas ici !
Je suivi Paul quand il se retourna et chuchota "Bouche toi les oreilles !"
-LES PRISONNIERS SE SONT ECHAPPES ! ! ! ! ! GARDES! ! ! !
-Court ! Ne reste pas là Jadi !
-Pour aller où?
Paul pris la main de Jadi et s'enfonça dans le mur"Suis moi alors !"
Paul emmena Jadi dans un endroit sombre, avec un homme accoutumer bizarrement avec une "tunique"
L'homme s'assit l'air poser

-Assis toi donc mon enfant, JadiMatou, est-ce ton pseudo ?
-......Oui....
-J'ai un ami mage qui m'a prévenue que tu avais des amis ici, je vais t'aider à les retrouver, enfin plutôt Paul.
Jadi se retourna vers Paul
-.....D'accord....Merci.. !

_____________________
Spoiler:
C'est ma signature?Ah bon?Je dois y mettre quoi?De quoi?Ah!Ok!Je dois mettre se qui me ressemble?*sort son album photo et cherche une photo*
Ah,non!J'avais pas compris!Excuse moi!Une signa c'est pour y mettre des sentiments?Non?Non plus....Bon,je laisse de côtés le mot "signature" et je me met au mot "Avatar",avatar le film?Nan,je l'ai pas vue!Désolé!Ah!Bon,encore faux!Quoi?C'est une image?*Re sort son album photo*
De quoi????Encore loupé?Bon j'arête,sinon je sens que vous allez y passer vot' vie!*Commence à lire le fow'*
Sa veut dire quoi "Flood"?Ah!C'est pour dire des choses sur nous?!*Sort son journal intime*
De quoi pas intime?D'ailleurs,ça veut dire quoi "Intime"?*Se prend une baffe par les membres*
Aïe!Bon je me tais!

Que tout les fous mettent ce slogan dans leurs signa :"La folie c'est la vie",et un jour,nous serons des milliers!Fous powa!
Pas doué un jours, pas doué toujours!
avatar
JadiMatou
Admin' tout puissant!
Admin' tout puissant!

Messages : 265
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 17
Lieu : Dans mes rêve,ou en train d'écouter Jena Lee
Autres : : Tu me veux quoi?J'écoute Jena Lee!
: on pourait poster les news dans les topics sur les légendaires pour discutter dessus et animer cette partie
[19:15:47] @ JadiMatou : Oui,tu as raison!
[19:16:01] @ Shimy-du-64 : et il faudrait trouver des sujets de discussion pour le flood
[19:16:30] @ JadiMatou : Oui!
[19:16:39] @ Shimy-du-64 : et des nouveaux jeu!


Voir le profil de l'utilisateur http://leslegendaires.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Lun 20 Fév - 1:40

-Une pose! On fait une pose!!

Baba s'arrêta aussitôt, obeissant docilement à l'ordre. Mais il ne put s'empêcher de contester.

-Madame, ça fait trois fois depuis la dernière nuit...

Elle ne répondit rien, éssouflée et assise sur une racine émergeante. Cette longue marche sur terrain accidenté l'épuisait plus que tout. Mais il avait l'habitude des longues marches avec un gros poids sur le dos, aussi, c'était lui qui poratit le sac. Moony ne le regarda même pas, occupée à recupérer.
La faible brise faisait voler ses cheveux qui renvoyait un éclat à ses propres yeux.
Baba ne se laissa pas trop attendrir par la fille, mais ce dirigea vers le petit cours d'eau chantant qu'ils longeaient depuis le début.
Il observa son reflet dans l'eau claire, détaillant les quelques cernes qui naissaient, ainsi que son nez, qu'il avait toujours trouver trop grand. Les genoux fléchis, il gouta un instant au repos qu'il méritait, mais se rappela aussitôt que Moony devait avoir la gorge désséchée. Avec un soupir, il sortit un petit bol en bois de son sac et le rempli, puis il retourna vers Moony.
Un battement de cils, une respiration, et il était déjà accroupi près d'elle et lui tendait le bol.
Elle sursauta, ne l'ayant pas vu arriver, mais pris l'objet, quelque peu surprise de l'attention et bu.

-On reprend la marche? Fit-il timidement.
-Mes jambes ne peuvent plus me porter, soupira Moony en lui rendant le bol. Et...merci.

Baba reprit le bol et le rangea dans le sac. Un sourire malicieux fendit son visage.
Elle fronça les sourcils, plutôt inquiète de ce facié.

-Qu'y a-t-il? Tu as vu quelque chose qui t'as...

Sans rien dire, il l'a saisit et la monta sur ses larges épaules. Elle poussa un cri étouffé et se balança un moment de droite à gauche, presque sur le point de chuter, mais réequilibra le tout en se cramponnant à la tignasse de Baba.
Il respirait désormais la peau de la fille, ce qui ne le déplaisait pas. Toujours souriant, il s'addressa à elle en riant.

-Les vôtres non...mais les miennes le peuvent.

Et avant qu'elle n'ait pu dire quoi que ce soit, même un compliments,il reprit sa course, ne souhaitant qu'une chose: un lit.
Ceci dis, cette pensée l'amena vers une autre question: comment payer un lit ou un hôtel?
Car ils n'allaient tout de même pas dormir dans la rue!
Et aussi, pourquoi Orchidia, il y avait aussi Oroban, ou n'importe quelle autre ville d'ailleurs!
Mais pour Moony, il semblait primordial de se renre là-bas.

''Ton épée au service de cette dame, contre un billet de retour vers ton monde. N'est-ce pas ce que tu veux? Ne pas se poser de quand à son statut d'élue, mais se dire que ça lui attirera des ennuis et qu'il faut être prêt à tout instant pour contrer une attaque.''

Il progressait toulours sans peine, mais commençait à s'éssouflé du poid qui pesait sur son dos.

''Pourquoi les femmes ne peuvent pas faire les choses elles même? Ah, ma cheville!''

Le bois commença à craquer sous ses pas. Il semblait plus faible que celui de la fôret comme...brûlé.
Ils se retrouvèrent à la lisière du bois, face à un immense mur cuivré, serti de tours hautes. L'air été nauséabond et carrément irritant. Pas de doute, ils étaient à Orchidia. Baba se rendit compte qu'autour de la ville, le bois était brûlé, et recouvert d'une fine couche de cendre, sûrement due à un abattage intensif des fôrets.

-On descend, soupira-t-il.

D'un air profondément desespèré, elle descendit du dos de Baba et atterit sur la terre ferme.
Ils se rapprochèrent ensuite de la porte d'entrée ou circulait des centaines de personnes au vêtements plus ou moins fantaisiste. Ils se mélèrent facilement à eux, sans être remarqué (le pantalon long de Baba cachait efficacement sa ''jambe'') , et pénetrèrent dans la cité. Les bâtiments étaient trop hauts et la foule trop dense pour apercevoir l'arbre de Gaméragashé.
Mais Baba désirait plus un lit qu'un safari.
Sûrement le destin était vicieux, ou alors, il avait un superbe sens de l'humour.
A cet instant, quelqu'un se mit à hurler, une fille. Non deux. Trois en fait, dont un homme.
Baba fendit la foule et tomba sur deux jeunes dames qui venaient de stopper leur course. Elles paraissaient clairement essouflées, et l'une d'elle s'adossa à un mur en se prenant la tête à deux mains.

-C'est pas vrai, on l'a perdue, mais comment on a fait?!
La personne qui venait de parler était étrangemment vêtue, et l'autre n'était pas à la mode d'ici.
Il les voyait encore de dos.

-Quelque chose ne va pas? Osa-t-il demander.

Les deux filles se retournèrent et l'aperçurent avec étonnement. Elles avaient toutes deux une cape épaisse à la capuche rabattue. La première avait de long cheveux noirs, mais il ne vit pas grand chose.
Quand à l'autre, il l'a trouva assez jolie en soi, ses yeux ne faisant que décorer un visage ovale à la peau douce.
Il laissa échappé un ''hum'' gêné en s'époussetant le pantalon, honteux d'avoir l'air d'un baroudeur crasseu face à de si belles créatures.
Moony le rattrapa.

-Qu'est-ce qui t'as pris,fit-elle, agaçée en le voyant hébété devant les deux autres filles.
-[color=green]Euh...je ne sais pas vraiment...
-Le faucon,s'écria la femme sorcière en brandissant un objet lumineux. Le faucon, il brille!!

Apparemment, l'autre fille était elle aussi en joie devant la chose.
Baba leva le doigt, préssé de connaître la raison d'un tel emerveillement.

-C'est une bonne nouvelle?

Elles le regardèrent avec un rictus presque fou et des yeux papillotants. Par prudence, il recula d'un pas et passa un bras devant Moony.

-NEWS LEGENDAIRES!!!
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Shimy-du-64 le Jeu 23 Fév - 13:53

-C'est pas vrai, on l'a perdue, mais comment on a fait ?!

Shi était essoufflée, elle regarda Bouda, désespérée, ne sachant que faire ni que dire. Elle entendis une voix venant de derrière elles leur demander :
-Quelque chose ne va pas ?

C'était une voix masculine plutôt agréable a entendre. Les deux filles se retournèrent, étonnées de voir ce jeune garçon qui se tenait devant elles. Il avait les cheveux bruns en bataille et les yeux marrons. Il était vêtu d'une chemise et d'un long pantalon long qu'il épousseta d'un air gêné. Une jeune fille accouru et lui demanda d'un ton agacé :
-Qu'est-ce qui t'as pris ?!
-Euh... je ne sais pas vraiment...

Bouda qui tenait le faucon de jade s'écria soudain joyeuse :

-Le faucon, le faucon, il brille !!

Shi sursauta et regarda avec émerveillement ce miracle. Elles avaient enfin trouvé d'autres personnes de leur monde. Le faucon avait effectivement reconnu une fois de plus des terriens. Le garçon leva le doigt et demanda :
-C'est une bonne nouvelle ?

Shi regardait les deux nouveaux. Elle vit le garçon reculer et passer un bras devant la fille comme pour la protéger. Bouda et elle s'écrièrent en chœur :

-NEWS LÉGENDAIRES !!!

Les deux étrangers commencèrent a se détendre. Shi pris la parole :

-Vous êtes aussi du forum n'est ce pas ? Le faucon n'est censé briller qu'en présence de terriens. Vous êtes donc comme nous ! C'est formidable !
Shi repris en souriant :
-Alors, c'est quoi vos pseudos ?
-Vous aussi...
-Hum... je suis MoOny, et lui c'est Baba.
-Nous sommes tous arrivés ici il y a quelque temps. Je suis Bouda et voici Shimy-du-64, surnommée Shi. Nous avons été aidées par un mage. Il nous a donné ce faucon et d'autres gadgets. Il nous a aussi parlé d'une prophétie qui dit : A travers les dimensions les Terriens voyageront. L'élite choisie sera amenée ici. Et lorsque les recrues seront là, deviendront rouges les Lunes d'Alysia. Lorsque l'élu arrivera, Alysia le saura...
-... et le monde s'en contentera, termina MoOny
-Vous la connaissez...
-Oui. J'ai rencontré une membre de Nouvelle Ère qui m'en a parlé...

MoOny raconta son histoire. Après, il y eu un moment de silence. Shi repensa a tout ce qu'elle avait vécu sur Alysia. Les quelques jours qu'elle avait passé dans ce monde lointain était sans doutes les plus mémorables de tout son existence. Elle repensa a son arrivée sur l'Ile Koléana, sa première rencontre avec le mage, son voyage jusqu'à Alysia, sa rencontre avec Bouda, Matou... Finalement, elles avaient perdu Matou.

Elle pris la parole :

-Il faut nous allier afin de trouver tous les autres membres et de partir d'ici. Nous savons déjà pas mal de choses sur cette histoire démente. Par contre, il faudrait comprendre pourquoi certaines personnes en ont après nous... on vient de perdre Matou... j'aimerais savoir pourquoi ces personnes qui l'ont enlevée nous en veulent. Et j'espère qu'on la retrouvera vite...
-Moi aussi, dit Bouda, mais pour le moment, il est dangereux de rester a l'intérieur de la ville. Je n'aimerais pas avoir a nouveaux des problèmes avec ces gens... Qu'en pensez vous ?
-Hum...
Baba se tourna vers MoOny et lui dit en souriant :
-A mon avis, nous devrions écouter ces demoiselles qui semblent mieux connaître Orchidia, madame l'Élue.
-Élue ?

Shi regarda avec étonnement la jeune fille. C'était donc elle, l'Élue?


_____________________
Razz la pitite Shimy Razz


Signa et avatar by mwa u_u

trop mimi♥️:

Je modère en INDIGO !
avatar
Shimy-du-64
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 20
Lieu : Dans une galaxie des plus lointaines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Shymine le Dim 4 Mar - 19:08

Shymine sentit quelque chose sur son nez. Elle ouvrit les yeux, ce qui fit fuir le papillon qui s'était posé sur son nez.
Un papillon...Shymine se releva doucement. Elle était couchée par terre, dans l'ombre d'un arbre. Elle écarquilla les yeux. Que faisait-elle ici ?? Il y a encore.....pas longtemps du tout, elle allait donner son avis sur le premier tome des Légendaires-Origines, sur le forum "les Légendaires Révolution", quand tout est devenu noir.
Et maintenant, elle était assise par terre, sous un arbre.
Elle se détailla : ses longs cheveux bruns était libres, elle portait son tee-shirt violet, et son jean était couvert d'eau....couvert d'eau ?? Shymine porta son doigt au liquide qui tachait son jean. Ce n'était pas de l'eau. Elle redressa la tete, ce qui fit reculer l'espece de gros lion roux et noir qui bavait sur son jean !
-Ahhhhhhhhh ! cria t-elle.
L'animal recula encore et s'enfuit.
Shymine écarquilla les yeux. Des personnes allaient et venaient devant elle, sans la remarquer. Sauf que ces gens n'étaient pas normaux. Ils avaient une apparence d'enfant, aux environs des 12 ans, ils avaient des cheveux de differentes couleurs, et ils avaient...des oreilles pointues, comme les elfes !
Soudain, le paysage lui rapella quelque chose ; son livre preféré lui revint en tête, avec un nom :
Alysia !

_____________________
Shimy ! Shimy ! Shimy ! Shimy ! Shimy ! Shimy ! Shimy ! Shimy ! Shimy !!!!!!!!

VIVE SHIMY !!!!!!!!
avatar
Shymine
Encore timide
Encore timide

Messages : 10
Date d'inscription : 01/02/2012
Lieu : Lla CB

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Dim 18 Mar - 1:59

Baba s'éveilla lentement, ouvrant doucement les yeux pour reprendre contact avec le monde réel, celui qui vous pose des soucis, des tuiles, et des embrouilles.
Celui qui vous colle trois filles entre les pattes.
Il pensait être illuminé par les rayons du soleil matinal, mais aucune chaleur naturelle ne vint sur son visage. Au contraire, il avait froid. Très froid. Au son d'une voix non-familière et grave, il ouvrit les yeux et quitta son état de somnolence.
Il était allongé sur un tapis rouge menant à un trône orné d'or, sur lequel siegeait un créature peu connue, et pourtant extremmement importante.
Ces yeux d'un bleu éclatant, ces couleurs douces et se visage dénudé de bouche. Cette longue robe de fer... le Gardien.
Baba ne parvenait pas à se relever, et sa tête lui faisait un mal insupportable.
Il voulut poser les premières questions, ou, qui, pourquoi, comment, mais ne parvint qu'à claquer misérablement des dents.

-Vous avez froid, hein? Demanda doucement le Gardien.

A vrai dire, une voix trop douce pour le personnage doté de pouvoirs si puissants.

-Faut penser à monter le chauffage, répondit Baba en grelotant. Vous allez tuer quelqu'un... moi, tout d'abords...

Le rire du Gardien sonnait faux, là-aussi. Il écarta les bras et dit la chose la plus impropable:

-Mais enfin, vous êtes déjà mort! Vous ne vous souvenez pas? Les fous illuminés dans la forêt?

Baba en restait stupéfait. Toujours allongé, position ridicule vis-à-vis d'une créature divine, sa bouche commença à s'entrouvrir lentement, jusqu'à laisser échapper un filet de bave gluant.
Il avait voulu y croire, y mettre de la bonne volonté pour se dire qu'être chez le Gardien était la chose la plus plausible et... banale. Mais le coup de la mort subite, c'était fort.

-C'est une blague? Demanda Baba. Une blague de mauvais goût? La preuve que vous n'avait pas une once d'humour?! VOUS TROUVEZ SA DROLE?!
-Et avez-vous une once de respect?! Demanda la créature en criant plus fort que Baba.

Ce dernier ce tut, impressioné par le changement de voix si rapide et brutal.
Il lui sembla qu'un vent passa dans les ailes du Gardien, rajoutant à son air fantomatique.
Finalment, il se leva et se dirigea vers une énorme boule remplie d'encre noire.
Son doigt se posa dessus et il dit tout bas: ''puisque vous refusez de me croire, je vais vous mettre la vérité en face...''
L'encre se mit à bouillonner, commençant à créer des formes visqueuse et inhumaines. Au bout d'un moment, Baba perçut une clairière, un soleil naissant et une fille s'éveillant en regardant autour d'elle.

-Mais c'est...


Aux alentours d'Orchidia, 7H20.

-On se réveille, marmonna Shi à Baba d'une voix fatiguée.

Baba dormait à même le sol, sa chemise poussiéreuse lui servant de couverture. On aurait dit un misérable, si l'air de son visage n'était pas si détendu.
Il devait être frigorifié...
Elle le secoua doucement mais il poussa un grognement sourd en réponse.
Il fallait bien qu'il se réveille... un sourire apparu aux lèvres de Shi.
''Non, se réprima-t-elle. Tu ne vas pas faire ça, c'est déloyal!''

Et puis après tout c'était si tentant... Shi prit la chemise de Baba et découvrit le corps à moitié nu du membre du forum. Il frissona de froid, tandis qu'elle frissonait déjà de bonheur. Elle prit ses mains, et les lia avec la chemise sale. Mains qu'elle plaça soigneusement derrière la tête de Baba, afin qu'il lui présente ses aisselles.

''Parfait''

Elle ne semblait exprimer aucun regret à ce qu'elle allait faire, auncun scrupule. Cela était tellement facile, et tout excitant en même temps.
Elle lui frotta le bout du nez pour le réveiller et il poussa un gémissement plaintif.

-Nan... je veux dormir.
-Désolé Baba, il faut se lever.

Shi se dit qu'il n'était pas nécessaire de lui attacher les poignets, puisqu'il était réveillé. Mais il était aussi trop tard pour reculer, elle irait jusqu'au bout. En plus, il venait de se rendre compte de son état: prisonnier, incapable de se lever sans ses mains... une vraie tortue sur le dos.

-Pourquoi suis-je attaché? Questiona-t-il, paniqué. Shi, qu'est-ce que sa signifie?!
-Oh, sa va, souffla-t-elle. Je voulais juste m'amuser un petit peu... tu devais être fati...
-Je ne trouve pas ça drôle, pas drôle du tout! Libère- moi et rend moi mes vêtements.
-Sinon quoi? Poursuivit-elle d'un ton amusé, joueur même. C'est toi qui es attaché.

Elle avait raison. Lui était allongé, et immobilisé, tandis qu'elle pouvait faire tout ce qu'elle désirait. Sa devenait fortement embarassant pour lui, il valait mieux que sa patronne ne sache rien de cela.

-Bon... tu veux quoi, fini-t-il par dire.
-Oh pas grand-chose.

Tenir en otage un garçon qu'elle n'avait connu que très peu sur le fo et oser poursuivre dans cette voie cruelle, c'était gonflé. Il se laissait faire, comme résigné et prêt à accepter n'importe quel marché en échange de sa liberté.

''Comment peux tu lui faire ça?''

Mais finalement, elle décida de s'assoir près de lui, et doucement, de poser sa main sur le ventre de Baba qu'il chercha à rentrer aussitôt en sursautant. Avec l'index, elle commença à faire des cercles autour de son nombril. Un sourire, et lorsqu'elle chatouilla ses côtes, un gloussement étouffé.
Elle sourit à son tour, il était totalement à sa merci.

-Oups! Chuchota-t-elle en faisant glisser presque accidentellement ses propres mains vers les aisselles de Baba.

Celui éclata littéralement de rire, alors que Shi se plaçait à califourchon sur son ventre. Des gouttes commençèrent à se former autour des yeux de Baba, et ne tardèrent pas à s'écouler en longues larmes sur ses joues.
Le bruit devait beaucoup s'entendre, car Bouda et Moony se reveillèrent elles aussi. Le spectacle était à s'en déboiter la machoire, surtout pour Moony qui n'avait jamais vu Baba comme ça.
Le pauvre avait l'air completement soumit aux doigts de Shi. Pourtant, il essayait de défaire ses liens, mais la concentration lui manquait énormément.

-Mais qu'est-ce que tu fais, dit Moony en se rapprochant.
-Ben je le chatouille, répondit Shi avec assurance et en arrêtant. Sa ce voit tant que ça?
-Et tu l'as attaché? Renchérit Bouda en obeservant attentivement la chemise.

Baba poussa un soupir épuisé et souffla un peu. De la sueur était en train de se former sur son corps, ce qui, aux yeux espiègles et loucheurs de Shi, le rendit encore plus tentant. Ce qu'il y avait de plus inquiètant et perfide dans son regard, c'est lorsque qu'elle tourna la tête vers Bouda et Moony. Non... elles aussi...

-S'il vous plaît les filles, murmura Baba, trop fatigué pour parler normlement. Je vous promet tout ce que vous voulez... mais arrêtez ça.

Moony acquièsça et vint se poster aux bras du garçon, Shi se reservant son ventre.

-Je serais gentil et tout mignon, continua-t-il. Je ne dirais plus de gros mots. je...

Il s'arrêta lorsque Bouda enleva la chaussure gauche. La fille caressa délicatement le pied avant d'adresser un clin d'oeil à ses amies, pour dire: je suis prête.

-Je vous hais...

Et l'enfer ouvrit ses portes, plus violemment encore. Baba pleura à chaudes larmes, et supllia nombre de fois qu'on le laisse partir. Tout son corps fut secoué par ses rires, et ce durant une bonne dizaine de minutes. Elles furent inoubliables, autant pour lui que pour les filles.
Et puis, Bouda voulut chatouillé le pied droit, son pied jaguarian...
Incapable de l'arrêter, il l'a vit découvrir avec des yeux exorbité un pied velu et griffu. Un pied animal...

-Ne touche pas à ça, hurla Baba.

Il se débattit et repoussa Bouda, puis, il réussi à déchirer la chemise et, se relevant, il partit dans la forêt, pieds nus, torse nu...

-Qu'est ce que c'était? Demanda Shi après qu'il soit partit.

Moony baissa les yeux, elle n'avait pas parlé de la jambe de Baba qui était un peu ''spéciale''. En fait, elle n'avait pas du tout parlé de ce gars un peu ''spécial''.

-Je... j'aurais dû vous en parler, s'excusa-t-elle. Mais est-ce que je pouvais prévoir cela? Désolé les filles. C'est à lui de vous parler de cette histoire...

Elle ne dit rien d'autre.
Baba s'était arrêter de courir, il semblait poursuivis par quelque chose de dangereux, la honte peut-être. Oui, la honte l'envahissait, depuis qu'il avait cette jambe, ce... ce truc à la place du pied!
Cette saloperie qu'il carraissait innocemment chaque soir, cette saloperie lui mènerait encore la vie dure, mais c'était SA saloperie, SA souffrance! Personne n'avait le droit de l'effleurer.
Mais sa réaction n'était pas normal, il était sorti de ses gonds, et avait couru pour hurler plus loin.
Sa l'occupait, sa l'envahissait, et il ne s'en rendais compte qu'aujourd'hui. Il n'acceptait pas se membre de trop.

Il aurait du se préocuper d'autre chose, comme le fait que Moony soit seule par exemple, alors qu'il était censé veillé sur elle. Mais comment faire si il se battait avec soit-même?
Un cri troubla ses pensées, celui de Moony. Et voila, il avait tout foiré...
Il se mit à courir en sens inverse, regrettant de n'avoir pris ni son arme, ni ses chassures. Si le danger dépassait la taille de laraignée, il lui faudra se défendre. Et sa sera pas forcement facile.
En faint s'il avait su ce qui l'attendais dans la clairière, il se serait plutôt caché.
Il surprit 6 hommes, en prise avec les trois filles. Et toutes trois étaient déjà à terre.
Les types étaient armés des pistolets de jade de gaméragashé qu'ils portaient à la ceinture.
Peut-être q'en... non, un homme avait déjà rammasé l'arme de Baba. Le visagede Moony plus du tout la même assurance que tout à l'heure. Elle était terrifiée par les hurlments sauvages des bonshommes.

-Terriennes! Sales Terriennes!!
-Lâchez-les, ordonna Baba en les pointa du doigts.

Avec une épée à la main, des vêtements et des chaussures, il aurait été fort crédible.
Sans arme, torse nu, sans chaussures et venant de se faire maitriser par trois FILLES, il avait fort à craindre.

-Qui c'est ce guignol? Demanda un type.
-Sais pas, dit un autre, je le tue?

En disant cela, il porta la main à son pistolet. Personne ne fit d'objection...

-Tire toi, souffla Moony. Baba, je t'ordonne de partir!!

Il était pétrifié de peur, et ne répondit ni ne bougea, aussi immobile que sous le fessier de Shi.
Il le vit, se pointer en sa direction, briller d'une lumière verte vive. Sa mort serait verte.

-Aller, fais ce que la dame a dit, poursuivit le tireur. Sinon...

Baba regarda Moony dans les yeux, et ne pensant à rien. Le monde s'effondra autour de lui, devenant noir, noir comme un espace dénudé d'étoiles. Noir comme la mort. Moony y était l’exception et elle brillait d'une façon surnaturelle.

-MOO...

Baba fut projeté à travers la salle du gardien lorsque l'homme appuya sur la détente.
Dans le globe, on pouvait la tête Baba éclaté sous la puissance de la boule de magie. La cervelle se répendit dans un rayons d'action de deux mètres et le sang coula à flots.
Baba -le mort-vivant- eût un haut le coeur en se voyant mourir. Le globe montrait le passé, le présent, et le futur...

-C'est...
-Le passé, rassura le Gardien. Après votre mort, vôtre âme ne pouvait qu'errer sans trouver de place dans notre enfer ou notre paradis. Je vous ai récupéré si on veut.

Baba eut un long soupir, comme pour se détendre...

-C'est l'heure des explications alors... D'abords, qui étaient ces hommes, ensuite que faison-nous là, et ensuite...quand partirons-nous?
-Ces hommes sont... des personne que j'ai recruté il y a longtemps. Ils étaient chargés de défendre les Compagnons et l'Elu. Mais ils devinrent fous de jalousie, et une nuit ils manquèrent de tuer les Compagnons et l'Elu. J'ai du intervenir personellement, mais ils ont pris la fuite, jusqu'à cet instant... Ils sont armés et dang...
-Je sais... marmonna Baba.
-Pour vôtre mission, c'est bien simple, ilarrive parfois qu'Alysia connaisse des crises, ou les Légendaires ne peuvent agir sur tout les fronts. Lorsqu'il sont débordés de ''travaille'' on fait appelle à une escouade de Compagnons ou à une super-arme Elu. Là, Anathos va revenir, et les légendaires seront absent pendant deux ans... La vous intervenez. Comme la crise est grave, nous avons fait appelle aux meilleurs Compagnons, et la plus destructrice Elue. En effet....
-Attendez, le coupa Baba. Qui sont ces Compagnons?
-Ceux qui accompagne l'Elu, répondit le Gardien.
-Vous avez désigné Moony comme une arme.
-En effet. C'est une arme. Pour l'utilisé, il suffit de placer les Compagnons autour pour qu'elle ait suffisament de puissance pour effectuer le travail voulut.

Baba soupira et recula un peu. Au moins, il pourrait rentrer chez lui... il l'espérait. Comme éyant lu dans ses pensées, le demi-dieu lui demanda si ses parents lui manquaient.
Baba sursauta à cette question et fixa le Gardien avec des yeux remplis de désespoir. Il bafouilla quelques mots intelligibles avant de s'agenouiller.

-S'il vous plaît, supplia-t-il au bord des larmes. Je veux juste rentrer chez moi...

Le Gardien ne dit rien, pensif. A cette instant, les légendaires venaient d'être vaicus.
Il le releva doucement et lui dit:

-Vous serez de retour chez vous à l'heure, soyez sans craintes. Pour l'instant, retrouvez l'Elue et les deux autres Compagnons. Trouvez-les tous. Aussi: Alysia va être abandonnée pendant deux ans, à vous de réunir les armées et le peuple, pour former une coalition... soyez braves, lumières étrangères, car vous brillerez pour l'éternité dans le coeur de ceux qui vous serons reconnaissans.

Aux alentours d'Orchidia, 9H 30.

Baba se trouvait dans la même clairière que tout-à l'heure. Rien n'y avait changé, ormis les soleil un peu plus haut. Il commença à observer les traces. Ici, on sentait que quelqu'un s'était débatu, il y avit eu bagarre. Un peu plus loin, la forme d'un corp allongé, celui de Baba, qui avait, deux heures auparavant subit les douces tortures des trois filles... et 2 mètres plus loin, son propre corps, sans tête, entouré d'une large flaque de sang.
Le garçon réprima ses tripes qui étaient à ses lèvres en détournant le regard.
Et à ses pieds, sa ceinture, son arc, ses flèches, son sac à dos et son épée... le Gardien lui avait tout rendu en même temps que la vie.
Il avait un travail à finir, un réglement à conclure... des personnes à tuer. Il ne les laisseraient pas s'échapper, car cette fois, il été armé. Armé d'une épée et d'un arc, armé de vengeance, armé par le sentiment d'utilité et la détresse de trois personnes dont une qu'il aimait beaucoup...
Il mis la main sur ses affaires, au moment ou un énorme coup de tonnerre fusa dans le ciel.
Ayant relever la tête, il aperçut un rayon rouge sang monté en flèche vers le ciel, puis exploser dans un fracas assordissant.
Le Gardien, avait qui il avait c'était entretenu quelques minutes auparavant, venait de mourir, le laissant quasiment seul dans cette quête désepspèrée.
Dernière et étrange attention de la créature: il avait laissé des vêtements propres sur l'herbe.
Comme si saver le monder nécesitait d'être correctement habillé.
Baba remit donc sa tunique en laine, ses espèces de lunttes contre la neige qu'il avait ''emprunté'' à l'armée Jaguarienne. Il laissa ces dernières pendantes autour de son cou, puisqu'il n'y avait aucune tempête. Des bottes épaisses aussi, et le voilà paré à supporter n'importe quel hiver. Normalement, il aurait du crever de chaud, mais trouvait les habits plutôt àgréables à porter.
La pluie commença à tomber, comme pour marquer la mort du demi-dieu.
Baba couru, la position de Moony semblait graver dans son âme, comme si un lien psichique le relié à elle. Chaque pas se marquait d'un flotch, car la gadoue envahissait la forêt. Il déboucha face à une chaumière qu'on voyait à peine, tant la pluie était dense. Elle n'était qu'une ombre immobile dans la pénombre. Pourtant, une lumière était allumée à l'intérieur. A deux mètre de la baraque, une silhouette se déplaçait tranquillement. Baba commença à marcher vers elle, les bruits de pas couvèrent par celui du tonnerre. Quand il fut tout proche de lui, il parvint à le distinguer précisement. Il était habillé comme un civil, sans vêtements particulièrement pauvres ou riches, et équipé d'une vouge. Baba se précipita dessus.

-Qui va là?! Cria l'homme en voyant l'ombre lui sauter dessus.

Une lame de quarante centimètres lui traversa l'abdomen, projetant des goutellettes de sang un peu partout sur le visage de Baba. L'autre poussa un cri rauque en écarquillant les yeux de douleur.
Baba avança jusqu'à la chaumière, et se posta à l'une des fenêtres.
Il entendit une voix masculine à l'intérieur. Sa ne correspondait pas, six hommes l'avait attaqué, et ici, il y en avait deux. Il vit aussi les trois filles, attachées, les yeux bandés et assises contre le mur.
Quelques instants plus tard, la porte s'ouvrait, Baba bondissait un fois de plus et tuait l'homme qui s'écroula dans une mare de sang. La stature de Baba se dressa dans la porte, comme un être surhumain et silencieux. Les trois kidnappées ignoraient tout de ceux qui se passait. Elles entendirent un bruit de pas lourd et terrifiant, qui se rapprocha d'elles. Un souffle sur leur visages...

-C'est moi...c'est Baba.
-Quoi?! S'écria moony. Mais... mais tu es mort!

Il retira le bandeau qui lui masquait les yeux et elle faillit hurler en le voyant ainsi.

-Mais comment?
-Je vais vous expliquez, dit-il en les détachant toute. C'est l'affaire de.. 5 minutes... et puis il pleut dehors, ce n'est pas le moment que vous attrapiez froid, maîtresse.

Maîtresse. Il l'avait appeler maîtresse... peut-être attacher-t-il à elle une importance trop grande. Mais le terme été juste, il venait de justifier cette apartenance et accomplie son serment de la défendre en tuant ces deux hommes.
Moony, le regarda dans les yeux, encore stupéfaite de le revoir vivant, puis le prit dans ses bras.

-Pardonnez-moi, continua-t-il. Je vous en prie, pardonnez-moi...

Et il pleura longtemps en la serrant contre lui avant de dire quelque chose.
L'Elue posa une main sur ses cheveux et les ébourrifa en souriant doucement.

-Sa va...tu n'as pas à t'en faire, nous sommes tous vivants...c'est l'important, n'est-ce pas? Alors, cette histoire?

Shi lui addressa un sourire moqueur en désignant ses côtes.

-Tu nous raconte l'histoire ou on te torture à nouveau?

Baba recula de plusieurs pas en poussant un gémissement apeuré.

-N...nan nan! C'est pas la peine, je vais tout vous racontez, mais pas ça!! s'il vous plaît!

Et il commença, par sa rencontre avec le Gardien...
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Dim 18 Mar - 7:00

- Tu te rends compte que c'est une histoire de malade ? s'exclama MoOny.
- On a pas tellement le choix..., protesta doucement Baba, qui venait d'achever son récit.
La jeune fille tenta de se remémorer tous les évènements de la journée, les uns après les autres, tout en essayant de se persuader que c'était bien Baba qu'elle avait en face d'elle, alors que sa cervelle avait explosé quelques heures auparavant. La mort du Gardien, la défaite des Légendaires...Oui, c'était logique. Elle les avait ressenti au plus profond de son être. Bâillonnée, attachée et les yeux bandés, elle avait pu ressentir ces évènements. Elle avait eut un coup au coeur, une soudaine envie de vomir et pour finir, des tremblements. MoOny avait du mal à croire que son rôle d'Elue commençait dès maintenant. Baba semblait plein d'assurance. Elle, au contraire, tentait bien que mal de cacher son appréhension. S'il disait vrai, alors ils devraient rester sur Alysia pendant 2 ans ! Et comment rentrer chez eux sans le Gardien ? Des tas de nouvelles questions se posaient dans sa tête, et elle n'avait plus du tout envie de rire comme elle l'avait fait en chatouillant le mi-homme, mi-jaguarian.
- Il faut impérativement réunir tous les membres, dit soudain Baba. On peut pas sauver Alysia en attendant que les Légendaires se remettent si on n'est que 4.
MoOny acquiesça, contente que Baba prenne des initiatives à sa place. Elle n'était pas encore en état de diriger une armée contre Anathos pour le moment. D'ailleurs, elle ne se rappelait pas être dotée de super pouvoirs. MoOny releva la tête et se rendit compte que ses trois compagnons la regardaient avec insistance.
- Euh...Oui, faisons ça, dit-elle, hésitante.
Ils hochèrent la tête et tous se mirent en chemin. Où allaient-ils ? Peu importe. Il fallait juste retrouver les autres membres. MoOny frissonna, comme à son habitude, puis les suivit. Elle marchait derrière, indécise.
Alors qu'ils traversaient une forêt, Bouda ralentit la marche pour venir se mettre à son niveau. Apparemment, elle voulait lui parler. MoOny la devança.
- Dis, Bouda
- Hum ?
- Quand on reviendra chez nous...Sur le forum, ce sera plus pareil, pas vrai ?
- A moins qu'on oublie tout, objecta la jeune fille.
MoOny n'y avait pas pensé. Après tout, qui sait comment ils se réveilleraient, une fois chez eux ? Se souviendront-ils de tout dans les moindres détails, ou auraient-ils tout oublié, comme un rêve étrange ? MoOny songea aux actes qu'elle avait commis ici, à Alysia, sa dispute avec William, les choses horribles qu'elle avait vues.
- Tant qu'à choisir, je préfère oublier..., déclara-t-elle.
- Même ta relation avec Baba ? demande Bouda, en baissant le ton de sa voix.
MoOny fronça les sourcils et la regarda, yeux écarquillés. Bouda esquissa un rictus et soupira.
- MoOny...Vous avez parcouru la distance Jaguarys-Orchidia -voire plus- tous les deux, seuls, et tu veux me faire croire qu'il ne s'est rien passé ?
MoOny ouvrit la bouche pour protester, puis se mordit la lèvre. Elle repensa aux fantasmes qu'elle avait eu l'autre fois lorsqu'elle avait vu Baba torse nu. Mais ne voulant pas se révéler, elle se racla la gorge et déclara :
- J'ai...hum...Déjà quelqu'un.
- C'est cela oui, dit Bouda sur un ton moqueur.
- Eh, ça ne regarde que moi ! sourit MoOny.
Elles éclatèrent de rire et continuèrent à marcher. Devant, MoOny aperçut Shi parler avec Baba. Elle ne ressentit pas une pointe de jalousie, mais se demanda de quoi pouvaient-ils bien parler. Alors que Bouda accélérait le pas pour les rattraper, MoOny resta en retrait pour les observer. Puis, Shi se retourna et s'exclama, en riant :
- Eh, madame l'Elue, si on continue à ton rythme, Alysia peut se gratter les fesses pour être sauvée !

MoOny secoua la tête en souriant. Elle les rattrapa bien vite et tous se mirent en marche à un rythme régulier.
Leur mission : Sauver Alysia de la destruction.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Dim 18 Mar - 16:54

Depuis 5h. Depuis 5h les pas résonnent dans la forêt. Depuis 5h les plaintes de fatigues d’Aertu se font entendre. Depuis 5h Méga rouspète. Depuis 5h ils viennent de quitter le champ de guerre, la boucherie.
J’ai faim …
On est bientôt arrivé !
J’ai trouvé quelques bêtes un peu plus loin derrière, je dois euh …
Laisse-moi deviner : Tu dois aller les étudier et les décrire dans ton journal de bord ?
Oui, c’est ça !!
Aller, vas-y.
Sur ces mots, Aertu partit tel le félin qu’il est, bien loin. Trop loin. Assez loin pour que des brigands l’attrape. Et pas le genre de brigands que Méga regardait plus petit.
Aertu venait d’éventrer un écureuil avec ses doigts griffus. Sur ce dernier cri de la petite bête, un craquement de brindille se fit entendre. Assez fort pour que le jagurian l’entende. Il se retourna. Deux. Deux brigands. Aertu voyait deux brigands. Normal. Il louchait. On raconte qu’on louche toujours après avoir bu une potion ou un truc du genre. Le loucheux tomba. De fatigue.
Inconscient de tous dangers, mains dans les poches, épée dans son fourreau lui-même sur le dos, Méga continua sa route sans savoir qu’Aertu est dans les mains d’un tortureur. Un tueur.

C’est bon, maître, il se réveille !
Ouvrant les yeux doucement, il vit deux personnes. Sur sa gauche était sans doute l’esclave de celui de droite.
A nous deux, mon minou …
Qui êtes-vous ?!
David Flynn. Je veux juste que tu me dises où va le terrien que tu accompagnais.
Mé … Pourquoi ?
Pour le tuer. Tout simplement. Son épée qu’il tient est … spéciale. Il vient des Jagurians, ceux sont les plus fortes. Les plus dures. Les plus puissantes. Les plus coupantes.
Je ne vous dirais rien.
Je vais t’en donner l’envie.
Sur ces mots, il prit une barre de fer.
C’est pour ça que vous voulez l’épée de Méga ? Pour remplacer cette stupide barre de fer ?!
Méga ? C’est le nom de ce terrien …
Merde.
Ca me suffit, maintenant. J’ai le nom. Je vais l’attraper. Toi, tu auras la mort.
Le jagurian voulait envoyer un coup au détenteur de la barre. C’était impossible. Il était attaché. L’homme sorta son chiffon de sa poche pour laver le sang qui restait. Il l’abattit sur le visage d’Aertu, celui-ci tomba sous le choc. Ses mains n’étaient plus attachées mais sa force ne lui permettait pas de résister.
C’est tout ? Tu es faible. Enlève ta main de ta joue.
Aertu ne l’écouta pas. Pas parce qu’il n’entendait pas. Parce qu’il n’en avait aucune envie.
Tu résistes ?! Cette question se suivit d’un coup de barre sur la tête. Le cou du jagurian se cassa. Mais toujours pas de malaises ou plutôt de décès. Le brave garçon résistait.
J’avoue être impressionné. Mais je veux voir ta mort.
Un troisième coup rentra dans le visage d’Aertu. Il saignait du nez. Ce nez se retrouvait au niveau du font. Les yeux saignant étaient en harmonie avec la bouche qui vomissait du sang. Ce sang par ailleurs venait des dents qui avaient disparu.
Pfff … tu vas mourir.
L’homme le prit par la tête. Le cou du garçon n’était pas stable. Donc, l’homme le prit par la tête et le jeta par terre. L’inconnu remonta son pied entre les jambes d’Aertu. Avec une telle violence que le jagurian décolla du sol.
J’ai réservé le meilleur pour la fin. Je sais que tu n’es pas mort. Et je ne vais pas te tuer. Pas d’une mort lente. Tu seras achevée d’une mort rapide. Simple.
Sur ces indications, l’homme prit une arme à feu. Méconnaissable.
Il tira une balle dans la tête d’Aertu. Aertu mourut.

Voilà. Esclave, apportez moi un café. Cet acharnement m’a fatigué.
Il laissa le corps en sang, le ventre presque coupé. Le visage défiguré, ensanglanté.

Au moment même où Aertu est mort. Méga eu un arrachement au cœur. Vous savez le soi-disant lien qui unit les jumeaux entre eux ? Il existe. En tout cas, Méga eu ce sentiment dès le moment où Aertu surgit de la guerre pour l’aider à trouver ses compagnons. C’est ce lien qui a fait comprendre à Méga que son compagnon est mort. Mais il se leva. Après avoir inondé de larmes toute une fourmilière. Il partit sans savoir qu’il était déjà arrivé, Orchidia. C’était magnifique sans compter les arbres défoncés aux alentours. Mais un rayon prit son attention. Ce rayon partait tout droit au ciel. Ce rayon …

Non … pas lui. Pas lui …
L’ère d’Anathos venait de commencer. Et Méga était seul.
Orchidia va être assailli, c’est sûr. Et je serais sans doute mort en servant d’amuse geule à un vultur. Je dois au plus vite retrouver mes compagnons.
Pour rajouter l’effet dramatique qui manquait à la mort du Gardien, il pleuvra.
Super … A l’heure qu’il est, MoOny et Baba ont dû ou vont quitter Orchidia. Il faut que j’aille les retrouver. Je n’ai pas envie de mourir. Je n’ai pas envie de mourir seul …
Il rentra dans Orchidia et pensa où peuvent se fourrer les deux autre compagnons.
Connaissant Baba, ils sont sans doute en prison.
Connaissant MoOny, ils ont des centaines de gardes derrière eux. … Non. Sinon, je l’aurai remarqué tout de suite.

Si j’aurai demandé à William de venir, sans doute qu’il aurait trouvé MoOny direct. Mais il est mort. Décidément, je n’aurais pas dû me retourner, voire deux morts en une journée … je n’espère pas à une troisième … ça serait … décourageant. .
De plus, l’ère d’Anathos à débuter. Techniquement, nous, les terriens, on va crever.

Sur cette hypothèse, il avança tout en tournant la tête de temps en temps pour guetter l’arrivée de ses compagnons.
Comment les trouver ? Ils y a tellement de maisons, ici. C’est des terriens, ils ne devraient pas réussir à vagabonder dans une maison.
Une idée lui parvenu. Il regarda les gardes qui se trouvaient un peu partout. Il marcha lentement vers un de ces gardes qui doit toujours s’acheter quelque chose.
Monsieur le Soldat, bonjour. J’aurais besoin de votre grande aide, s’il vous plaît. Ma compagne est bloquée dans sa chambre, la porte soi-disant bloquée empêche l’accès par le domicile. Il y a bien le balcon, si vous pouviez …
Bien sûr que je vais vous aidez, ne vous inquiétez pas !
Comment amadouer un garde, l’art et la manière. Il n’était pas très intelligent non plus …pensa t-il
Vous voyez la maison rouge, là-bas ? Partez derrière et essayez de sauter au balcon, je vous suis.
Les paroles se suivirent des actes. Mais avant que l’homme n’ait le temps de sauter, Méga lui lança un coup sur le visage qui l’assomma sur le champ. Il prit ces vêtements de gardes et partit grâce à l’aide des autres soldats, à la « base ». Tout simplement pour les questionner sur les récents prisonniers.
Les derniers n’était pas vraiment des criminelles, c’était des terriens, mais des inconnues ont volé suffisamment de soldats pour se faire passer pour des gardes, ils disaient les mener dans la forêt, avant qu’on puisse les interpeller, la communication était coupé.
La forêt … Méga s’y rendit de ce pas. Il était grand temps de les trouver.
Aïe !
Il venait de trébucher et de tomber dans une flaque … de boue. En même temps, il vit des pas menant … dans une chaumière ? «Ils disaient les mener dans la forêt » …

Vite !
Il ne fit que quelques pas avant d’ouvrir la porte et d’être accueilli par une mare de sang …
Tués ou même massacrer. Seuls détails des hommes au sol.

Avec ce que je sais de MoOny et Baba, je devrais en conclure que : MoOny a été emprisonné. Mais pas de panique. Baba -qui lui aussi, a dû faire une rencontre avec la boue, ses pas en garde les souvenirs- est venu, a tuer froidement les soldats pour sauver l’Elue. Il tue sans problème, restant ni chaud, ni froid. C’est Baba.
Il avança vers la cellule juste à côté des corps et ouvrit la porte, ouvrant les bras bien grands en s’attendant à deux gros câlins. Mais rien. Il n’y avait que trois bandeaux et trois cordes. Les accueils sont à revoir, ici. Il prit quand même les bandeaux, les attachèrent pour en faire un torchon et nettoyer son visage. Puis, ils donna des hypothèses sur le nombre de bandeaux présents ici.
Soit on a de nouveaux compagnons, soit c’était des lascars partageant gentiment la même cellule que la gentille fille et qui en ont profité pour s’échapper.
Une autre porte se trouvait au fond de la salle. Méga ne tarda pas de la remarquer et de l’ouvrir, pour voir plusieurs traces de pas. Non quatre. Mais huit. MoOny, Baba, et les deux autres. Et si c’était Safran ? Ou Elysio ? Il hâta de courir vers l’endroit où se dirigeait les pas. Quelques minutes lui suffisent pour distinguer Baba et MoOny mais deux autres filles étaient avec eux.

« Es-tu sûr de continuer ta route envers l’Elue ? Ne préfères-tu pas agir en solitaire ? Indépendant ? »
Ce n’était pas la voix protectrice qu’il avait entendu dans la guerre à Souledege. C’était sa conscience. Pour refuser ses pensées solitaires, il courut plus vite, assez près pour appeler le groupe et qu’il s’arrête. Méga était fatigué, tout un chemin pour les retrouver. Il ouvrit la bouche pour lancer un cri d’appel, il réussit. Tous se retournèrent. Pour le voir encore trébucher dans une flaque de boue.


Dernière édition par Méga Razzia le Sam 28 Avr - 13:24, édité 2 fois
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Dim 18 Mar - 20:51

Bouda avait besoin de se remettre les idées d'applomb, et charier Moony au sujet de Baba l'aidait a surmonter les récents evennements, jamais elle n'avait autant flippé, jamais elle n'a vu un mort en vrai... Une fois elle avait vu un chat mort sur la route dans sa marre de sang, ça l'avait perturbé pendant trois jours. Bouda cherchait la moindre échappatoire pour surmonter cette épreuve. Elle savait que quoi qu'il arrive, elle verrait d'autres morts, encore du sang, Anathos était de retour sur Alysia et elle devait aider l'elue, donc se battre. Puis, laissant Moony à ses reflexions, elle rejoignit les deux autres qui marchaient un peu plus en avant, Shi se retourna et dit:
- Eh, madame l'Elue, si on continue à ton rythme, Alysia peut se gratter les fesses pour être sauvée !

Alors que la bande marchait, un cri derrière eux les intriga, ils se retournèrent et virent un garçon trébucher dans une flaque de boue (ce qui était relativement comique). La bande se dirigea vers lui, Baba et Moony ne mirent pas deux siècles à reconnaitre que c'était Méga.
-Méga, que fais-tu ici?
-Comment tu nous as retrouvés?

Bouda s'étonna:
-C'est Méga? Le Méga Razzia? Vous l'aviez déjà vu alors!!
-Oui c'est Méga, on l'avait déjà vu plus tôt...
Bouda remarqua que Méga était exténué
-Ca n'a pas l'air d'aller fort Méga.
-Où est Aertu?

Le silence de Méga était assez éloquent, pendant un moment le groupe resta silencieu... un peu comme une minute de silence. Ce silence replongea Bouda dans ses tourments, elle avait mal au plus profond de son âme et le fait que ni sa famille ni ses amis ne soient là pour la réconforter lui faisait encore plus mal. Elle pensait, elle ne pouvait s'empêcher de penser, plus elle pensait, plus elle avait envie de pleurer, elle retint ses larmes un peu par miracle vu sa nature émotive.

Ce silence était lourd, Bouda se demandait ce que pouvaient bien penser les autres car elle était presque sûre qu'ils pensaient. Elle n'arivait plus à retenir une larme qui perlait ses yeux, elle se retourna pour l'essuyer. Elle pensa:

Si jamais je rentre chez moi, je voudrais oublier à jamais cette histoire, ne plus voir les morts passés et futurs, ne plus jamais voir ce que je ferais dans cette aventure... ne plus être changée comme ça va me changer! Oublier à jamais comme si il ne s'était rien passé et comme si le temps s'était arrété sur terre.

Oui, Bouda espérait qu'elle s'en sortirait, elle espérait encore et toujours, comme on dit "l'espoir fait vivre" et elle aimait parfois être positive. Elle comprenait plus ou moins ce que ressentent certaines personnes à la vue d'un crime et devoir se battre pour aider un monde qui n'est pas le sien ne l'enchantait pas du tout... elle serait surrement un poids pour les autres. Bouda n'avait aucune notion de combat, elle était toujours très mauvaise en sport, elle savait plus ou moins viser avec une carabine mais il n'y a pas de fusils sur Alysia, l'espace d'un instant, elle revait d'un fusil de sniper ou d'un livre de sorts. Que penseraient les autres d'elle, même "Jovénisé" elle était quand même une adulte contrairement aux autres, Baba, plus jeune, lui est courageux, elle pas vraiment. Elle voulait rompre le silence, histoire de ne plus trop penser, mais elle ne savait pas quoi dire, elle n'en avait pas la force, elle était presque pétrifiée, prisonière... oui, prisonière de ses peurs.

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Lun 26 Mar - 19:43


Baba avait vu Méga trébucher dans la gadoue et avait sourit. Son camarade, il ne l'avait pas vu depuis un bout de temps, depuis qu'il était parti sans prévenir de Souldge City. Baba l'aida à se relever et le débarrassa un peu de sa boue, un peu gêné. Shi et Bouda ne l'avait jamais vu, et la première impression qu'elles avaient était un homme plein de boue. On a vu mieux.
Baba commença à présenter son ami et remarquant qu'il était seul, demanda sur un ton amical la localisation d'Aertu. Il pensait qu'il était resté à Jaguarys.
Mais Méga ne répondit pas. Il le regarda un long moment dans les yeux en restant silencieux.
Peu à peu, Baba s'éloigna de Méga. Il le lâcha, fit un pas en arrière...

-Mais...mais comment?
-J'ai ressenti sa perte dans mon coeur, dit Méga. Je ne sais pas qui, comment... mais c'est sûr, il...

Baba recula et se détourna de lui, ignorant tout les autres, ne les regardant plus. Une pousée de larmes arriva en lui, il voulut la contenir, la combattre... elle éclata d'une autre manière.
Il hurla. Akéta, tuée sur le champs de bataille, et Aertu, son fils...comment? Un enfant! Même pas mature, un simple enfant!! Joueur, rieur...mort?
Baba semblait comme épuisé, sans énergie. Comme si son cri lui avait arraché les codes vocales.
Il ne pouvais plus rien dire, en état de choc. Et puis quoi? Il avait tué des hommes jusqu'ici, il avait vu des morts, il avait vu Akéta...
Alors pourquoi s'en faire tant pour Aertu? Sa ne fairait qu'un de plus...
Oui, mais le un de trop. Il avait tué trop de monde, vu trop de morts... il ne pouvait pas continué ainsi pour cette fille.
Baba commença à déboucler sa ceinture et son épée. Puis son arc.

-Eh, intervint Moony. Tu fais quoi là?
-Trop de sang, murmura-t-il. Je vous ais assez servie, et je n'ai fais que tuer, tuer....
Je pars.

-Non, tu ne pars pas, cria-t-elle en le retenant par l'épaule. Tu reste ici, on a encore besoin de toi, tu comprend? Après ce que tu nous a raconter, et l'arrivée d'Anathos, tu pense pouvoir partir comme ça? Et pour aller ou?!

Elle l'enguelait, fermement, de manière froide, mais compréhensive. Il se sentait faible, comme un enfant, perdu. Et elle se retournait vers lui, prête à supporter avec lui.

-On a besoin de toi. Ne nous lâche pas maintenant. S'il te plaît.
-... je... désoler, madame, je suis désoler, j'ai... j'ai...

Le regard de Moony le fit taire. Elle n'était plus là pour les sentiments, elle était l'Elue, et ils étaient ces compagnons, ses instruments de guerre.

-On ne peut pas s'arrêter sur chaque obstacle, dit-elle. On arrivera à rien si les moindres sentiments nous submergent. Il faut procéder par priorité, d'abords, retrouver Jadimatou, aller à Orchidia et se procurer une arme. Il faut que chacun puisse se défendre! Je sais ce que vous ressentez et c'est dur pour tout le monde, mais nous avons une tâche à accomplir. Que tous considèrent se monde...comme NOTRE monde!! Et nous en sommes responsables! On part maintenant.

Baba obeit et reprit ses affaires. Moony était la chef, enfin. C'était à elle de les dirigés, et il la suivrait jusqu'au bout du monde. Il esperait que se serait de même pour les autres, mais il ne quitterait pas ses fonctions de sitôt.

''Mettons-nous en route, pensa-t-il. Relevons la tête, et allons de l'avant.''

Alors que le groupe reprenais une marche plus active, enthousiasmé par les mots de Moony, Bouda resta un instant en retrait, sans faire un pas. Baba passa un bras derrière son épaule et l'emmena vers les autres.

-Nous devrons tous faire des sacrifices, murmurat-t-il. Mais ce n'est pas le moment, suis Moony, elle saura te guider.

Elle ne répondit même pas et baissa la tête, triste.

''Merde, ce groupe va plus du tout... Moony, aide nous...''

Il lâcha Bouda et continua à marcher derrière Moony. Il essayait de ne pas penser à Aertu, mais surtout à Méga. Comment ce type avait-il put laissé l'enfant sans surveillance? Car il ne l'avait pas défendu, sinon il l'aurait dit. Impossible, il l'avait fait exprès, il l'avait tué!
Le visage de Baba s'assombrit en imaginant Méga assassinant Aertu, cette vision horrible de ce gamin en sang. Non, pourquoi Méga aurait-il fait ça?! Il n'en avait aucune...et si...

''Arrête, si on veut stoper Anathos, il faut être unis!''

Mais déjà, Orchidia était en vu, une fois de plus pour eux. Rien n'y avait changé, l'odeur était toujours là. Pourtant, Baba sentait autre chose, quelqe chose de terrible. Une division des hommes, un division qui mènerait au sang, à la destruction. Le calme avant la tempête.
Ils entrèrent dans la ville et se retrouvèrent perduent malgrès les objectifs qu'ils s'étaient fixés. D'abords, des armes. Shi, dont il restait un peu de kishus, paya les armes et les distribua. Moony gardait son couteau, mais bouda avait pris une carabine Orchidienne, se qui impressionait au plus haut point Baba. Shi lui demanda gentiment son arc qu'il donna immédiatement, même si il avait fait ses armes avec. Cette fois, ils avaient tous de quoi subir une attaque, même si le courage de tuer pouvais encore manquer. Heureusement pour Baba, il ne pouvait pas protégé autant de personne à la fois. La dernière fois, il avait eu une chance ENORME.
Il sourit en voyant Bouda manier son arme déchargée. Elle avait même une baïonette.

''Puisse-t-elle ne pas s'en servir tout de suite...''

Mais tous cet attirail ne servirait, on l'espère, qu'à dissuader les ennemis, mais si il fallait les utilisés, elles devraient apprendre.

-Si on doit rechercher Jadimatou, il va falloir vivre ici quelques jours, prendre un hotel, mais je ne sais pas si on a assez d'argent.
-Peut-être que nos titre de sauveurs nous serons enfin positifs, répondit Bouda en posant son flingue sur son épaule. On pourrait demander l'hospitalité à un haut placé, après tout, l'avenir de ce monde ne dépend-t-il pas de nous?
-Oui, mais je ne pense pas que beaucoup de personnes nous croirons, ajouta Moony. Sa va être dur.

Baba regarda la forterresse de la cité. Avec l'arbre de Gamérashé au centre, elle imposait le respect et la soumission par sa taille et son gigantisme.

-La reine peut-être... elle nous accepteras...
-Ne te fiche pas de nous Baba, répliqua sa patronne. Je ne vois pas pourquoi elle accepterais de nous héberger, et même de nous rencontrer.
-En lui racontant l'arrivée d'Anathos, sa peut marcher... et en lui disant que son royaume va être attaqué...
-Elle nous prendras pour des fous. C'est inutile Baba, commençons plutôt nos recherches.

Mais le fidèle serviteur ne quittait pas des yeux l'édifice. Il n'écoutait plus Moony et avança vers la forterresse. Il devait parler à la reine, et tout lui dire, même si cela méttait le groupe en danger, il devait le faire. Sa marcherait, il en était certain... ou se royaume serait pulvériser...

-Je dois y aller, chuchota-t-il. Ou nous mourrons tous.... jusqu'au dernier.

Et il s'exécuta, sans écouter ses camarades qui essayaient de le retenir.
Le hall était bondé, il y avait un nombre incroyable de personnes et de gardes royaux. Par moment, il les voyait disparaîtres en hurlant sous des nuées de vulturs. Baba frissonna.
Il y avait quelque chose de pourrie ici, Baba ne savais ce que c'était, mais ça pouvait être dangereux... un monde oublié.
Il monta dans un ascenceur qu'il vit remplis de cadavres humains qui disparurent lorsqu'il secoua la tête. Il s'arrêta au nevième étage ou il était indiqué que la reine siègeait. Là, les personnes qui déambulait avait des airs de diplomates, de seigneur de terre ou de gradés militaires. Baba, lui, avait l'air d'un paysans perdu, avec une arme en plus.
Mais à la sortie de l'ascenseur, deux Gardes royaux l'attendaient. Il remit ses armes à ceux-ci, mais lorsqu'ils lui demandèrent sa carte d'identité, il blêmit.

-Euh... je n'en ais pas, je dois parler à la reine c'est très important!
-Je regrette mais vous n'avez pas de statut nécessaire pour la voir, elle est occupée, et comme vous n'avez pas votre carte d'identité, nous allons vous reconduir à la sortie de la ville. Vous avez du vous tromper d'étage monsieur.
-Non, hurla Baba. Je vous jure, c'est de la plus haute importance, je dois lui parler! Reine Adeyrid! Reine Adeyrid!!
-C'est ça, paysan, grogna un des gardes. On a pas que ça à faire, tire-toi.
-Vous serez occupés à survivre si vous ne m'écoutait pas!!

Ils éclatèrent de rire, et lorsqu'ils s'apprêtèrent à le repousser dans l'ascenseur, une voix tonna.

-Qui hurle mon nom dans les couloirs de mon château?!

Tout le monde s'agenouilla et baissa la tête: une porte c'était ouverte sur la reine elle-même, entourée de deux soldats. Elle balaya les couloirs d'un regard circulaire et reposa sa question.
Un des deux hommes qui avaient stoppé Baba le désignat, sans rien dire. A ce propos, même ce dernier s'était agenouillé devant elle.

-Qui a-t-il, demanda-t-elle. Que me veux-tu, paysan?
-Je souhaite discuter avec vous votre Majesté... il y a un sujet qui vous concerne, vous et Alysia toute-entière.
-Encore une légende paysanne, soupira la reine en levant les yeux au ciel.
-S'il vous plaît...

Elle se détourna sans rien répondre, mais c'était une invitation à entrer. Ce qu'il fit.
La pièce était vaste, mais simplement constituée. Un long tapis rouge allait jusqu'au trône placé en évidence au centre. Autour, des voutes soutenaient un péristyle assez large.

-Alors, que vouliez vous me dire, jeune homme.

Baba commença de manière la plus précise possible. Il avait déjà raconter cette histoire, mais là il s'adressait à une reine. Ce qui changer quelque peu la donne. Il s'attendait à ce qu'on le prenne pour un fou dangereux (deux fusils étaient pointés sur lui) ou que la reine l'interrompe, exaspérée. Mais elle ne disait rien, et se penchait sur le côté en écoutant attentivement.

-Donc, si je comprend bien, vous affirmez qu'Anathos, le dieu du mal va revenir après avoir occis les Légendaires et va semer la mort partout. Et vous devez nous sauver, c'est ça?
-Non, pas exactement, je vous l'ai dit: je ne suis qu'un Compagnon, mais tout les Compagnons et l'Elue doivent sauver Alysia, en effet.
-Et ou sont-ils?
-En ville, je suis venu sans eux. En fait, nous ne nous sommes pas tous réunis, et l'un des Compagnons est... disons quelque part en ville, on ne sait pas ou.

Adeyrid se leva brusquement et fit quelques pas vers le péristyle. Elle réfléchissait.
Quelque chose d'autre la préoccupée.

-Comment savez-vous qu'Anathos va revenir? Demanda-t-elle.
-Jadina, votre fille est bien ici, non? Elle a été bléssée par Anathos lui-même. Je le sais, c'est tout.

Adeyrid parut choquée. Elle serra les poings et baissa la tête. En effet, Jadina avait été là, mais son départ précipité dans les mines...son abscence de nouvelles...

-Vous savez beaucoup de chose, murmura-t-elle. Vous dites peut-être vrai finalement... Mais même si tout cela est vrai, comment pourrions nous changer les choses? Si Anathos vient, se sera la fin.
-Nous devons nous défendre, lui résister, riposta Baba. Vous avez bien une armée?
-Oui, mais un corps expéditionnaire a été envoyé dans les montagnes de lovinah, pour mettre un terme à la révolte des Jaguarians. Ce n'est pas la majorité de notre armée, mais beaucoup de nos compagnies d'élites y ont été envoyées.
-Lovinah?! Q...quelles sont les nouvelles?!
-Eh bien, les Jaguarians ont été défait lors d'une bataille, puis nous avons poursuivis leurs troupes et les avons écrasés jusq'aux derniers. Si il y a des survivants, ils doivent érrer dans les tempêtes... mais pourquoi?
-Euh... j'en ai entendu parler, assez vaguement. Je suis désolé, Majesté, de vous avoir offensée et dérangée. Je m'en vais maintenant.

Il recula et ouvrit la porte, quand la voix de la reine retentit encore.
Cylbar venait d'arriver par une porte du péristyle et semblait éssouflé. Il tenait un cristal de communication et esseyé de prononcer une phrase sans y parvenir. Il s'inclina brièvement et tendit l'objet, épuisé.

-Qu'est-ce que c'est?

Elle le saisit délicatement entre ses doigts fins et l'activa. Une voix métallique commença à grésiller.

-Ici le poste de frontière DC9 à Base de Commandement Nord.... (la voix était elle aussi très fatiguée) je...je déclare l'état d'urgence et ordonne le repli immédiat de toute les forces du poste. Base de Commandement Nord, me recevez-vous?!
-On vous capte mal DC9, répondit une autre voix. Pourquoi avoir déclaré l'état...
-J'ai déjà perdu treize hommes, ces trucs... y en a partout! Ils nous ont complètement débordés, sans prévenir!et..et...ils ne sont pas humains!!
-Repetez DC9! Vous dites qu'ils ne sont pas humains, de qui parlez vous?! Quelle est votre situation, DC9, répondez!!
-Oh... priez la reine pour qu'elle nous accorde sa bénédiction, et le Grand Arbre, pour qu'il nous pardonne... Ici DC9 -La voix avait perdue toute combativité ou même peur- nous...nous replions vers vous... informez la chef de l'Ordre de la Défence... nous tenterons de les semer mais...non...non! NON!

Il y eu un hurlement affreux qui fit sursauter Adeyrid, au point qu'elle lâcha le cristal de communication qui se brisa et répandit le silence. Baba avait toujours une main posée sur la poignée de la porte, stupéfait.

-C'était la dernière transmition de DC9, ils ne répondent plus, dit Cylbar. Nous devrions envoyer une équipe de recherche pour diagnostiquer les causes de...
-L'heure n'est plus au diagnostique, répondit Adeyrid. Ordonnez à toutes les troupes de retourner à Orchidia, contcatez l'Ordre de la Défence. Que Eliana fasse le nécessaire pour consiloder la ville. Ne dite rien à la population, que les mineurs se trouvant à l'extérieur de la ville soient rapatriés, les autres restent.
-Mais pourquoi?
-Anathos est de retour, alors faites ce que je vous dit et ne discutez pas!! EXECUTION!

Cylbar se retira honteusement. La reine reprenait le dessus, elle se sentait plus forte. Ses terres étaient attaquées et elle mettrait tout en oeuvre pour les défendre. Quand à Eliana, son fanatisme la pousserait même à mener la charge, baïonnette au canon et clairon levé contre l'envahisseur divin.
Baba s'effaça lentement, et retourna silencieusement vers les hommes qui tenaient en otages ses affaires. Ils les lui rendirent sans un mot. Cette fois, c'était la guerre, pour de bon. Celle des montagnes de Lovinah avait déjà impressionnés Baba, mais celle-ci serait pire. Il frissonna à l'idée d'affronter les vulturs, des zombies. Et si... et si Anathos se déplaçait personnellement? S'il amenait son Castlewar, tout serait fini avant d'avoir commençé!!
Non, l'armée d'Anathos ne devait se composer, au mieux des quelques villages qu'il avait infecté, donc il ne fallait pas s'attendre à des miliers de vulturs. Mais alors, si il attaquait Orchidia, serait-ce pour agrandir son armée et donc prendre la ville petit à petit, ou voulait-il simplement la rayée de la carte?
La technologie orchidienne était supérieur à Anathos, donc si il prenait la ville, aucune autre ne pouvait lui resister! Et pour cela il devait prendre les dépôts d'arme de la ville, donc l'attaquer, et l'infecté autant que possible...
Il enverrait sûrement un de ces quatres sbires.
Baba secoua la tête en oubliant les cadavres siègeant dans le hall: ça n'arrverrait pas, tant qu'il serait là, et il comptait bien défendre cette ville, jusqu'à son dernier souffle de vie. Mais il y avait Moony, Méga, Bouda et Shi. Il ne pouvait pas les laisser là, elles seraient en danger, surtout Moony!
Quoique...les airs de Bouda en prenant la carabine, et l'initiative de Shi en empruntant son arc... eles voulaient se défendre, c'était certain, mais en seraient-elles capables?
Il ne les revit pas, elles devaient arpenter les rues pour trouver Jadimatou. Baba aurait dû demander à la reine d'envoyer des hommes pour la trouvée.
Il regarda au ciel: l'arbre écrasait tout l'espace, dominant tout. Bientôt, à ses racine, des centaines de morts s'étendront.
C'est la guerre.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Shimy-du-64 le Mer 28 Mar - 15:16

Shi marchait en compagnie de Bouda, MoOny et Méga, espérant trouver une piste qui les mènerait à Matou. Elle effleura de la main à l'arc que Baba lui avait gentiment donné. Elle soupira. Au fond d'elle, elle avait peur ; peur de ce qui allait ce passer, peur de la guerre, des morts, du sang, peur de se battre... Elle était extrêmement nerveuse. Mais elle voulait paraître confiante, forte, capable d'affronter la terrifiante menace qui planait sur Alysia. Elle faisait partie des compagnons de l'élue, son devoir serait de l'aider à protéger ce monde, qui n'était pas le sien...
Elle se retourna plusieurs fois, craignant que le groupe ne soit suivit. Elle n'avait pas envie de revoir ceux qui avaient enlevé JadiMatou, en fait, elle espérait que cette dernière s'était enfuie.

Le groupe déboucha sur une grande place avec une fontaine, qu'elle reconnue aussitôt : la place ou elle s'était « endormie » avant d'être recueillie par me mage mystérieux. Elle repensa a ce moment de solitude. Elle sursauta en voyant passer un homme avec une cape bleue marine avec une capuche d'où dépassait des cheveux blonds et attachés. Elle tourna la tête vers Bouda mais cette dernière ne semblait pas réagir. Tant pis. IL y avait bien plus urgent que ce personnage.

-Je suis Fatigué... soupira Méga.
-D'accord, faisons une pause. Répondit Bouda.
Ils étaient tous heureux de pouvoir s'arrêter et souffler un peu. La bande de terriens s'assit sur un banc, en face de la fontaine.

Shi regardait l'eau jaillir. Derrière la fontaine, la place était immense ; une foule de gens s'y promenaient tranquillement, sans doutes loin de se douter de ce qui allait surement arriver...

« On doit quand même paraître bizarre aux yeux des habitants... » pensa Shi « on marche armés dans les rues d'Orchidia, préparés à une attaque... » Une autre pensée lui vint soudain : la maladie de la reine ! Elle pris la parole :
-Apparemment, nous sommes situés temporellement entre les tomes 10 et 11, il n'est pas impossible que Jadina soit déjà rentrée à Orchidia pour panser ses blessures. Peut-être même qu'elle est déjà descendue dans les mines ! Mais si mes souvenirs sont exacts, la reine Adeyrid va avoir une crise de Lerdamer, si ce n'est déjà commencé... je me demande si elle a accepté de recevoir Baba...
-Comment ? Mais oui, c'est vrai ! Dans ce cas, sa ne m'étonnerais pas qu'Anathos profite de cette faiblesse... J'espère qu'il ne va pas attaquer tout de suite... mais le peuple Orchidien se sera pas au courant, elle le cachera, je pense...
-Nous ne sommes pas préparés, et nous sommes séparés : Baba est chez la reine, et nous ne savons pas ou est Matou... d'ailleurs, il y a peut-être d'autres terriens à Alysia, que nous n'avons pas encore rencontrés. Si c'est le cas, j'espère qu'ils ne sont pas seuls... car s'ils croisent la route d'Anathos...

MoOny fut coupée par un hurlement venants de l'autre bout de la place.
-Qu'est-ce que c'est que ça ? S'affola méga.
Shi se leva d'un bond, suivie des autres.

-Allons voir !
Ils coururent jusqu'à l'endroit d'où venait le cris.
« Non... » pensa Shi « pas maintenant... pas déjà... »
Ils arrivèrent au milieux de la foule effrayée. Shi réussit à apercevoir une femme, sans doutes celle qui venait de hurler, assise contre un mur et recroquevillée sur elle même, tremblante de peur. Devant elle gisait un monstre horrible, transpercé par une grande épée. La créature baignait dans son sang. Shi eu un frisson en le reconnaissant.

-Oh non... murmura-t-elle, pas eux...
-Un vultur... ajouta MoOny.
-Attendez, il est seul... continua Bouda

Shi essayait de voir qui avait pu tuer le monstre. Son regard se porta à nouveau sur l'homme à la cape bleu, s'en allant en courant. Elle s'éloigna des autre.

-Attendez ! l'interpela t-elle.
Mais il ne se retourna pas et disparu dans un rue.
« Tant pis. »

-Que se passe-t-il ? Demanda Bouda en la rejoignant.
-Rien, ne t'en fais pas... Pourquoi il était seul ? Il ne le sont jamais normalement, ils se déplacent par armée... c'est étrange...
-Bof, il a du s'égarer... répondit Bouda, songeuse.

La population s'était calmée. Seul le cadavre du vultur demeurait au sol ; la vie reprenait son cours normal, pour quelques temps. Mais Shi sentait que bientôt, le calme ne serait plus. L'ère d'Anathos avait commencée, et elle durerait pendant deux ans. C'était écrit. Dans ce monde inventé, tout été déjà écrit ; seule une divinité pourrait peut-être y changer quelque chose. Mais Le Gardien était mort et les terriens devraient se débrouiller seuls.

_____________________
Razz la pitite Shimy Razz


Signa et avatar by mwa u_u

trop mimi♥️:

Je modère en INDIGO !
avatar
Shimy-du-64
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 20
Lieu : Dans une galaxie des plus lointaines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Dim 8 Avr - 13:46

Pathétique.
Mais Baba l’aida à se relever.
C’était un ami. Ils en ont vécu des aventures. Un peu débarrassé de la boue grâce à son ami, ce dernier le présenta aux deux jeunes filles qui souriaient d’un air moqueur.
Les présentations finis, Baba demanda où se trouvait le jeune jagurian à son compagnon. Il resta paralysé et regarda Baba droit dans les yeux pendant un moment. Les filles qui se tenaient à quelques mètres d’ici ne comprirent rien mais surent qu’il ne fallait pas dérangeait.

Baba compris ce qui s’est passé. Ce regard était si froid …

Mais … mais comment ?
J'ai ressenti sa perte dans mon cœur. Je ne sais pas qui, comment... mais c'est sûr, il...
Il versa une larme et partirent après que Baba se détournât.

Même en chemin, Méga continuait à regarder Baba d’un coin d’œil. Après quelques minutes, il tomba en sanglot et hurla. Méga courut vers lui mais Baba le repoussa. Le détenteur de l’épée fit signe de ne pas s’approcher au groupe de demoiselles qui s’avançait vers le hurleur. Tous reculèrent. A un moment, Baba sortit son arme. Méga comprit tout de suite. Mais avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit, MoOny intervenu. Il écouta. Il connaissait bien son ami.
Tout en avançant, il pensa à Aertu. Qui l’a tué ? Que voulait-il ? Il avait un ennemi. Aertu n’avait rien de spécial à part être accompagné d’un humain. C’est donc à Méga que l’ennemi avait affaire. Comment a-t-il osé tuer Aertu ?! Il fallait le tuer. Et en parler à Baba … Trop tard. Il était déjà parti.

Mais avant de continuer leur route, Méga laissa un petit mot. La feuille était sous une pierre. Il ne s’envolera pas. Sur la feuille était écrit :
NOTRE BUT EST DE VAINCRE ANATHOS. RDV 3km derrière bar Jaguarian –roux, terrain d'Akéta et Aertu.
A la fin du dernier mot. Une larme tomba sur la feuille.
"Difficile d’écrire avec son sang." Pensa t-il.


[…]

Méga avait regardé la scène bouche bée. C’est fini. Anathos est réveillé. Il était temps d’y aller.

Les filles. Ecoutez. Nous devons faire quelque chose. On doit s’entraîner ! Baba et moi étions avec une amie et son fils
Il commença à verser une larme.
Désolé. Nous étions donc dans un centre d’entrainement. Au début, il était en plein air et petit. Mais disons que je l’ai quelque peu révolutionné. Je ne suis pas du genre à suspendre, je vais donc vous expliquer.

Ce terrain fait maintenant la taille de 30 stades de foot. Il a un dôme en métal. Des cibles de tout genre. Pour flèches, carabines et autres. Des mannequins. Vous avez plusieurs armes à votre disposition et de quoi les laver. Plusieurs terrains spécialisés en combat de corps à corps. Plusieurs livres pour une formation de guerrier. Et en activant le dôme, personne ne peut nous entendre au dehors. Nous par contre, si. De quoi devenir une élite.

Les trois filles restèrent bouche bée.
J’aurais bien pris ça comme une blague. Mais avec quelques petits arrangements, on peut facilement construire cela.
Un bref moment de silence obligea Méga à donner plus de précisions.
C’est à Jaguaris.
Jaguaris ??!!
Oui.
MoOny se reconcentra et intervenu.
Déjà, en tant qu’humain, on ne va pas faire long feu. On ne peut y entrer non plus.
J’ai déjà pensé à ça.
Super. Lance tout.
C’est simple. Figure-toi qu’après m’avoir lâché, j’ai eu une longue aventure avec les Jagurians et Baba. J’ai toujours une mèche de mon p’tit Aertu pour entrer dans la cité.
C’est un jagurian ?
Oui.
Pourquoi n’as-tu amenée qu’une mèche et pas lui-même en personne ?
Il est mort.
Méga versât plusieurs larmes.
Je … Je suis désolé.
Il eut encore un moment de silence. Pour le tuer, Bouda demander à quoi va nous servir cette base.
Ecoute. Ce n’est pas normal qu’on soit là. Et s’il y a une raison, on le saura sans doute jamais. Alors maintenant qu’on est là. On va sauver le monde.
Nous ? Mais on n’est pas de taille !
Pas encore.
Et Baba ? Questionna MoOny
Il viendra. Ne t’inquiète pas. rassura Méga
On y va ?
En avant !
Ah oui. MoOny, si tu ne te bats pas assez, tu n’es plus modo !
Haha. Très marrant, Méga. Dit-elle sur un ton froid. Partons.
Méga guetta les alentours. Tout le monde le dévisageait. Non. C’était les autres.
Dites. On va se faire choper avec vos habits. Et la mienne est toute sale. Allons en acheter.
On n’a pas d’argent.
Moi si. Depuis le premier jour. Et puis … j’ai gardé le badge du garde que j’ai tu… assommé.
"Il est mieux de ne pas leur dire que je l’ai tué et jeté dans un lac." Pensa t-il
Ils visitèrent donc tous les magasins. C’est seulement dans le dernier qu’ils trouvèrent de bonnes habits. Méga montra le badge volé à la caissière.
La Reine veut des habits d’aventuriers pour sa fille. Je suis en tant que civil pour n’étonner personne, dit t-il sur un ton imposant.
D’a…d’accord. Je vous les donnes gratuits.
Merci bien.
Ils sortirent donc en claquant la porte. Ils partirent dans un autre magasin où ils pure se changer. Tous ensembles, ils partirent vers la forêt. Mais au bout d’un moment, Bouda les stoppa net.
Et Jadi ?!
Ah ! Vous l’avez aussi trouvé ?
Elle a était emprisonné.
Mince.
On ne va pas la laisser ?!
Et bien … quelque chose me dit que si on l’a pris à cause du fait qu’elle soit humaine, elle serait déjà exilée. Et on le saurait par les médias. Elle a dû s’en sortir.
Et ? Quand elle va revenir. Elle nous aura tous perdu ! On sera déjà loin.
Merde.
En effet.
Je ne sais pas quoi faire. On doit s’entraîner mais laisser une jeune fille sans défense dans une ville bientôt rasé, ce n’est pas cool non plus.
Bouda interrompit le groupe.
On m’a dit que quelque fois, il faut faire des sacrifices. Et quelque chose me dit qu’elle va s’en sortir et qu’un jour, on la retrouvera.
Intuition féminine ? Dit Méga sur un ton moqueur.
Oui.
Tout le groupe ria. Puis continuèrent leur route vers les montagnes froides et rocheuses. Personne ne parla. Tout le monde pensait.
Méga se demandait si tout se passait bien du côté de Baba.
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par JadiMatou le Dim 8 Avr - 21:58

Jadi regarda autour d'elle, une demeure simple, un vieil homme sage... Un mage!
-Vous pouvez m'aider à retourner chez moi ?
-Pas maintenant ! Vous avez des choses à accomplir avec vos amis!
Jadi regarda Paul.
-Vous devez partir désormais! Un règne de K.O. va commencer avec Anathos!
Jadi eut un éclair flash
-ET M*RD* ! ANATHOS !
Le mage éclata de rire
-Vous humains, avez un drôle de language! Bon, Paul, montre-lui l'armoire!
Paul ouvrit l'armoire
-Change toi dans cette pièce!
Paul montra à Jadi la pièce.
Jadi entra dans la pièce avec des changes.
Jadi se changea en guerrière, elle se regarda dans un miroir.

-On croirait Xena!
Paul entra
-Xena ?
-Tu va voir ça plus tard, on regarde ça dans une boîte d'image!
-Ok...
Paul fit demi-tour
-Dans 10 min on part voir dehors!
-Ok!
Jadi empoigna l'épée qui avait été disposée et essaya de la magner
Paul se moqua de Jadi

-Hé bé, ce n'est pas gagné!
Jadi alla voir le mage.
-Maintenant je fais quoi ?
-Vous allez attendre que le destin agisse pour vous!
-De quoi ...?
-Paul, vous êtes prêt mon enfant ?
Paul secoua la tête
Une explosion retentit et un mur explosa

-VOILA LA FILLE ET LE GARCON!
Jadi regarda les hommes, les yeux exorbités
Paul s'approcha et murmura au mage

-Je ferais comme les autres, je protègerais l'humaine au prix de ma vie...
-Oui, et tu sera bientôt rejoint par les autres, vous les rencontrerez en allant à Jaguarys et en rencontrant en mi-chemin S...
Le mage n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un homme lui planta une épée dans le coeur.
Paul versa une larme, prit une inspiration et attrapa Jadi par la main.
Paul emmena Jadi dans une grotte souterraine
Jadi perdit connaissance et Paul là pris

-Jadi...?NON!
Paul courut jusqu'à l'extérieur.
Paul arriva devant le palais de la reine et allongea Jadi.
Il entendit soudain des bruits de pas venant de l'intérieur et se prépara à combattre.

_____________________
Spoiler:
C'est ma signature?Ah bon?Je dois y mettre quoi?De quoi?Ah!Ok!Je dois mettre se qui me ressemble?*sort son album photo et cherche une photo*
Ah,non!J'avais pas compris!Excuse moi!Une signa c'est pour y mettre des sentiments?Non?Non plus....Bon,je laisse de côtés le mot "signature" et je me met au mot "Avatar",avatar le film?Nan,je l'ai pas vue!Désolé!Ah!Bon,encore faux!Quoi?C'est une image?*Re sort son album photo*
De quoi????Encore loupé?Bon j'arête,sinon je sens que vous allez y passer vot' vie!*Commence à lire le fow'*
Sa veut dire quoi "Flood"?Ah!C'est pour dire des choses sur nous?!*Sort son journal intime*
De quoi pas intime?D'ailleurs,ça veut dire quoi "Intime"?*Se prend une baffe par les membres*
Aïe!Bon je me tais!

Que tout les fous mettent ce slogan dans leurs signa :"La folie c'est la vie",et un jour,nous serons des milliers!Fous powa!
Pas doué un jours, pas doué toujours!
avatar
JadiMatou
Admin' tout puissant!
Admin' tout puissant!

Messages : 265
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 17
Lieu : Dans mes rêve,ou en train d'écouter Jena Lee
Autres : : Tu me veux quoi?J'écoute Jena Lee!
: on pourait poster les news dans les topics sur les légendaires pour discutter dessus et animer cette partie
[19:15:47] @ JadiMatou : Oui,tu as raison!
[19:16:01] @ Shimy-du-64 : et il faudrait trouver des sujets de discussion pour le flood
[19:16:30] @ JadiMatou : Oui!
[19:16:39] @ Shimy-du-64 : et des nouveaux jeu!


Voir le profil de l'utilisateur http://leslegendaires.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Jeu 12 Avr - 16:45


Baba se tenait prêt. Il avait attendu ce moment avec une impatience refoulée, il le sentait. Il voulait ce combat, il le désirait ardemment et en même temps, le craignait. Il avait peur de se retrouver face à un zombie ou.... un infernal. Il ne serait pas comme le Dark-gryf inventé par Baba, quelqu'un de plutôt brave et plein de remords. Ce serait un tueur, un chasseur....
Baba restait assis sur ce banc publique, attendant l'heure du jugement dernier. Les soldats passaient de plus en plus devant lui, en conseillant aux gens de ne pas s'éloigné de la forterresse. Ils préparaient l'évacuation. Baba était dans un état de stress intense, la bataille tardait, mais elle pouvait arriver n'importe quand. Il se rendit compte que l'odeur de la terre soulevée et du sang coulant à flot lui manquait. Ce n'était pas normal, il en avait fait une drogue, mais pourquoi? Pourquoi en arriver là? Peut-être parce que depuis son arrivée sur ce monde, depuis sa première seconde, il avait dû se battre avec la mort. Il lui vait déjà tenu tête, avec une jambe en moin, il lui avait tenu tête. Ouais, il avait resisté. Et depuis, c'était comme si la mort lui avait inoculé un virus, une rage et une haine sans nom. Oui, Baba avait compris que ses amis étaient des poids tant qu'ils n'apprendraient pas à manier une arme. Y compris Moony qu'il devait constamment surveiller... et là, il ne la surveillée pas. Elle était avec Méga, ça allait bien se passer.

''De toute façon, ils meurent tous...''

Une alarme sonna soudain dans la ville et surprit Baba plongé dans ses pensées. Les habitants se mitent à paniqué et à bousculer les gardes qui les suppliaient de courir en direction de la forteresse.
Mais le mouvement de frayeur poussait les gens à retourner chez eux, pour aller chercher leurs amis ou des membres de la famille. Erreur numéro une.
Baba se le va brusquemment épée à la main et courut en direction des murs de la ville. Il ne souhaitait pas affronter l'avant-garde ennemie, juste renvoyer autant de monde que possible à la forterresse. Tout en ayant une arrière-pensée pour ses compagnons, il esperait qu'ils aient quitté la ville. Lui il avait choisi de rester. Le ciel se couvrit de tâches noirs, des vulturs. Il y en avait des milliers.... et décollant de la forterresse, les carapax se lançèrent à leur tour dans les cieux.
Erreur numéro 2. Non seulement ils n'avaient aucune chance, mais en plus, ces troupes d'élite manqueraient lors de la dernière bataille. A moins que la dernière bataille, ce soit celle-ci.
Des hurlements et des cris horrible se firent entendre en haut. Un cadavre humain se brisa les os devant Baba. Ensanglanté, il s'était écrasé sur le rebords d'un dos, ce qui lui avait cassé les vertèbres. Des dizaines de soldats et carapax tombaient en une pluie grêleuse sur la ville, abattus par les vulturs. Et voilà, à peine la bataille comencée, les Orchidiens perdaient. Pendant que les derniers carapax survivants rentraient à la base, Baba et les soldats continuaient d'évacuer la ville. C'était un bordel humain, ça gueulait partout, vociferait ici et là... et toujours ces morts qui pleuvaient. Subitement, alors que Baba continuait de descendre vers une escouade resté immobile, un vultur plaqua un homme avec ses pieds. Plusieurs personnes se précipitèrent sur lui, mais aucune ne parvint à le faire lâcher prise. La créature était immense, puissante, terrifiante. En agitant simplement les bras, elle arrivait à envoyer valdingué un type plutôt costeaud. En même temps, elle faisait mordre la poussière à l'autre en le frappant contre le sol. Puis, constatant que ça cible était trop épuisé pour effectuer le moindre geste de défence, elle l'emmena dans le ciel. Baba était resté paralyser par la force surhumaine de cette chose, il comprenait mieux la défaite des carapax.

-Qu'est-ce que vous foutez là? Cria-t-il aux soldats oisif.
-On doit s'assurer que tout le monde est rentré dans la forterresse, répondit un soldat. D'ailleurs vous devriez y être!
-Que dalle! Ces saloperies vont nous abattre si on reste ici. On a besoin d'autant de combattants valides! Regardez autour de vous!

Autour, justement, des vulturs s'abattaient sur les civils et les tuaient de sang froid. Une véritable hécatombe. Le sergent de l'escouade ordonna de faire feu en armant son fusil.
Les rayons verts rayèrent l'espace un instant avant de se taire brusquement. Les tirs imprécis des jeunes hommes n'avaient touchés qu'un seul vultur, en pleine poitrine. Ce dernier poussa un grognement et fut projeté en arrière. Il tourbillonna en l'air avant de rouler au sol. Mais les tirs avaient cessés. Il n'y avait plus de munitions.

-Saletés de chargeurs 5 coups, grommela le sergent en bataillant pour récupérer un autre boîtier dans une de ses poches.

Les autres firent de même alors que les vulturs effrités se raprochaient. Ils se montrèrent armés d'épées magnifiquement forgées et dont l'acier brillait au soleil. Baba pensait qu'ils attaqueraient avec des armes émoussées et sales. Mais au contraire, ils étaient très bien équipés. Sergent choisi le combat à la baïonnette mais Baba le retint par le bras.

-Vous jouerez les héros plus tard, dit-il. A la forterresse, abndonner tout ce qui n'est pas utile, qui pourrait vous ralentir, et courez! Courez vite!!

Le sergent répéta l'ordre aux autres, mais ceux-ci s'étaient trop avancés vers l'ennemi. Ils étaient paralysés et leurs mains tremblaient. Ils avaient peur. En quelques instants, l'escouade fut taillée en pièce. Le sergent et Baba fuirent aussi vite que possible et, au fur et à mesure qu'ils progressaient dans les décombres, ils se rendirent compte à quel point les troupes d'Anathos pouvaient être puissantes. Des batiments s'étaient éffondrés, et des morts jonchaient le sol, se gênant presque les uns les autres. Les plus gros dommages collatéreaux avaient été pratiqués par la chute des Carapax.
Leur vitesse de descente et leur poids en avait fait des boullés, des missiles. Ils n'arrivèrent pas à la forterresse, des décombres leur baraient la route. Ils s'engagèrent ainsi dans de sombres ruelles étroites alors que le monde entamait une longue et douloureuse descente en enfer.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Ven 13 Avr - 8:50

Bouda ne savait pas pourquoi mais... elle sentait que Matou s'en sortirait, elle ne savait pas d'où lui venait cet impression, cet... instinct. Par contre, elle sentit autre chose, comme une sorte de froid dans le bas du dos, pas un frisson classique, un frisson plus... étrange, c'était comme ce genre de frisson que sa mère éprouvait quand elle perdait un proche... (de ce qu'elle lui avait expliqué) mais qui était assez proche de Bouda pour qu'elle sente ça? Cette sensation de perte ajoutée à l'intuition que Matou va bien lui vrillait le cerveau, elle s'aretta dans sa marche. Les autres se demandaient ce qu'il lui arrivait, elle sourit et dit:

-Heu non, rien, j'ai juste failli me tordre la cheville sur ce caillou! Elle avait une expression genre "attention, je suis maladroite et ça me fait rire!" Quoi? Me regardez pas comme ça, je ne suis pas une extra terrestre!

Bouda espéra que les autres ont cru à son mensonge, à vrai dire, elle était assez douée pour mentir et défois, ça lui faisait un peu peur. Mais elle ne voulait pas inquietter les autres, ils avaient déjà bien assez de soucis comme ça. En tout cas, une chose était sûre, elle perdrait du poids dans cette aventure, elle devait se bouger, et sur ce coup, elle se réjouissait qu'elle avait retrouvé le corps de ses 12 ans et qu'elle n'avait pas celui de sa vingtaine. Puis elle jeta un oeil au ciel, se disant qu'Anathos faisait un carnage ici où là, elle pensa:

"Méga à raison, on doit s'entrainer, devenir des combattants, je ne dois pas avoir peur de tuer car je ne tuerais pas, ceux que je combattrais ne sont pas vraiment des êtres vivants. Je dois montrer à ces jeunes que je suis la plus âgée, savoir être à la fois leur pilier sans rompre moi même, ils devront s'appuyer sur quelqu'un en cas de mal être et je dois laisser les miens de côté. Je dois être forte!"

Bouda n'avait que ça en tête, le bien des autres membres du groupe, elle fouilla dans le sac que lui avait donné le mage, les fioles l'aideraient... Bouda sentit dans le sac un truc dur dans la doublure du tissus, elle remarqua alors une poche secrette:
"Bah, c'est quoi ça?"elle marchait en même temps, elle regarda où elle allait et mit un temps fou à retirer l'objet de sa poche secrette. "C'est un carnet!"

Elle jeta un oeil dedans, des ingrédients, des sortes de formules, des instructions, des savoirs... un peu comme un mini grimoire. Bouda se demanda si c'était une plaisanterie en rangeant le carnet dans le sac. Elle se posait des questions, la marche ne l'empechait pas de penser, elle était de plus en plus surprise. D'abbord ce mage qui ressemblait à un perso qu'elle avait inventé (a part que celui qu'elle avait immaginé avait des oreilles d'elfes) même coiffure, même yeux, même façon de s'habiller... Hazard ou coïncidence, ce monde avait été crée par l'imagination d'un homme, est-ce que certaines choses immaginées viendraient en aide aux terriens qui les avaient immaginés et qui se sont retrouvés ici? Si oui, il y a surrement une sorte de limite (Bouda se voyait mal voler sur un balais en vrai et sortir ses persos demi-déesse... quoique le balais volant...)

Une chose vint dans la tête de Bouda:

-Et si ce n'est pas un hazard que nous sommes les compagnons de l'élue? Avons nous quelque chose de différent? Pourquoi moi je suis là et pas Lune endormie? Je sais qu'elle n'est pas là, tout ceux qui sont ici sont des membres assez réguliers du forum, pourquoi les réguliers et pas les autres, hein? Je ne sais pas si c'est un rêve plus qu'étrange, mais je préfère ne pas mourrir ici pour le savoir!

Une chose était sûre, Bouda se devait d'être forte, elle se devait de se battre contre le mal, elle se devait d'être une combattante, elle devait absolument être...

La Bouda qu'elle s'était inventée.

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Ven 13 Avr - 17:36

MoOny manqua de trébucher sur une pierre. Elle se rattrapa de justesse.
- J'ai failli mourir, déclara-t-elle avec un sourire, plus pour elle-même que pour ses compagnons.
Son rictus s'effaça au pas suivant. Voilà un peu plus de 24h que le petit groupe marchait en direction de Jaguarys. Méga, Bouda, Shi et MoOny... Ils n'avaient même pas fait la moitié du chemin qu'elle était déjà épuisée. Mais elle n'osait parler. Personne n'osait parler. Tout le monde songeait, était perdu dans ses propres pensées, dans ses souvenirs, dans ses questions. MoOny elle-même se demandait des tas de choses. Une énième larme fit signe de couler sur sa joue lorsqu'elle repensa au moment où Méga lui avait annoncé la mort de William. Ils s'étaient disputés pour une broutille, et elle l'avait quitté. Depuis, ils ne s'étaient pas revus. Et maintenant...Il était mort. Les yeux de MoOny se mouillèrent encore une fois. Il était mort !! Elle renifla en regrettant tout ce qu'elle avait pu lui dire. Puis, elle s'essuya les yeux, et baissa la tête pour éviter une branche d'arbre. Il n'était pas l'heure de faire son deuil. Après tout, ils n'auraient pas pu vivre ensemble. Comment avait-elle pu envisager ne serait-ce que demeurer auprès de lui à jamais ?
Ensuite, elle songea à Baba. Resté à Orchidia, il devait être en train de se battre contre l'armée d'Anathos. Elle s'inquiéta un instant pour lui. Et en même temps, elle n'arrivait pas à penser qu'il pouvait mourir. Il était déjà revenu d'entre les morts une fois ; peut-être que les Terriens ne pouvaient mourir à Alysia ? Mais MoOny chassa cette pensée : Elle avait bel et bien tué Maeliss, une ancienne membre de Nouvelle Ère, qui lui avait donné beaucoup d'informations au sujet de l'Élu.
MoOny marchait devant. En jetant un coup d'oeil dans son dos, elle observa ses compagnons. Ils marchaient tous à une allure plus ou moins régulière, mais la peine et la fatigue se lisaient sur leurs visages. La jeune fille songea qu'ils avaient certainement tous vécu des choses horribles. Tout ça pour quoi ? Parce qu'elle avait été choisie pour sauver Alysia de la destruction. Ils seraient tous prêts à sacrifier leurs vies pour elle. Une énorme gratitude vint se glisser dans le regard de MoOny, mais la gratitude fut bientôt remplacée par la culpabilité.
"Ma faute. C'est ma faute s'ils sont tous là."

Alors qu'ils pénétraient dans une clairière, sans prévenir, MoOny s'arrêta et se tourna vers ses amis. Elle mit les poings sur les hanches et se dressa, imposante, en tentant de dissimuler son épuisement. Elle toisa ses compagnons, et dit d'une voix forte :
- Assez déc*nner. Au dodo, les gens.
Sa déclaration fut accompagnée d'une série de commentaires approbateurs et de soupirs de soulagement. Bien vite, les quatre Terriens se trouvèrent allongés autour d'un feu de bois. MoOny savourait l'herbe souple sous elle, et elle aurait voulu s'emmitoufler dans cette couverture naturelle. On n'entendait que le bruissement des arbres, le hululement des chouettes et le crépitement des flammes.
- Qu'est-ce qu'on fera, une fois arrivés devant Anathos ?
La question de Shi arriva comme un cheveu au milieu de la soupe. Le silence fut rompu, et tous prêtèrent oreille à cette demande. Au fond, c'était une des questions que chacun se posait. MoOny se tourna pour se coucher sur le ventre et faire face à Bouda, Méga et Shi. Cette dernière contemplait MoOny, en attendant une réponse. Tous trois semblaient compter sur l'Élue pour répondre à cette question. Celle-ci hésita.
- Euh... On lui proposera un café ? lança-t-elle.
Cette phrase fut accueillie par des soupirs exaspérés et nerveux. Consciente de sa bêtise, MoOny sourit et ria nerveusement. Elle ajouta :
- Ben quoi ? Vous en avez de bonnes, vous...
- Enfin, tu sais tout de même comment lui botter les fesses, non ? demanda Bouda.
Le ton ironique de Bouda sembla détendre l'atmosphère un instant. MoOny se mit à contempler les flammes. Elle cligna des paupières puis toisa doucement ses amis.
- Je n'ai aucune idée de ce que je devrais faire, le moment venu. Je ne sais même pas si on survivra d'ici là, et je ne sais pas si on en ressortira tous indemnes, murmura-t-elle, assez fort pour qu'ils l'entendent.
- Mais... Bien sûr qu'on en ressortira indemnes ! lança soudainement Méga.
Les filles tournèrent la tête vers lui, tandis qu'il se levait et leur faisait face, les poings sur les hanches, et une lueur de fierté dans les yeux.
- Tu as l'air bien sûr de toi, objecta Shi. MoOny hocha la tête. Malgré elle, elle constata que le moral du groupe était au plus bas.
- Un peu que je suis sûr ! Pour l'instant, on est tous vivants, non ? Il marqua un temps, se mordit les lèvres, puis ajouta : Enfin, du forum News, je veux dire.
Les filles hochèrent lentement la tête, à l'exception de MoOny. Et Baba ? En était-on bien sûrs ?
- Tant qu'il y a de la vie, y'a de l'espoir, déclara-t-il, en se rasseyant. On est là pour sauver Alysia, non ? Pas pour se lamenter.
Ces paroles réconfortèrent MoOny. Un instant, elle oublia toutes les horreurs qu'elle avait pu voir jusqu'à présent. Dans ses yeux ne luisaient plus le feu de camp, mais bien les flammes de la détermination. On eut dit que toute la volonté du monde brillait dans ses pupilles, la volonté de sauver Alysia au mieux de la destruction, avant que les Légendaires ne prennent la relève.
Elle hocha de nouveau la tête, en souriant.
- Oui, il a raison, dit-elle tout bas. Les autres la contemplèrent, le visage illuminé. Méga gloussa nerveusement.
- Fais gaffe à ce que tu dis, je pourrais m'en resservir contre toi, dit-il en plaisantant.
MoOny rit à son tour, accompagnée de Bouda et Shi.
- Ce serait drôle qu'une fois revenus chez nous, nous racontions cette aventure comme une fanfiction, dit-elle soudain. En admettant qu'on s'en rappelle.
- Ou un rpg, suggéra Bouda ironiquement.
Ils émirent encore quelques rires. La bonne ambiance était revenue. MoOny oublia quelques instants pourquoi ils étaient ici et quels rôles ils avaient à jouer. Voyant que le feu commençait à faiblir, elle proposa à ses amis de dormir. Ils acceptèrent sans hésiter, et, bientôt, tous sombrèrent dans le néant du sommeil.
MoOny ne tarda pas non plus à s'endormir. Mais avant cela, elle contempla le ciel étoilé, et la Lune. Et elle se demanda si, où il était, Baba regardait le ciel aussi. Puis, elle ferma les yeux, et tomba dans le vide somnolent.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Ven 13 Avr - 20:52

Fait gaffe à ce que tu dis, je pourrais m'en resservir contre toi.
Les demoiselles se trouvant en face de lui rigolèrent.
C'était super ça ! Pensa t-il gaiement
Il regarda un moment MoOny. Il était difficile d'admettre que c'était bien lui et elle qui se harcelait tout le temps. Bien sûr, sans haine.
Maintenant, il faudra passer ça. C'est la guerre et on doit y survivre.
Jamais il n'eut tant de détermination. Jamais il n'eut le risque de se faire tuer.
Il passa ce que dit MoOny car ces pensées recouvraient ses paroles mais entendit Bouda. Il ria.
Maintenant, il était temps de dormir. C'est sans doute demain qu'ils affronteront le blizzard. Il se retourna de façon a que personne ne voit son manque de sommeil. Pourquoi ? Maintenant que Baba est parti-Il le connaissait bien. Jamais il ne serait si en retard-, c'est lui le guerrier. Il a eu la même éducation d'arme que lui mais Baba avait été un "garde du corps" de MoOny, ce qui a dû monter son niveau. De toute façon, le terrain que Méga révolutionna pendant que le "couple" était à la guerre allait non seulement monter sa puissance mais ceux des autres aussi. Ce qui n'empêchera pas et qui sera sans doute obligé, qu'il ira aussi entraîner les autres. Il regarda autour de lui. Tout le monde s'était enfoui dans le néant du sommeil.


[i]Méga contemplait le ciel étoilé. Aucun nuage ne venait masquer la lune et une légère brise fraîche soufflait, jouant avec ses mèches de cheveux aux reflets roux. Ce qu’il aimait se reposer à la belle étoile, ses seuls compagnons à ces moments qui paraissaient hors du temps étaient le ciel et les étoiles…
Le jeune homme sursauta, il entendit clairement le son de l’herbe qui se plie sous une semelle : quelqu’un venait. Avant qu’il n’ait le temps de réagir, il vit la lame d’un poignard étinceler à la lumière lunaire. L’arme se logea dans l’herbe, là où l’épaule de Méga Razzia se trouvait quelques centièmes de secondes plus tôt. Il bondit et saisit sa fidèle épée ainsi que son bouclier, contrant ainsi une nouvelle tentative d’attaque de son assaillant.

T…toi ? Murmura-t-il doucement.
Sa seule réponse fut les nouvelles charges répétées de son agresseur qui furent contrées sans réelle difficulté. Qu’il s’agisse de qui il pensait ou pas, Méga devait se débarrasser de ce gêneur, et pour commencer, l’éloigner du campement afin de ne pas alarmer les autres… En prenant de l’élan sur le rocher sur laquelle il reposait sa tête plus tôt, Méga Razzia percuta son opposant de plein fouet, insistant sur la pression de son coude sur plexus, histoire de bloquer au mieux la respiration de son rival. Tous deux basculèrent et dégringolèrent sur plusieurs mètres avant de se renverser en bas d’une colline. Ils se dévisagèrent un moment puis le calme céda la place au combat.

Les deux épées s’entrechoquèrent dans la nuit, brisant le silence naturel. On aurait pu croire que la nature entière retenait son souffle, laissant le premier rôle aux deux opposants. A plusieurs reprises Méga cru que le glas annonçant sa dernière heure sonnait. La sueur perlait leurs fronts et la même rage de vaincre animait leurs visages éclairés par la lune. Le bouclier de Méga lui avait épargné bien des blessures, les plaies de l’adversaire se comptant par dizaines… Parant un énième coup de lame, Mega plaqua la partie métallique de son écu contre la gorge de son ennemi et le plaqua à terre. Il luttait et appuyait tout son poids sur son bouclier afin de le maintenir au sol, quelques secondes… mais l’agresseur se retourna contre lui. Vite. Trop vite. " Dan" repoussa violement sa cible d’un coup de pied et réussit à envoyer l’embout de métal vers la tempe de son ennemi, Méga s’écroula en sentant le matériau glacé effleurer très profondément sa chair.
Il vacilla et envoya son épée fuser droit vers le gêneur. La lame se planta dans son pied, manquant de le faire s’écrouler au sol, il tira sa révérence, bien qu’handicapé par sa jambe blessée.

La vision de Méga Razzia se troubla jusqu’à ce que tout devienne noir. Seul un petit gémissement s’échappa de sa bouche, il était trop affaiblit pour crier. Un filet de sang coula de sa tempe jusqu’à sa bouche, il n’avait pas eu cette sensation gustative depuis un moment… Désormais, restait à espérer que quelqu’un se rende compte de son absence.

[…]

Tout doucement, il leva ses paupières. Aucune sensation. Aucun sens. Tout ce qu’il pouvait comprendre était le fait qu’il était encore nuit mais quelques heures été déjà passés depuis l’attentat. Il voyait un visage tout doux et triste le regarder. Mais il ne sentit rien et ouvra les yeux doucement. Il était déjà adossé contre un arbre loin du groupe. Il regarda le visage. C’était MoOny. Mais aucune affection et aucun sens ne passa à travers son esprit. Juste la douleur.
Et dire que c’est à moi de la protéger … pensa-t-il par hasard.

Spoiler:
A partir de « Méga contemplait le ciel étoilé. » jusqu’au « Désormais, restait à espérer que quelqu’un se rende compte de son absence » vient de Ténébriis. Un membre non inscrit sur ce forum. Ouais. En gros, j’ai rien foutu pour ce post. Comme vous avez pu le remarquer, les crochets-points de suspensions sont du couleur de MoOny. Vous avez sans doute compris que c'est elle qui va combler ce trou. Pourquoi elle ? Parce que c'est la seule que je connais depuis le début de l'histoire. Jaloux %) ?
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Mer 18 Avr - 12:59

MoOny ouvrit les yeux. Un choc sourd l'avait sortie de sa torpeur. Elle mit quelques minutes à se rappeler où elle se trouvait. L'herbe, l'odeur du feu éteint, les bruits de la forêt, le ciel étoilé... Elle était bien sûr à Alysia. La jeune fille tourna la tête, apercevant Bouda, qui dormait profondément. De l'autre côté, la même chose ; Shi semblait explorer les contrées lointaines du sommeil. D'où venait le bruit qu'elle avait entendu ? Elle se redressa et regarda furtivement de tous côtés, la main sur sa dague. Puis elle l'aperçut : Méga était allongé parterre, inconscient, et gisait dans une mare de sang. MoOny écarquilla les yeux et étouffa un cri effrayé. Elle se leva précipitamment, sans se soucier du sommeil de ses autres camarades, et accourut auprès de Méga. Elle remarqua au passage des traces de pas dans l'herbe, du sang, encore du sang, des traces de lutte... Méga semblait dormir profondément, on eut dit qu'il était mort. MoOny lui tourna la tête, pour observer la face qui baignait dans le sang. Aucune blessure. Rien. Elle l'examina de la tête au pied. Pas une égratignure. D'où venait ce sang ? Méga respirait à intervalles réguliers et son pouls était normal. Combien de temps s'était-il écoulé depuis qu'il s'était battu ? Près de lui, son épée et son bouclier, ensanglantés également. À qui était ce sang ? MoOny laissa ses questions de côté, et décida de s'occuper de Méga. Elle remarqua un arbre à quelques pas, et décida de traîner Méga jusque là et de l'y adosser. Une fois chose faite, elle se frotta les mains pour se débarrasser du sang presque séché qui les avait tâchées.
- MoOny ? Qu'est-ce qu'il se passe ? demanda une voix derrière elle.
L'interpellée se retourna. Bouda s'était relevée, mais on sentait encore la fatigue sur son visage.
- Méga s'est battu et je l'ai trouvé dans une mare de sang, mais il n'est pas blessé. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, répondit-elle doucement.
Son amie demeura silencieuse, puis chuchota : Je vais faire un feu.
L'Élue acquiesça et reporta une nouvelle fois son attention sur Méga. Il dormait encore. MoOny le contempla pendant un long moment, comme si le visage du garçon allait lui apporter des réponses à ses questions. Que s'était-il passé ?
- Il a dû nous défendre au péril de sa vie, murmura-t-elle. Il a dû nous sauver.
Ses yeux fatigués se mouillèrent un instant lorsqu'elle pensa qu'il aurait pu mourir. Doucement, elle dégagea le visage de Méga des cheveux qui pendouillaient devant sa figure. Elle lui toucha la joue, à peine, comme une légère caresse, puis retira sa main.
MoOny soupira. Ils s'étaient fait des ennemis dans cette quête, c'était évident. Combien d'entre eux devraient encore risquer leurs vies pour la protéger, elle ? Tout ce qu'elle avait désiré une fois arrivée à Alysia, c'était de visiter un peu puis de rentrer chez elle. Puis elle rencontra Méga, William, Baba... Et la voilà embarquée dans une guerre contre un dieu ! Ce monde n'était même pas sensé exister !
Un souffle et des crépitements lui apprirent que Bouda, derrière elle, venait d'allumer un feu. Puis, Méga ouvrit doucement les yeux. MoOny le fixa, le visage inquiet, mais triste aussi. Il avait risqué sa vie, encore une fois. Le garçon ne laissa paraître aucune émotion. Alors, la jeune fille se racla la gorge et dit :
- Méga ? Tu va bien ?

~ ~ ~

- Bon, avant de partir. Souvenez-vous que nous allons dans un blizzard sans fin. Vos vêtements ne vous tiendront pas chaud mais ils vous protégeront au moins du froid. Cependant, il y aura une grotte où on pourra se reposer. Quand on rentrera dans Jaguarys, tout le monde vous verra bizarrement. Pas moi car j'ai des relations avec certains Jaguarians haut placés. Et quasiment toute la population m'a vue passer. D'ailleurs, le katseye d'Aertu va me faire passer pour un de ces Jaguarians. Difficilement, mais bon. Vous, vous avez un terrain pour vous entraîner dont je connais l'emplacement. Faites attention car votre évaluation sera des jaguarians ayant une peine de mort le jour où vous combattrez. Il faudra donc les tuer sans avoir une mauvaise conscience.
Méga prit un moment de pause pour reprendre son souffle.
- Effectivement, il va mieux, murmura Shi.
MoOny hocha la tête en souriant. Voilà 2 jours maintenant qu'ils avaient subi l'attaque de "Dan", et que Méga les avait sauvées. Il avait dormi une journée entière, le temps que son corps reprenne des forces, puis leur avait tout raconté. Et ce matin-là, il avait déclaré être prêt à reprendre la route, malgré les doutes des trois filles. Mais désormais, il allait effectivement mieux.
- Maintenant, passons aux choses sérieuses, reprit-il. Depuis le temps que je vis dans cette aventure, j'ai remarqué pas mal de gens qui ont des dépressions. Donc stop ! Vous savez ce qui se passe quand vous avez une dépression ?! Non seulement vous guider le groupe droit au mur mais ça vous donne aussi une envie de stopper. Et vous savez ce qui se passe quand vous stoppez ? Vous mourez. Vous n'êtes rien sans les autres et ils ne sont rien sans vous. Si un garde meurt, c'est une vie de moins. Si vous mourrez, c'est Alysia qui y succombe.
Il reprit encore un temps de pause.
"C'est moi qui devrais être en train de dire ça", pensa MoOny.
- Okey. Maintenant, je vais vous décourager un peu. Vous savez qu'on va combattre Anathos ? Vous savez qu'on va le faire pendant que les Légendaire, eux, se préparent. Et c'est eux qui ont perdu ! Comment allons-nous gagner ? Tout simplement parce qu'on modifie le cours de l'histoire. Nous avons un camp. De quoi devenir plus fort que les Légendaires. Oui. Parce qu'eux ont eu un entraînement personnel et nous, nous allons travailler en groupe. Donc, repassons à l'histoire d'Anathos. C'est un dieu. Les Légendaires sont morts sous le coup. Nous savons que pour le vaincre, il faut l'épée d'or. Elle a sans doute dû tomber dans la mer pendant la conquête d'Anathos dans le corps de notre cher Danaël. Si on la récupère, on a déjà plus de chances de gagner. Ou on a toutes nos chances. Bref, je vous rappelle aussi que Kalandre doit arranger le destin. Elle ne va donc pas nous laisser faire mais elle ne va pas s'opposer. Non, pas elle. Elle enverra des personnes. Il ne faudra pas avoir peur de les tuer. Oui, après avoir vaincu Anathos, nous serons des machines à tuer.
Cette notion-là ne plaisait guère à MoOny. Mais elle savait qu'elle n'avait pas le choix. Les trois filles hochèrent la tête, mais Bouda interpella Méga :
- Mais... On est tout de même pas sensés tuer Anathos, pas vrai ? demanda-t-elle. Ce sont les Légendaires qui s'en occuperont, dans deux ans...
- On verra bien, répondit Méga du tac au tac. Pour l'instant, le but c'est de lui botter les fesses sévère.
MoOny approuva, et tous se mirent en route. En route pour Jaguarys. Ils affronteront le blizzard, les Milk-Sharks... Voire pire, pensa-t-elle. Mais ils le devaient. Pour les Légendaires. Pour Alysia.

"Pour rentrer chez nous."

Spoiler:
Le discours est de Méga, je n'ai fais que le retranscrire en rajoutant quelques trucs. Ouais, on s'est consultés, ouais. Z'êtes jaloux ? è_é Bon et puis sinon, Shimy, Bouda, dites moi si ça vous gène que j'utilise délibérément vos personnages pour donner des répliques. C'est juste pour pas me la jouer trop perso et faire avancer les choses.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Mer 25 Avr - 0:51


Baba s'assit sur un banc publique pour se reposer. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'ils marchaient dans rues d'Orchidia à la recherche de la forterresse. Malheureseument la plupart des chemins étaient condamnés par des débris ou des corps de carapax. De plus, les vulturs chassaient les derniers survivants -Baba avait entendu moult cri.

-Comment t'appelle-tu? Lui demanda le sergent.
-Baba....et vous?
-Sergent Aucistus, au service de Sa Majesté toute puissante et reine des terres vertes. Je dirigeais l'escouade de récupération Delta-23. Nous devions retrouver la chef de l'Ordre des Mineurs... mais nous ne sommes parvenus à trouver notre cible. Les vulturs, ils nous ont barer la route.

Il enfouit son visage entre ses mains en soupirant. Il avait regardé ses hommes en temps que sergent, et non en temps qu'être humain. Il aurait dû resté auprès d'eux, les défendre... C'était sa faute. Ils étaient morts par sa faute. Il les conaissait.
Il n'y avait aucun bruit dans la ruelle, tout était silencieux. A droite, des traces de lutte intense: un cadavre de vultur percé par les fusils, le mur d'une maison abimé par la même raison, un chargeur vide... A droite, la suite du combat: un Orchidien tué, allongé dans une mare de sang, éventré. Un peu plus loin son arme qui avait été projetée giseait au sol.
Il s'était bien battu. Baba ignora le sergent et s'agenouilla près du macabé. Là, il le retourna. Il voulait prendre ses cartouchières, son arme, et son sabre. Mais ce visage exprimant encore l'espoir et la souffrance...la peur...Baba déglutit, pris ses cartouchières, son arme, et son sabre.

-Vous n'avait aucun respect pour les morts? Murmura Aucistus.
-En territoire zombie, il faut négliger sa pitié...et de toute façon, je ne vois pas ce qu'il aurait fait de ces précieuses munitions. Mort c'est mort, vous savez.
-Salaud...

Baba parvint une fois de plus à rester de marbre. Quelle horreur...il pillait un cadavre désormais! Cette aventure ne lui correspondait pas du tout, il n'était plus le même, il n'était plus humain.

''Des sacrifices...des sacrifices...''

Aucistus s'était assit sur le banc et repensait à son escouade, extérminée sous ses yeux. Pourtant le bain de sang ne pouvait pas s'arrêter là, car Orchidia n'avait pas été rayée de la carte, elle devait tenir. Et pour cela, beaucoup de monde allait mourir. Peu importe comment.
Il y avait encore de l'espoir: ce corps d'expedition, il devait revenir au plus vite, avec les meilleurs troupes qui soit.

-Continuons notre chemin, dit Baba. Il y a encore de la route à faire et des vulturs peuvent débarquer à tout moment...ils sont déjà passés par là.

Le sergent se releva, courageux, et passa devant pour guider Baba. Il n'abandonnerait pas ainsi, ses hommes étaient morts et cela constiturait une raison de plus pour casser du zombie une fois rentrer au fort. Il ne lâcherait rien, se battrait contre la mort en personne si il le fallait et suivrait Sa Majesté Adeyrid jusqu'au bout de l'enfer. Il en avait fait le serment. Et...après tout, il faisait partit de la Récupération... un commando d'élite armé jusqu'aux dents.
Ils éscaladèrent un décombre, furent forcés de traverser une maison ou de nombreuse embuscades pouvaient avoir lieu. Ils débouchèrent dans une artère principale ou de nombreux morts s'étendaient.
Soudain, ils stoppèrent. En face, un soldat Orchidien perdu marchait à reculons, terrorisé. Il manqua de trébucher sur une pierre mais se rattrapa de justesse. Il n'avait pas d'arme. A l'angle d'une maison, trois autres silhouettes se profilèrent. Baba les reconnues immédiatement. Deux vulturs, en armures lourdes et Dark-gryf, l'Infernal. Sa cape se balançait au grè des quelques bourrasques qui passaient la rue et un sert-tête en acier ornait son front.

-On doit l'aider, dit Aucistus. Si on tire en même temps, on peut les abattres.
-Non, c'est un Infernal, nous n'avons aucune chance.
-Merde, j'en ai assez! Vous avez décidé de laisser crevé tout le monde?! Il faut l'aider!

Un vultur projeta sur le soldat une aiguille beue qui se planta dans la chair sans bruit. Le type poussa un petit gemissement en voyant le liquide contenu par l'aiguille s'écoulé dans son corps.
Une aile, encore repliée sur elle même jailli de son omoplate droite, puis, même chose à gauche. Le soldat hurla de douleur alors que les ailes se dépliaient. Petit à petit son corps se mit à muter, et sans anesthésie s'il vous plaît. Des griffes épaisses lui sortirent des doigts, des sortes de lames blanches déchirèrent sa peau au dessus des genoux et des coudes. Il était à présent totalement couvert de son propre sang, son hurlement devint plus grave, plus rauque plus animal. Son visage s'écailla, ainsi que le reste de peau qui n'était pas partit. Et cette peau séche et fragile tomba en une pluie fine aux pieds de l'infecté. Quasiment noire, une couche de pierre sur le torse et une machoire sans lèvres, Il était un vultur, définitivement.
Baba déglutit et se rendit compte que ses doigts tremblaient. Il n'arrivait plus à tenir son fusil et encore moins à présser une détente. A côté de lui, Aucistus ne bougeait pas, même pas un tremblement. Son visage restait froid et dur.

-Je n'ai jamais vu ça, dit-il simplement.
-on se tire de là, murmura Baba en commençant à paniquer. Et vite!
-Oui, vous avez sûrement raison....

Dark-gryf se mit à humer l'air, comme un animal sentant une proie. Il se tourna vers eux.
Un sourire doux et charmant parcouru son visage comme si il n'avait aucune envie de tuer mais plutôt... de faire conaissance. Il avait -selon Baba- une certaine beauté extérieure dont il prenait plaisir à exprimer. Mais elle pouvait rapidement tournée à quelque chose de plus hideux.
Quant à sa beauté intérieure, Baba l'avait imaginé avec un bon fond, mais couvert par une magie noire qui le forçait à tuer ainsi qu'une peur bleue d'Anathos. Mais ça, c'était autre chose, c'était un conte de fée.

-Mes très chèrs amis, dit-il d'une voix incroyablement belle et suave. Je ne souhaite nullement votre mort ni celle des autres. Dans le cas possibles, je fait prisonnier mes ennemis car je suis là pour soumettre et non anéantir ce peuple. Rendez-vous.

Les deux soldat se redressèrent, absorbés par la voix. Elle n'était pas seulement belle, mais aussi convaincante et rassurante. Baba se sentait appaisé, il sentait ses problèmes s'évanouir devant cette beauté.

-Allez, ne me dites pas qu'il est encore temps de se battre contre moi. Je peux vous aidez, vous être utile. Avec moi vous pouvez survivre... Car n'est-ce pas le plus important? Vous et vôtre famille. Si vous continuez à combattre au nom de cette reine, vous mourez, si vous me rejoignez, vous vivez.
Au choix.

-J'ai prêté serment envers ma reine, répondit Aucistus en tentant de resister.
-Elle ne t'accorde pas d'importance, crois-moi. Ta vie lui importe peu, la preuve, elle t'as envoyé à la mort aujourd'hui et désormais elle ne te donne aucun signe. Elle t'as abandonné.

Aucistus en avait suffisement entendu, il était totalement sous la coupe de Dark-gryf. Baba aussi.

-Mon dieu, continua Aucistus. Vous avez raison...Quelle abomination, comment ai-je pût croire à ces idioties?
-Mais je dois vous arrêtez, contredit Baba sans trop de conviction. Je suis un Compagnon, je dois arrêter Anathos.

Dark-gryf pencha la tête sur le côté et cligna faiblement des yeux. Il se rapprocha et posa une main sur l'épaule de Baba. Celui-ci sentit des gouttes couler sur son front et son souffle devenir irrégulier.
Le pouvoir qu'exerçait Dark-gryf sur lui était puissant, Baba s'y soumettait volontier.

-Dit m'en plus, ajouta-t-il en souriant.
-Je suis un Compagnon, il y en a d'autre, ils ne sont pas Alysiens mais Terriens. Nous avons un chef, l'Elue, elle...nous devons tous être avec elle pour accomplir notre but. Nous devons affronter Anathos, le ralentir, pour que la Resistance Alysienne puisse s'organiser et tenir pendant deux ans. Après ces deux ans les Légendaires reviendront, vous tuerons vous et votre dieu.

Baba avait tout dit, tout. Dark-gryf conaissait toute l'histoire désormais. Baba avait vendu ses frères et soeurs, corrompu par cette voix, ce charisme. Il haletait, était épuisé, ses yeux roulait dans ses orbites d'une manière folle et paniquée. Il était en état de trans véritable, complètement fou.
L'infernal devint pensif, réfléchissant à l'histoire qu'on venait de lui raconter. Lorsqu'il faisait subir ce genre de traitement à ses victimes, leurs réponse pouvait être parfois...éronnée. Et ce récit était tout simplement incroyable au sens propre du terme.

-Tu es fou. As-tu une idée de ce que tu as dit?
-C'est...c'est la vérité, marmonna Baba. Tout est vrai... je...je peux...vous donnez des...preuves.
-Des preuves répéta l'autre d'un air interréssé. Quels genre de preuves?
-Les...noms... -il grimaça- Méga, Bouda, Jadimatou, Shi... notre Elue s'appelle Moony... et...je suis Baba...
-Hmm...et ou sont-ils?
-Ils ont quittés la ville avant l'attaque... Je ne sais pas ou ils sont...

Baba poussa un cri de soulagement. Il avait libéré sa conscience de ces noms, et sentait l'étreinte de Dark-gryf. Celui-ci le lâcha enfin. Même s'il n'avait fait que lui toucher l'épaule, c'était comme si Baba avait était tenu par milles mains d'une force extraordinaire. Il s'éffondra.
Dark-gryf se tourna vers le sergent. Il voulait connaître les plans Orchidiens, l'emplacement des entrepôts d'armes pour équiper ses vulturs bref: tout ce qui pouvait l'aider à gagner cette guerre et le respect des autres Infernaux était bon à prendre. Il souriait de nouveau.

-A ton tour...

avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Mer 25 Avr - 9:14

Les évennement récents trottaient dans la tête de Bouda mais ça ne l'empêcha pas de continuer sa route, elle devait être forte et elle s'était décidé a faire l'impossible.... Impossible....
"Impossible n'est pas français!!" Se dit elle d'un coup. Namého, t'es plus une gamine, tu te dois de survivre! Oublie donc tes soucis, tu va devenir une guerrière même si tu n'étais pas sencée l'être!! Si je dois mourrir, ce sera en me battant pour sauver le monde, pour rentrer chez moi!

Bouda ne pensait plus à sa vie sur terre, si elle y pensait elle serait triste et la ralentirait. Méga avait raison, se lamenter rendrait le groupe vulnérable.

Même si elle marchait, Bouda sentait le froid, il ne faisait jamais chaud en haute montagne. La neige, elle était aussi belle que dangereuse, elle ralentit ceux qui s'aventurent dans son domaine, les met à rude épreuve, soit ils survivent, soit ils meurent. Bouda se souvenait de cette émission de télé ou un type montrait ce qu'il fallait faire pour survivre dans des environnements hostiles, même si on était à Alysia, la plupart du reste, c'était pareil que sur terre.

La marche dans la neige, fatiguante étape, vivement la grotte. Bouda n'avait pas trop hâte de se retrouver confrontée aux milk-shark et les jaguariens la fascinaient et l'effrayaient en même temps. L'idée de devoir se battre contre eux ne la réjouissait guère mais puisqu'il le faudra, elle se battra. Elle se demandait si elle verrait le roi, le frère de Gryf (histoire de voir comment il est en vrai) mais déjà voir Jaguarys satisfera sa curiosité.

Etrangement, la grotte se profila rapidement, ils allaient pouvoir se reposer et manger et Bouda pourrait saisir un moment pour étudier le carnet secret en se demandant si ce serait utile d'en parler aux autres.

"Je me demande si je parle de ce carnet aux autres, si j'en parle, je vois bien Méga me sortir "Arretes tes délires, on n'est pas sur la cb! Si tu t'appuie sur ce carnet, tu mourra... blabla" et en même temps il pourrait avoir raison. Mais si j'n'en parle pas, quelqu'un me dira surrement "Et tu nous a caché ça? T'es pas bien toi? Et si ça pouvait nous être utile!!" Mouais, dans un sens comme dans l'autre, ça finira au même résultat, je le lirais de toute façon!" Elle pesa le pour et le contre. "Allez, je tente d'en parler, je n'aime pas lire en cachette!"

Pendant que les autre parlaient ensemble, Bouda se lança dans la conversation:
-Bon, les potos, j'ai un truc à vous dire!
Tous la regardèrent, elle détestait ça mais elle ne se démonta pas:
-L'autre jour, j'ai découvert ceci dans le sac. Elle sortit le carnet. Je l'ai un peu feuilleté et... prenez moi pour une tarée si vous voulez mais j'ai l'impression que c'est un mini grimoire!

Ce fut dit, Bouda attendait les réactions des autres en se doutant plus ou moins de ce que diraient les autres.

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Mer 25 Avr - 16:47

(Coïncidence ou hasard: J'ai grelotté à mort lors de l'écrit de ce post. Vivement Jaguarys /o/ !)

Depuis plus de dix minutes déjà. Depuis dix minutes, ils marchaient tous dans un blizzard éternel. Il était lui-même le guide du groupe car lui seul savait où se trouvait la cité.
Méga repensait à son discours d'encouragement.
Je n'aurais jamais pu dire ça sur terre ! Pensa-t-il, amusé.
Il devient tout d'un coup sérieux, une pensée lui monta à la tête: Comment se fait-il que nous n'avions pas de monstres lors de mon voyage avec Aertu ? Bizarre. Sans doute le fait que c'est un jagurian et qu'ils ne s'attaquent pas à cette race ? Une sorte de gardes du corps ... se découragea-t-il. Bouda interrompu ses cinq minutes de pensé pour leur dire qu'elle avait en sa possession, une sorte de grimoire. Méga croyait qu'elle avoua cela comme un ridicule blague histoire de détendre l'atmosphère.
Tu nous prends -
Il n'eut pas le temps de finir sa phrase car Shi l'interpella d'un cri d'horreur, en une fraction de seconde, il sortit son épée du fourreau et se retourna pour le couper en deux.
Merde !!! Hurla-t-il en regardant le groupe derrière lui.

Bouda avait déjà sortie son fusil, MoOny sa dague et Shi son arc.

Méga voyait déjà plusieurs dizaines de milk-sharks s'approchait d'eux. Le groupe courut de plus belle en éventrant ou en tranchant les monstres qui s'approchait d'eux. Après plus de cinq minutes de course, il voyait déjà que le groupe ralentissait. Lui, avait marché des kilomètres et des kilomètres dans sa quête mais sans doute pas eux. Shi devenait de moins en moins rapide pour lancer ses flèches sur les bêtes, Bouda avait du mal à viser et MoOny ne tranchait plus assez profondément. Il ferma les yeux. Une fraction de seconde plus tard, ses pupilles s'ouvrirent. Il se rappelait maintenant de cet emplacement. Ils devraient parvenir à la grotte dans un peu près ... maintenant ! Oui ! Il voyait déjà la grotte tout près d'eux.


Les filles ! La grotte est juste à gauche ! Si on va assez loin, les milk-sharks n'auront pas assez de neige pour entrer ! Venez !!
L'ordre ne se fit pas attendre. Tous entrèrent dans la grotte. Il ne se rappellait plus qu'elle était si proche. Ce qui veut dire que le plus dur n'est pas encore fait ...
Il était maintenant au fond de la grotte. Il faisait assez chaud mais non au point de recouvrir le froid. Méga était derrière le groupe, guettant encore l'arrivé d'un soudain monstre. Quand il se retourna, les filles le regardaient. Horrifiée. Méga fit de même.
Tous. Tous étaient recouverts de plaies et de blessures.
Dans le feu de l'action, Méga n'avait point pensé à sortir son bouclier. Il avait les bras ensanglantés et il n'était pas le seul. Derrière eux, une mare de sang. Il fallait vite rejoindre Jaguarys. Et encore une fois, sous leur souffrance et blessures, ils se mirent tous à penser à la situation. Les Légendaires ne ferait jamais ça. Les Légendaires avait l'habitude de se battre.

Méga baissa donc la tête en tournant quand soudain, il vu un fil qui pendait à son cou. Une sorte de katsey ... Pourquoi ? Il réfléchit d'un coup et au moment où tout lui revint à la mémoire, il tomba. Le choc se fut si grand qu'il bascula sur le sol. Pendant qu'il rangeait sa mémoire en répétant tout dans sa tête, la gente féminine qui était présente lui vinrent en aide en lui posant plusieurs interrogations. Il ne répondit pas, perdu dans ses pensé.
C'est une claque de MoOny qui lui ramena à la raison. Il fixa les trois filles. Une à une sans rien dire. Les autres firent de même.

Je ... J'ai ... J'ai une nouvelle à vous annoncer. dit-il brièvement.
Bonne ou mauvaise ? Se demanda Shi.
Ça dépend comment vous le prenez. Lança-t-il d'un ton sec. Mais d'abord, assied vous et regardons ce fameux grimoire. Bouda ?

Ces plusieurs chocs avait ôté l'idée de la plaisanterie de Bouda qui est devenu une sorte de vérité. Les autres aussi sans doute. Les quelques secondes avant l'attaque des bêtes ont suffit à Méga de voir la tête des autres et franchement, elles devaient aussi se moquer d'elle. Mais les chocs ont montrer que ce n'est plus vraiment le moment de plaisanter et toute idée d'humour fut vite dissipé.

Bouda s'assit donc à côté de Méga en ouvrant soigneusement le livre. Les autres firent de même et fixait le grimoire. Les courants d'air avaient déjà enlevé toute la poussière qui y rodait. Il y avait, dans le grimoire, des sortes d'inscriptions. En gras était écrit les récitations plus ou moins prononçables, la description se trouvait juste en bas.

Et beh ...
Tu l'as dit.
Eh ! Si tu essayais d'allumer un feu ? Lança Shi qui faisait mine de grelotter.
Bonne i-
Attendez ! Avant qu'il n'y ait une éventuelle possibilité de tous cramer, nous y compris, je veux juste qu'on fasse une deuxième fois le point. Interrompit Méga.

Il entendit un petit chuchotement provenant de MoOny "Et ça recommence ..." Les autres avaient la même tête.
Méga devait maintenant dire de force ce qu'il a dire.
Bon ... A Jaguaris, nous allons nous entraîner, comme vous le savez. On embauchera un magicien ou un truc du genre pour Bouda. Je pense que ce livre, c’est pas de l'arnaque. D'ailleurs, je ne vais pas tourner autour du pot. Gryf est à Jaguaris. Ou en route ... Soit devant nous, sois derrière. De plus, soit on décide sur le fait qu'il nous donne un coup de main, ce qui remplacera le manque de Baba. Mais ça veut dire aussi que toute l'histoire va changer. Et ça, c'est beaucoup moins bien. Soit on ne lui dit rien, mais comme de toute façon, on aura besoin l'aide du roi qui nous l'accordera sans doute, Gryf sera au courant et Die... Patrick Sobral seul sait ce qui pourrait se passer alors. Au choix.
Les trois filles assises avaient tous une tête de stupéfaction, de terreur et d'impressionnées. Réaction normale pour un humain. Méga en profita pour reprendre son souffle. Et se tourna vers Bouda:
Toi aussi tu as un choix: Soit tu fais ta formule pour qu'on se réchauffe et qu'on soit joyeux pour ne plus penser au bêtes qui pourrait nous avaler tout crus dehors soit on foire tout et on brûle. Ou encore ... Tu attends notre arrivé à la cité. Mais c'est vrai que si la magie opérait, on arriverait beaucoup plus tôt à la cité ...

Il eut un moment de silence. Il pensait que c'était le meilleur moment pour leur déclarer la nouvelle. Mais avant que Méga n'ouvre la bouche. C'est MoOny qui le fit :

C'est bon ? T'as fini de faire le chef ?
Je ne le suis pas ? Dit-il pour continuer cette provocation.
Ah ! Le gamin veut être supérieur aux autres, maintenant ! Pourquoi le serais-tu ?
Je n'ai jamais lâché personne.
Moi non plus !
Oroban, ça t'dit quelque chose ?
Bouda et Shi faisait semblant de lire les inscriptions du grimoire mais écoutaient la "conversation".
Méga fixa MoOny et réussit à capter la tristesse de MoOny dans son regard. Il se rattrapa aussitôt :

Non, c'est pas ce que je voulais dire ... Tu avais sans doute une bonne raison.
Il s'avança près d'elle et lui posa sa main sur son épaule :
Après tout, j'ai bien survécu. P'tit Méga a grandi. Même trop. Non ?

Il réussit à lui arracher un sourire.

avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Ven 27 Avr - 18:20

Baba se réveilla brusquement et se mit à tousser. Plus rien n'existait autour de lui, il n'entendait rien, ne voyait rien... Il n'y avait rien d'existant, c'était le néant, l'espace sans étoiles. Une chose subsistait, sa migraine douloureuse qui le torturait alors qu'il était incapable de bouger, de parler. Il entendit une voix, une seule. Elle était d'une intensité incroyable, telle que son mal de tête disparaissait. Une voix qu'il avait entendu.

-Mon fils, ou est-tu? Je ne te trouve plus, je... je ne t'ai pas abandonné, ne t'inquiète pas. J'ai dû partir, mais on se retrouvera, je te le promet... ne t'inquiète pas, nous serons bientôt...

La voix était celle de Dark-gryf, il la reconnaissait, et il se sentait encore une fois toucher par sa grâce, sa pitié et son amour. Ce chant était si beau, aucun homme sain d'esprit pouvait rester impassible devant cela. Baba se sentait de nouveau en sécurité, une nouvelle chaleur l'envahissait.
Ses lèvres remuaient, formaient un sourire.

-...Ensemble.

Oui, enssemble, juste avec Dark-gryf, auprès de lui. Il le voulait, il ne s'inquièterait pas...ils seront bientôt ensemble. Il ne pût pas répondre aux voix qui occupées sa tête, ce n'était pas possible. D'autres se firent entendre, deux. Elles étaient rauques et désagréables à écouter comparées à celle de Dark-gryf.

-Qu'es-ce qu'il a sur lui?
-Un fusil, des munitions, et c'est tout. Pas de vivres, mais ce n'est pas très étonnant.
-C'est tout?
- la voix se tût un instant comme si elle réfléchissait- Le carapax sera bientôt là, je vais leur dire qu'on a un homme de plus, ce qui nous fait six au total. J'espère qu'il n'annulerons pas la mission pour cela.
-Il faut que le gars se réveille, ils seront là dans peu de temps.

Des bruits de pas contre le parquet s'éloignant et plus un son. Les deux personnes étaient partis.
Baba reprenait contact avec ses sens, uns à uns. Les mots de Dark-gryf l'avait un peu chamboulé, certes, mais c'était normal. Baba n'avait jamais entendu sa voix, n'avait jamais sentit le contact de sa peau contre la sienne. Alors il n'était pas habitué. Si Shimy l'elfe élémentaire avait vue son aura, elle aurait vue une tâche noire qui progressait lentement, telle une chenille, dévorant son âme de l'intérieur, se nourissant de lui. Il aimait ça, il appartenait à Dark-gryf, il dépendait de lui, son sort était le sien, il se sacriefirait pour lui. Un autre problème s'annonça à lui. Ses camarades, ses compagnons, l'Elue. Il avait juré de rester auprès d'elle, mais le ferait-il? Tout les morts qu'il avait vu, qu'il avait fait en son nom et il ne pouvait oublier sa haine envers les fous qui l'avait capturée. Elle était partie. Elle avait quittée la ville, elle l'avait abandonné sans un mot, sans une excuse, sans un baiser...rien. Elle n'avait pas attendu et après tout ce qu'il avait fait pour elle, elle le fuyait, lui tranchait la gorge, lui brisait le coeur... lui plantait un couteau dans le dos.
Dark-gryf n'aurait jamais fait ça, il l'aiderait. Baba avait confiance en lui.
Le chemin à suivre apparut soudain comme une évidence. Ses Compagnons et l'Elue menaçait Anathos, et donc Dark-gryf. Ce dernier serait sûrement heureux d'apprendre la mort de ses ennemis.
Baba les suivrait jusqu'à Anathos et là...couic! Une mort rapide, il ne voulait pas non-plus les faire souffrir. Il ne supporterait pas les gêneurs éventuels, et cela commençait par les types qu'il avait entendu. Ils étaient cinq, et un carapax viendrait bientôt, il pourrait les rejoindre. Il pourrait le rejoindre. Il suffirait de tirer plus vite!


Baba referma les mains sur la grande laisse de cuir qui servait à dirigé le carapax et s'installa confortablment. Il était soulagé que l'animal n'est pas bronché en voyant ses maîtres se faire abattre comme des chiens car tout son plan aurait été mis à l'eau. Les trois soldats qui étaients descendus du carapax gisaient sur le toit de la maison. La maison dans laquelle les types désomais morts en bas l'avaient trainé. Il avait...tiré plus vite. Son rire pouvait paraître sinistre et fou mias il le trouvait parfaitement logique de rire dans cette situation.
Un tas de fusils, de mitraillettes et de cartouches reposait derrière lui, sanglé. Il aimait le bruit produit par ses armes à feu d'un nouveau genre, il aimait l'effet produit sur le moral ennemi et sur leur chair. Sa ne faisait pas saigner, ça brûlait profondément la peau au point de tuer.

''Quel éclat.''

L'éclat vert de jade aussi lui semblait magnifique, si écarlate et si clair, illuminant le champ de bataille. Un spectacle épustouflant. Baba prit son envol sur le dos du carapax, arrivant bientôt au-dessus de tout les bâtiments de la ville. Bien sûr, même s'il avait embrasser le sauveur, les vulturs ne le laisserait pas passer, hélas. Cela étant dit, il remettait toute sa confiance dans une grande mitrailleuse montée sur le carapax qui devait -il n'en doutait pas- causer de lourds dommages collatéreaux. Les murs se profilaient à lui, loin devant, ainsi qu'une nuée de visiteurs incongrus. Baba n'aimait pas la compagnie. Laissant filer le l'animal en ligne droite, il se retourna et saisit la tourelle automatique. Deux poignées servaient à dirigé et actionner la chose. Quelques instant plus tard, Baba jouissait d''une incroyable puissance de feu, dévastant les vulturs 3 par 3. Ses rayons vert zebraient le ciel comme des éclairs, frappant les vulturs et les faisant disparaître comme de la poussière. Ils furent contraint de se replier car à 20, il n'avait pas tiré un coup de feu et la moitié d'entre eux étaient morts. Baba reprit les commandes en réfléchissant à sa destination. Ou les Terriens pouvaient-ils aller? Que devaient-ils faire en priorité? S'entraîner, bien sûr. Ils étaient faibles et fragiles comme des feuilles mortes et pour devenir plus fort ils devaient s'entraîner, dans un terrain prévu à cet effet, une arène... Jaguarys. Sa destination était tracée, sa mission aussi.
Ils allaient enfin mourir mais ils n'en sauraient rien, il resterait normal, il garderait ce visage jusqu'au moment final.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Sam 28 Avr - 13:57

Après tout, j'ai bien survécu. P'tit Méga a grandi. Même trop. Non ?

MoOny sourit, presque malgré elle. Elle s'était emporté trop vite, et pour rien. Mais elle avait juste voulu s'assurer qu'elle ne restait pas trop en retrait, alors que c'est elle qui devait occuper le poste de chef. Mais elle se dit qu'il faudrait qu'elle accepte qu'elle n'était plus dans le coup. Baba ou Méga, eux, avaient la carrure pour mener l'assaut contre Anathos. Elle, n'était qu'une arme. De toute façon, elle n'avait jamais été douée pour avoir le rôle de leader, dans sa vie. Méga reprit la parole :
- Avant que MoOny ne me coupe, j'allais vous annoncer quelque chose.
"C'est ça, rajoute-en en plus", pensa-t-elle, un rictus ironique aux lèvres. Pourquoi s'en prenait-elle à Méga ? Il n'avait rien fait. Mais lui rappeler la fuite qu'elle avait prise aux alentours d'Oroban l'avait remontée contre lui.
Bouda et Shi levèrent la tête du grimoire, attentives, et MoOny fixa Méga, les bras croisés.
- Grâce à mon Katseye, je peux entrer directement en contact avec la cité de Jaguarys. Ils peuvent venir nous chercher !
Les filles ouvrirent toutes de grands yeux, MoOny comprise. Et alors que Bouda et Shi commençaient à montrer leur enthousiasme, elle trouva un moyen de le rabaisser.
- Et t'aurais pas pu le dire plus tôt, au lieu de nous faire traverser un blizzard dans une vallée de Milk-Sharks ?! lança-t-elle froidement. Son plan réussit ; Méga sembla décontenancé.
- Je...Euh...Je viens de m'en rappeler, murmura-t-il timidement.
- Ouais. Enfin bon. Appelle-les, on verra bien, soupira-t-elle fortement, pour laisser paraître son agacement. Méga s'exécuta. Il retira le collier d'autour de son cou, activa son katseye et le porta devant sa bouche, comme un micro.
- ...
- Qu'est-ce que tu attends ? demanda MoOny, aussi froide que la neige qui tombait en rafales dehors.
- Ce katseye n'est pas à moi.., dit-il calmement.
- Voilà autre chose. Tu l'as volé sur un cadavre de jaguarian ?
Méga se tourna vers MoOny, des éclairs dans les yeux.
- Non, mademoiselle je-n'assume-pas-mon-rôle-d'Elue, il appartenait à une amie et je...
Mais des fritures sonores le coupèrent. Une voix à peine audible se fit entendre, provenant du katseye.
- Patrouille 2-9 ? À vous.
Tous retenaient leur respiration pour entendre la petite voix à l'autre bout de... De quoi, au juste ? Même dehors, le blizzard semblait s'être atténué pour entendre le katseye émettre des sons, probablement la seule chance de survie des 4 terriens.
- Ici le poste de communication de Jaguarys. Répondez, 2-9. Soldat Akéta. A vous.
MoOny observa Méga. Il se concentrait uniquement sur les paroles du jaguarian. Il prit une inspiration et dit :
- Ici 2-9. Je ne suis pas Akéta, elle est morte lors de l'offensive de Souledge City. À vous.
Il y eut un silence. MoOny se rappelait bien de l'attaque de Souledge. C'est là qu'elle avait quitté William, pour toujours. Elle y avait aussi rencontré Baba, et retrouvé Méga. Où pouvait bien être Baba, à cette heure-ci ?
- Veuillez décliner votre identité, 2-9. À vous.
Cette fois-ci, le silence ne dura que quelques secondes. Méga fronça les sourcils, comme si ce qu'il s'apprêtait à dire remuait de vieux souvenirs oubliés. Au fond, ils n'étaient pas là depuis très longtemps, mais même MoOny avait du mal à croire que son premier jour à Alysia datait de si peu.
- Je suis Méga, l'humain qui a ramené Aertu, et j'étais ami avec le soldat Akéta et le soldat Baba. J'ai passé pas mal de temps à Jaguarys, et j'étais présent lors de l'attaque menée contre Souledge City, vous devez me connaître. À vous.
Un instant de silence. Le blizzard faisait toujours rage dehors. On n'entendait que les respirations atténuées des quatre Terriens, tous collés les uns aux autres, autour du katseye.
- Ici le poste de communication de Jaguarys. Nous vous écoutons, soldat Méga. À vous.
MoOny poussa un soupir de soulagement. Les filles sourirent. Méga fit de même, puis répondit :
- Je suis bloqué dans une grotte par le blizzard, aux alentours de Jaguarys. Je suis accompagné de 3 Terr...Humaines. Il faudrait que vous veniez nous chercher. Nous avons subi des attaques de Milk-Sharks et nous sommes blessés. Ce sont des blessures anodines, mais nous ne pourrons pas continuer la route jusqu'à Jaguarys. À vous.
Méga avait tout débité d'une traite, et, par conséquent, reprit une grande inspiration. MoOny fixait le katseye, attendant une réponse de l'interlocuteur.
Un long silence se fit.
Long.
Trop long.
Au bout d'un instant, MoOny se racla la gorge.
- Pourquoi est-ce qu'ils ne répondent pas ? murmura-t-elle.
- Peut-être qu'ils réfléchissent, chuchota Bouda.
- Peut-être qu'ils n'ont pas compris parce que Méga a parlé trop vite aussi, lança MoOny doucement, mais une pointe de reproche dans la voix.
- Eh, j'aimerais t'y voir, répondit-il du tac au tac.
- Ah ouais ? Donne moi ça, dit-elle en haussant le ton et en tendant la main pour attraper le katseye.
- Euh... Pas la peine de vous disputer..., murmura Shi, décontenancée.
Méga tendit le bras au-dessus de sa tête pour empêcher MoOny d'accéder au katseye. Celle-ci, malgré sa taille enfantine de 12 ans, était plus grande que lui et n'eut pas de mal à l'atteindre. Elle s'empara de l'objet, et se pencha dessus pour l'examiner, alors que Méga la bousculait déjà pour le récupérer.
- N'y touche pas !
- Vous allez l'abimer ! cria Bouda, tentant de les séparer.
MoOny se concentrait sur le katseye. Elle le tournait dans tous les sens pour comprendre comment ça fonctionnait.
- Si tu changes la fréquence, ils ne nous retrouveront jamais ! hurla Méga en sautant sur MoOny pour récupérer l'objet si précieux. Son poids fit valser la jeune fille, et ils tombèrent tous les deux à terre, sur le sol glacé. Alors qu'elle se débattait et qu'il lui rampait à moitié dessus pour atteindre le petit pendentif, des "Krcchhh Krr" distincts résonnèrent parmi les cris.
Tous se turent.
MoOny, allongée parterre sur le dos, le bras tendu, ramena le katseye entre elle et Méga, qui, lui, était à califourchon sur la jeune fille.
Bouda s'agenouilla près d'eux, et Shi fit de même.
Un instant de silence.


- Ici le roi Kel-Cha, de Jaguarys. J'ai dépêché 3 patrouilles pour venir vous chercher. Over.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 21
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Sam 28 Avr - 17:15

Bouda regardait la bagarre entre Moony et Méga essayant de les remenner à la raison. "De vrais gamins..." pensa t-elle "ça ne va pas nous arranger!" Alors que la bagarre continuait, un son émanait du pendentif.

- Ici le roi Kel-Cha, de Jaguarys. J'ai dépêché 3 patrouilles pour venir vous chercher. Over.

-... après un silence Bouda lança assez ironiquement: Le roi lui même, rien que ça! Pas étonnant qu'ils ont mit du temps! Bon bah, y'a plus qu'a attendre!

Bouda avait été ironique mais c'était pour cacher un certain entousiasme, elle n'avait pas envie que les autres la prennent pour une gamine si elle se mettait à sautiller en riant... et puis ce n'était pas franchement le moment, vallait mieux garder ça pour une occasion très réjouissante.

Bouda attendait en s'assurant que les blessures ne soient pas trop graves, elle se souvenait de ses cours de secourismes et ça se voyait, les premiers soins avec les moyens du bord seraient utiles.

Bouda profita de l'attente une fois les premiers soins prodigués pour se concentrer sur son mini grimoire. Au moins, elle avait de la lecture... et le meilleur, c'est que c'était écrit en français, elle comprenait tout. Elle regarda le début du carnet, il était évident que c'était une sorte de tutoriel. Bouda avant une folle envie d'essayer mais elle se ravisa en craignant de faire une bétise, il serait plus judicieux de s'entrainer a la magie sans des gens autours pour se prendre les dégats de son innexpérience.


-Ho j'n'y crois pas, y'a des formules de lévitation!

Elle se rendit compte qu'elle avait pensé tout haut et n'attendit pas de réactions pour se relancer dans la lecture de l'ouvrage. Le temps passait, elle était tellement absorbée par sa lecture qu'elle ne fit pas attention aux autres qui, soit lisaient par dessus son épaule, soit parlaient, soit tournaient en rond comme des lions en cage. "Elle au moins, elle s'est trouvé une occupation" dit une voix que Bouda ne recconut pas parce qu'elle n'y pretait pas attention.

Elle était tellement absorbée par son livre qu'elle entendit a peine quand les jaguarians arrivèrent.

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum