Tous les membres en scène (Histoire)

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Shimy-du-64 le Sam 28 Avr - 18:49

Le groupe de terriens érait dans la grotte depuis quelques temps déja. Shi se remémora la nuit où Méga s'était battu, les trois filles l'avait retrouvé bléssé. Il les avait surement sauvées car son agresseur en avait après elles aussi sans doutes. Heureusement, il s'en était asser vite remis. mais après, il y avait eu l'attaque des milk-sharqs : Shi s'était battue comme elle pouvait avec l'arc que lui avait donné Baba. Elle avait choisit cette arme parce qu'elle en maitrisait la pratique : elle avait pris des cours pendant quatre ans. Mais malgré ça, elle avait eu énormément de mal à tenir et si Méga ne s'était pas souvenu de l'emplacement de la grotte, elle y serait sans doutes restée, de plus qu'il ne lui restait que très peu de flèches. En fait, il leur avait une fois de plus sauvé la vie... Bouda avait aussi fait la découverte d'un grimoire, qui l'interessait fortement. C'était le mage mystérieux qui leur avait laissé, ce bouquin leur serais sans doutes utile. Peut-être renfermait-il un indice qui leur permettrait de retourner chez eux? Non, c'était peu probable... et puis de toutes façon, Shi ne pensait plus à retourner là-bas. Cela fesait des mois qu'elle était sur Alysia avec les autres membres, et elle pensait désormais que sa vie se déroulerais ici, dans ce monde magique, ou elle affronterais Anathos en attendant les légendaires, qui viendrons dans deux ans. Elle était là pour ça.
Le petit groupe était penché sur le fameux grimoire déniché par Bouda, qui l'ouvrit délicatement. On y trouvait des formules magiques.

-Wah... souffla Shi.
Le reste du groupe parraissait tout aussi intrigué qu'elle. Cet ouvrage la fascinait. Elle brulait de savoir si les formules était véritables, et si de simples terriens pouvaient les utilliser. Elle fit mine de frissoner.
-Eh! Si tu essayait d'allumer un feu ? lança-t-elle.
MoOny approuva mais Méga l'interrompu. Il voulait à nouveau "faire le point" sur les évennements à venir. Ses "points" agaçaient légerement Shi mais elle se tut. Les autres exprimaient la même chose. Shi écouta tout de même son discours. Quand il s'arrêta, il y eu un moment de silence, puis, MoOny répliqua d'une voix froide :
-C'est bon ? T'as fini de faire le chef?
-Je ne le suis pas? Lança à son tours Méga.
-Ah ! Le gamin veut être supérieur aux autres, maintenant ! Pourquoi le serais-tu ?
"C'est pas vrai..." pensa Shi, "Ils vont quand même pas s'engueler pour ça... c'est bien le moment..."Elle baissa les yeux sur le grimoire, faisant semblant de lire les inscriptions mais elle ne perdait pas une miette. Quand ils se calmèrent, elle leva la tête. Méga leur annonça qu'il pouvait entrer ne contact avec les jaguarians grâce à son katseye. En entendant cela, Shi poussa un soupir de soulagement : elle savait qu'ils n'auraient que très peu de chance de trouver Jaguaris, même si Méga et MoOny y étaient déjà allés, tant ces montagnes étaient hostiles. Le fait que le groupe puisse joindre les jaguarians pour qu'ils viennent les chercher le rassurait. Finalement, ils avaient de la chance... Méga fit fonctionner le katseye. Des voix parvinrent jusqu'aux oreilles de Shi qui écouta attentivement. Les échanges se poursuivaient quand il y eu un moment de silence. Shi sentait que la tension montait à nouveau au sein du groupe.
- Pourquoi est-ce qu'ils ne répondent pas ? murmura-t-MoOny.
- Peut-être qu'ils réfléchissent, Répondit Bouda.
- Peut-être qu'ils n'ont pas compris parce que Méga a parlé trop vite aussi, lança MoOny doucement, mais une pointe de reproche dans la voix.
- Eh, j'aimerais t'y voir, répondit-il du tac au tac.
- Ah ouais ? Donne moi ça, dit-elle en haussant le ton et en tendant la main pour attraper le katseye.
"Et aller, ils recommencent..."
- Euh... Pas la peine de vous disputer..., murmura Shi, découragée.
Ils continuaient cependant à se quereller. Soudain, un gresillement se fit entendre

- Ici le roi Kel-Cha, de Jaguarys. J'ai dépêché 3 patrouilles pour venir vous chercher. Over.
-Enfin... soupira Shi,on est sauvés... "Pour le moment" Se surprit-elle à penser.
-Le roi lui même, rien que ça! Pas étonnant qu'ils ont mit du temps! Bon bah, y'a plus qu'a attendre! Lança Bouda, une pointe d'ironie dans la voix.
Ceci dit, cette dernière d'assit et se mit à lire le grimoire. Du peu que Shi la connaissait grâce au forum, elle savait que ça la passionnait.
-Ho! J'y crois pas! Y'a des formules de lévitation! s'écria-t-elle.
Et elle se remit à lire aussitôt.
-Elle au moins, elle s'est trouvé une occupation. Dit moOny
Shi sourit. Parce que maklgrès les difficultés rencontrées, les terriens s'en sortaient plutôt bien. Et ils arrivaient à peu près à conserver une bonne humeur. Elle s'assit contre le mur et attendis. Plus tard, elle entendis des voix :
-On y est! c'est ici!
Shi se leva en sursaut et se précipita à l'entrée de la grotte, bientôt suivie par les autres. Ils étaient enfin là. Les Jaguarians. Elle sentis le courrant d'air froid qui la fit frissonner. Elle aperçus des Jaguarians arriver. Enfin. L'un d'entre eux s'adressa à Méga :
-Vous êtes le soldat Méga, n'est-ce pas? Nous avons recu l'ordre de enir vous chercher afin de vous emmener à Jaguaris!
Jaguaris... Shi allait enfin découvrir la ville, autrement que dans sa bande dessinée favorite. Elle était impatiente d'y être.

_____________________
Razz la pitite Shimy Razz


Signa et avatar by mwa u_u

trop mimi♥️:

Je modère en INDIGO !
avatar
Shimy-du-64
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 301
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 20
Lieu : Dans une galaxie des plus lointaines...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Sam 28 Avr - 19:22

Kel-Cha ! C’était le roi qui venait de répondre ! Méga regarda MoOny. Il n’arriva pas à détacher son regard. Il était tellement étonné. C’est l’ordre de MoOny qui le ramena à la vie :
Dégage.

Il le fit. MoOny en profita donc pour se lever et dépoussiérez ses vêtements d’une manière snobe. Méga était déjà dos tourné et regardait vers la sortie. La neige tombait toujours et le froid n’avait pas baissé.
Dites, c’était vraiment Kel-Cha, là ? s’interrogea Bouda.
Vous croyez qu’on verra Gryf ? s’exclama Shi.
J’espère !
Voilà la patrouille. Civières et grosses couvertures à volonté, les filles. s’exclama le détenteur de l’épée.
Mais je suis sûr que notre cher Méga, le plus fort comme il dit, n’en a pas besoin.
Méga voulait à tout prix garder sa fierté. Evidemment qu’il en avait besoin, mais dans ces moments-là, où une petite peste saute sur l’occasion pour te rabaisser …
Non. Bien sûr que non. dit-il d’un ton sec.
Mais Még-
Tais-toi. coupa-t-il.
Vous êtes le soldat Méga, n'est-ce pas? Nous avons recu l'ordre de enir vous chercher afin de vous emmener à Jaguaris! dit un des jagurians qui était en train de courir vers la grotte.
Bien sûr. Avec mes compagnons, je vous pries.
On y va ! répondit Shi pour affirmer la question.

~~~~~~

Ca ressemble à ça, Jaguarys ? dit MoOny en gardant son calme. Bien que n’importe qui aurait pu remarquer l’excitation sur son visage.
C’est magnifique ! hurla Bouda
C...C'est tou... toujours aussi su... sublime ! begaya t-il à cause du froid (Il n'avait pas eu de protection ni rien pendant l'escorte).
Le roi nous a aussi demandé de vous adapter à notre cité. Nous allons vous conduire dans les meilleurs endroits histoire que vous paraissiez un peu plus … présentable. Puis sa majesté voudrait voir le soldat Méga dans sa salle.
D’accord ! Dit le groupe, en chœur.

Ainsi, un des soldats emmena les filles dans une salle de coiffure pour leur donner une chevelure Jagurienne. Méga ayant refusé car beaucoup de personnes le connaissait maintenant et préférait ses cheveux comme ça même s’il savait que le brushing était temporaire. Il se promena donc, histoire de faire passer le froid qui le recouvrait encore ; et pensa au fait que dans quelques temps, il allait partir voir Kel-Cha. Pour quelqu’un d’autre, ça aurait été un honneur mais pour lui … Juste un vulgaire personnage de BD. Quoique, lui aussi est devenu un personnage des Légendaires. Ses pensées s’interrompirent quand le deuxième garde, beaucoup plus détendu dit :
Bon ! A vos tenus, maintenant ! Soldat Méga, vous partirez avec notre troisième soldat pour vous choisir des vêtements de marque en tant qu’invité du roi. Il pointa alors un homme assez mince avec un air sérieux.
Non merci. Je les choisirais moi-même. Il regarda alors l’autre homme tout seul.
Comme vous le voulez. dirent les deux hommes du roi.

Méga laissa donc les filles partirent prendre des vêtements jaguriennes et partit du sens opposé, où il trouva une grosse pyramide. Comme tous les autres immeubles en fait. Il rentra donc et visita le « magasin ». Il prit finalement une sorte de « drap blanc » comme celui de Gryf. Sans les bracelets, protections jaunes, chaussure et bandes bleus, bien sûr. Il y avait toujours ses épaules découvertes. Son bras vu de tout le monde ne le gênait point. Il prit finalement deux protections en métaux. Marron clair, très clair. Ce qui allait très bien avec ses cheveux châtains clairs. Il se regarda dans le miroir, ses cheveux devenait roux au contact du soleil ceux qui lui donnait un air jagurian, ses épaules avait deux protections en métal, et quand Méga regarda son drap blanc pris comme haut, il rigola. Le même que Gryf ! Sans doute le fait que Sobral l’ai dessiné a donné existence à cet habit. Il leva sa main en l’air pour la voir un peu plus, finalement, il prit une cape marron qui allait recouvrir toute la partie découverte du corps, le bras et le torse, donc. Ses chaussures étaient souillés à un point … De toute façon, toutes les chaussures jagurienne se ressemblaient, sauf la couleur. Il faudra qu’ils inventent les baskets un de ces jours ! déplora-t-il. Il prit donc une paire de bottes à la jagurienne de couleur orange. Orange foncé. C’est bon, il était présentable. Il courra vers la sortie en jetant un coup d’œil au miroir : Torse et bras découvert ainsi que haut couvert par la cape marron. Un bas plus blanc que neige avec des bottes oranges. Il montra le badge royal qu’on lui avait attribué à l’entrée de la cité et sortit. Sans rien payer. Il fit quelques pas vers le banc et retrouva les trois filles, en tenues de jaguriennes.
Vous êtes formidable ! Pour ne pas dire attirante. complimenta-t-il.
Merci ! Et ta tenue est … originale ! Très originale.
J’ai compris, c’est bon. J’aurais pris des vêtements normaux si j’avais pu mais je vais aller voir un roi.
Tu as de la chance, tout de même.
On verra bien …

Il savait qu’il verrait obligatoirement Gryf. Mais il n’a sans doute pas fait connaissance avec Akitenn pour l’instant. Il pensa qu’il devrait parler aussi de la situation. MoOny devrait venir.
MoOny, tu viens avec moi.
Pourquoi elle ?! s’exclama Shi
Vous n’avez pas besoin de le savoir. Désolé.
Et moi, j’ai le droit ?
Je te le dirais en cours de route.
Laisse Shi, cette dernière était peinait sur le fait qu’elle ne pouvait pas venir On le verra sans doute un autre jour !
Tu … Tu as sans doute raison. Allez Méga, le roi s’impatiente.
Merci. Vous, vous pouvez un peu vous promenez. N’allez pas vous perdre, hein. Et surtout, n’allez pas à l’arène sans moi.

Méga montra aux autres le bâtiment qui était censé être le palais du roi d’un geste du doigt. Méga et MoOny prirent route.
Au fait, je suis désolé pour ce que j’ai dit dans la grotte.
Tu as bien raison. Mais moi aussi, je le suis. Je n’aurais pas dû parler de la sorte envers toi.
Amis ?
Amis.

Ils continuèrent la route tout en expliquant à MoOny, pourquoi elle devait venir. Elle était l’Elue, et si on veut parler de ça, faut qu’elle soit là.
Ils arrivèrent enfin à destination, où Méga demanda à un des soldats de l’amener à la salle du trône. Il entendit Kel-Cha lancer un « Ouvrez. ». Méga fixa MoOny. Elle fit de même. Ils rentrèrent finalement dans la salle et s’agenouillèrent pour saluer le roi.

Comment avez-vous eu le katsey d’Akéta ? commença-t-il.
Elle était morte à la guerre. Je l’ai pris de son cou car je pensais qu’il nous serait utile. Et j’avais raison. Comme vous l'aviez constater.
Vous, vous n’étiez pas à la guerre ?
Disons que … J’avais une autre quête.
Expliquez.

Méga commença à expliquer l’histoire des Compagnons et de l’Elue sans rien passer. Chaque faits et gestes furent dit. De façon très soutenu, bien sûr. Il s’adressait à un roi. Bête sauvage qui de plus est. Ce fut si bien expliqué qu’on aurait pu croire que le roi avait participé à la quête.
Vous blaguez, j’espère.
Malheureusement, non.
Et qui est cette Elue ? demanda-t-il
MoOny fit un pas en avant.
C’est moi.
Une femme ?! Foutaises !
Méga ricana un coup. Il se doutait que dans ce monde, la gente féminine était encore en bas de la société. MoOny, vexée, dit alors sur un ton imposeur,
Permettez-moi de vous dire que dans notre monde, les femmes sont respectées.
Un claquement de porte se fit entendre. Puis la porte de la salle s’ouvrit et on entendit dire, sur un ton détendu :
Hey ! Fréro ! Tu nous donnes des invités ?
MoOny et Méga se fixèrent, les yeux écarquillés. C’était Gryf ! Que fallait-il faire ? Le roi leur donna réponse.
Bonjour, Anoth. J’ai quelque chose à te raconter. Vous deux, veuillez sortir.
Euh, ouais ! Kel veut me parler en privé. Ciao !
Méga attrapa MoOny par la main pour la tirer vers la sortie. Gryf allait enfin connaître l’intégrale de l’histoire. Etait-ce vraiment bien ?
Mais … Mais c’était Gryf !
Ah bon ? J’ai failli ne pas le deviner ! dit-elle sur un ton moqueur. Tu penses qu’il pourra nous aider ? continua-t-elle.
Peut-être à nous entrainer, mais battre Anathos, non. Il est en repos et n’est pas prêt pour se battre.
La porte s’ouvrit et Gryf fit signe aux deux « enfants » d’approcher.
C’est toi qui as rénové l’arène d’Akéta ? demanda Gryf.
Oui.
Gryf regarda Kel-Cha. "Tu vois !" Puis tourna son regard vers Méga. Je pourrais l’utiliser, dis ?
J’en serais très honoré mais c’est qu’il y a déjà des occupants.
Il n’y a donc pas que ce couple. déduit Anoth.
Nous ne sommes pas en couple ! hurla MoOny.
Méga fit un petit sourire et dit calmement à Gryf :
Non, comme le roi vous l’a dit, l’Elue et Les Compagnons doivent s’entraîner là-bas.
Et ? Je pourrais vous aider ! dit-il.
C’est que moi et mon ami allons déjà entraîner les autres.
Où est ton ami ? interrompit le roi.
Il n’est pas encore là … On ne sait pourquoi.
Ne me dites pas que toi et ton ami êtes aussi en niveau ? Je suis sûr que vous pourriez vous améliorer.
Certes, mais nous ne voulons point gâcher votre entraînement.
Mais non ! Quand ton ami viendra, fais-moi signe, je vous entraînerais !
Comme vous le voudrez.
J’en sais assez. Vous pouvez évacuer, humains. Gardes, faites-les sortir.

Ils sortirent donc du palais en parlant des nouveaux faits (Je laisse MoOny s’exprimer à ce sujtet) Mais aucun des Compagnons ne s’y trouvaient.

Une petite promenade, ça te dit ? Dit-moi si je me trompe, mais tu ne connais pas très bien Jaguarys. Laisse le guide montrer cette Citée à notre chère Elue. Et puis, y’a de la discut’ sur notre chère Baba, Souledege et William. Sans oublier la petite quête très sympa sans violence ni rien qu'on a tous eu jusqu'à là.
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Bouda le Dim 29 Avr - 10:37

Bouda faisait son shopping, ça la changeait de choisir des vetements sans se préoccuper du prix, elle qui devait toujours surveiller un budget toujours plus que restreint. Le passage au salon de coifure avait été un régal "Que les dieux bénissent les salons de coiffure jagarians!!" Pensa Bouda en se touchant les cheveux doux et bien coiffés.Elle essaya différents habits et opta pour une tunique bleue pastel, décoleté à manches longues évasées et un pantalon noir avec une ceinture marron avec une boucle en or. Elle prit aussi les traditionnelles chaussures jagurariennes en bleu nuit. Bouda n'avait jamais été très mode, elle voulait juste des vetements agréables qui lui plaisent. Elle prit aussi de quoi attacher ses cheveux pour les bastons, ça ne serait pas pratique de se battre avec les cheveux dans les yeux et encore moins pratique pour viser avec un fusil.

Méga se pointa en disant que les filles sont sublimes, ce qui ne manqua pas de la faire rougir. Puis Méga partit pour le palais avec Moony, ils en avaient de la chance, elle se sentait un peu exclue mais finalement, elle préférait ça que d'aller montrer sa timidité à Kel-cha. Elle retint un peu Shi et dit:

-Laisse Shi, on le verra sans doute un autre jour !

Elle regarda Méga et MoOny s'eloigner puis sortit à Shi:
-Bon, vais faire du tourisme, je vais macher dans cette avenue, si tu revois les autres, je serais par là bas!

Bouda se mit à déambuler en droite ligne dans la ville pour éviter de se perdre, les jagurariens ne voyaient qu'elle était humaine et la dévisageaient, Bouda n'aimait pas ça mais elle ne s'en préoccupait pas, trop occupée à jouer les touristes.
-Cet endroit est magnifique. Murmura t elle.

A force de ne pas trop regarder où elle allait, elle percutta un jaguarian

-Ouch!
-Hey regardez où vous allez... humaine. Dit le jaguarian avec un beau sourir.
-Oups, désolée! bafouilla Bouda un peu honteuse.
-Ho, pas grave, je me demande ce qu'il se passe, il a souvent de la visite ses derniers temps dans notre ville. Vous êtes seule? Perdue?
-Heu, non, pas seule ni perdue... enfin je crois. Les autres sont... quelque part dans la ville et on vient juste d'arriver. Je visite là.
-C'est pour ça que vous ne regardiez pas où vous allez alors. il faisait un clin d'oeil.
-Bah, euh... oui, je me suis un peu trop emportée par l'architecture magnifique, là d'où je viens c'est tellement différent.
-Ce serait trop demander de savoir d'où vous venez, voyez vous, je n'ai jamais rien connu d'autre que la cité et j'ai beaucoup entendu parler des voyages du frère de notre roi. Même si, cependant, j'ai ... étudié à Oroban.
-En fait, je viens de... Bouda hésita, elle ne savait pas si elle devait dire qu'elle venait de la terre.
-De...?

Bouda ne savait plus trop quoi dire, elle réflechissait, elle fut interrompue par le jaguarian:
-Vous être drôlement étrange mam'selle.... mam'selle?
-Bouda... dit elle puis elle pensa "Vais finir par ne plus connaitre mon vrai prénom si ça continue.... Bah, mon prénom fait partie de ma vie sur terre, ici je suis Bouda et je le reste."
-Moi c'est Gran-cha. Fils de parents guerriers et petit frère, futur guerrier. Tous. Tous défunts, maintenant.
-Je ... Je suis désolé. dit-elle d'un ton bas. Elle continua :Heu dites, vous ne savez pas où je peux trouver un magicien ici? J'ai besoin d'apprendre la magie! Lança soudainement Bouda en pensant soudainement à sa mission.
-...? heu... oui Fit Gran-cha un peu décontenancé.

"Le reste attendra, je dois désormais penser à ma mission! Je dois savoir utiliser les formules du grimoire, savoir utiliser la magie, le tir ne suffira pas... Tiens en parlant d'apprendre la magie... Je me demande si ça ne servirait pas à MoOny ça!" Elle ricana pendant que Gran-cha marchait devant. Hum, MoOny et Bouda les apprenties sorcières... Héhé.

Bouda arriva devant un batiment, Gran-cha dit alors:
-C'est ici que travaille mon formateur.
-Votre.... formateur??? Bouda n'e revenait pas.
Oui, je suis apprenti magicien.
-Hé bé....... Pour une fois que j'ai un peu de chance.

_____________________


Ce forum est mort, enterrons-le dignement sous un arbre!!
A+ sur d'autres forums, que l'esprit des débuts de News Légendaires... heu Légendaires Révolution se retrouve ailleur avec un bon rp comme celui qu'on avait magnifiquement fait!! Que l'aventure qu'on a connu ici se retrouve ailleur!!
avatar
Bouda
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 369
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 29
Lieu : Soit a coté du frigo ou sur mon lit, soit sur l'ordi à jouer a Elsword

Voir le profil de l'utilisateur http://lesdessinsdebouda.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Ven 11 Mai - 16:06

- Une petite promenade, ça te dit ? Dis-moi si je me trompe, mais tu ne connais pas très bien Jaguarys. Laisse le guide montrer cette Citée à notre chère Élue. Et puis, y’a de la discut’ sur notre chère Baba, Souledge et William. Sans oublier la petite quête très sympa sans violence ni rien qu'on a tous eu jusqu'à là.
- Volontiers, dit MoOny en souriant. La perspective de visiter une ville qu'elle n'avait pu voir qu'en dessin dans une bande dessinée la faisait frémir d'excitation. Méga hocha la tête et la devança.
- Ah, c'est toi le guide ? Excuse-moi, je n'avais pas compris, plaisanta-t-elle. Méga lui répondit un "Hinhinhin, mort de rire" ironique et continua à marcher. MoOny s'avança à sa hauteur et se cala sur son rythme pour marcher en même temps que lui.
Ils s'engouffrèrent dans une petite rue et la visite commença. MoOny regardait autour d'elle, découvrant un monde et une architecture étranges.
- T'habitais où, toi ?
- Pardon ?
- Avant Alysia, tout ça... T'habitais où ? En France, je veux dire.
- J'y habites toujours, techniquement.
- Oui, pardon.
- Avec tout ça, j'arrive même plus à me rappeler de la forme de la France... C'est comme au pays Imaginaire, dans Peter Pan. T'oublies tout.
- Ah, ouais.
- J'habitais Arles.
- C'est où, ça ?
- Dans le Sud de la France. Près de Marseille.
- Connais pas.
- C'est le trou du c*l du monde, de toute façon.
Un silence de quelques minutes s'installa.
- Tu te rends compte de tout ce qu'on a vécu ? demanda-t-elle soudainement.
- J'essaye de pas trop y penser... Pourquoi cette question ?

- Pour rien.
MoOny se mordilla la lèvre inférieure. Un autre silence pesant s'installa entre eux. Ils avaient certainement plein de choses à se raconter, mais elle ne savait pas par où commencer. Méga l'interrompit dans ses pensées lorsqu'ils passèrent sur une petite place déserte.
- Tu penses encore à William ?
MoOny hésita.
- Euh... Oui, ça m'arrive.

- Désolé. Qu'il soit mort, je veux dire.

MoOny baissa les yeux.
- Ouais. Enfin, en même temps, j'allais pas le ramener sur Terre avec moi.

- Et Baba ?
La jeune fille sentit le rouge monter à ses yeux. Elle renifla bruyamment, elle détestait rougir.
- Quoi, Baba ?
Méga se racla la gorge, comme pour signifier que la réponse était évidente. MoOny le fixa en fronçant les sourcils, puis regarda de nouveau devant elle. Puis, haussant un peu le ton :
- Je sais pas ce qui vous prend, tous, avec Baba ! Y'a rien entre lui et moi...
- Bien sûr, dit Méga, posément.
- Oh, ça va hein ! Moi, je t'embête pas avec ces histoires !

- Ah ben non, je suis trop jeune, moi.
- On a tous 12 ans, ici, alors peu importe. Je pourrais très bien dire que tu mates Shi. Ou Bouda.

- Sauf que c'est pas le cas, pas vrai ? demanda-t-il en souriant.
MoOny serra les dents. Elle ne répondit pas. Méga avait vraiment le don de l'énerver.
- Allez, détends-toi, je plaisante. Faut rire, dans la vie.
- Je sais rire, articula-t-elle, offusquée. Je sais même faire des blagues !
- Nan, toi elles sont de mauvais goûts tes blagues
, dit-il en la regardant.
MoOny le fixa, prête à lancer une répartie cinglante. Mais dans le regard du garçon, elle lut la douceur et la bonté. Elle sut qu'il ne pensait pas ce qu'il disait. La jeune fille se détendit, desserra les poings et sourit.

Ils se baladèrent pendant une bonne heure, explorant tous les recoins de la ville. MoOny était à la fois curieuse et émue, et Méga profitait de sa bonne humeur pour se moquer gentiment d'elle. Au bout d'un moment, ils en revinrent à leur point de départ, devant le Palais.
- Et maintenant ? On fait quoi ? demanda MoOny.
- On va tâcher de retrouver Bouda et Shi. J'espère que Baba arrivera bientôt.

MoOny se mordilla la lèvre.
- Tu sais, à propos de Baba...., commença-t-elle, gênée.
- T-t-t, ça ne regarde que toi, j'ai pas à m'en mêler, la coupa-t-il.
- Oui, mais je...
- Ta gueule, ok ?
MoOny fixa Méga, surprise. Son "Ta gueule" n'avait pas été violent, mais plutôt doux et autoritaire à la fois. Elle sourit.
- Merci, finit-elle par dire, au bout d'un moment.
Méga était plus mâture qu'à leur première rencontre. Il avait beaucoup changé, et ce n'était pas pour le déplaisir de la jeune fille. Elle trouvait en lui un ami. Un vrai ami. Et ensemble, ils sauveraient le monde. Ils sauveraient Alysia. Avec Bouda, Shi et Baba, tous ensemble.
MoOny sourit à cette idée. Dire que sans Alysia, elle n'aurait jamais rencontré ces gens merveilleux ! Et... Bientôt...

Ils se quitteraient.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 20
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Sam 12 Mai - 15:50

Bon. T’as eue ta dose de pensée, j’me trompe ? Moi, pas encore. Je vais faire un tour en dehors du dôme, tu m’attends ?
Oui, bien sûr. Couvre-toi cette fois.
Méga regarda MoOny en souriant : Non, j’ai pris l’habitude.

Il retourna son regard une deuxième fois vers elle, qui commençait à s’assoir sur un banc, pas très loin de la zone de protection.
Il sortit donc, tout calmement, et mit ses mains dans ses poches. Il réfléchit à tous ce qui pourrait se passer après la bataille d’Anathos.

La seule réponse qu’il eut est un rire sadique, les paroles suivirent :

Toi … Méga, c’est bien ça ?
Méga était déstabilisé, le son venait d’un peu partout et non d’un seul endroit, de ce fait, il écouta juste.
J’me présente, Flynn. David Flynn. C’est bien Aertu ton copain ?
Cette question mit Méga en rage.
Que voulez-vous ?!
Ce que je veux ? Ton épée, bien sûr …
Pourquoi donc ?! Je suis sûr que c’est vous l’ingrat que j’ai vu, l’autre soir. Et vous en aviez une, d’épée.
Idiot ! Ne sait-tu donc pas que ton épée est la plus trachante et puissante de tous ?!
Ah ? Bon.


Il vit alors des shurikens foncer droit devant lui, ce qu’il évita de peu, même si une égratignure se forma sur sa joue. Il retenait la douleur pour contrer l’homme qui fonçait sur lui à toute vitesse, leur épée s’entrechoquèrent, et chacun reculèrent. Ils se regardèrent, David avait un sourire sadique. Croyait-il vraiment avoir cette épée ? Il fonça sur David et s’attaquèrent métal contre métal un bon moment. Mais David, de force naturelle plus grande, repousse Méga violement et réussit à lui couper le bras profondément, comme la dernière fois … Le sang ne se fit pas attendre, il en eut tellement que ça entrait même dans la cité, c’est MoOny qui va être contente … Mais là n’était pas la préoccupation. Il se leva, essayant sa joue encore couvert de sang avec son poing et marcha tranquillement vers Flynn. Si tranquillement que David commençait même à le contourner. Assez près de dôme, il voulut sortir une question, mais quelqu’un d’autre l’interrompit :
S’en est fini de toi !!
David se retourna et reçu un bon coup tranchant vers son œil droite. C’était elle. C’était MoOny.
Il tomba alors à terre, Méga ne cherchât même pas à l’attaquer, juste pour rester loyal. Il vit MoOny venir aussi :

Tu es vraiment sale ! Tu laisses du sang partout dans la cité.
Méga sourit. Elle détestait vraiment le caractère de MoOny mais il aimait vraiment ce caractère … Illogique mais vrai.
David se leva, d’un air sombre, il hurla un :
Vous allez crever !!
Il fonça alors vers MoOny et Méga, prêt à l’attaque, mais une flèche vient effleurer son crâne, et là, il tomba. Inconscient. Shi, alors, se fit apparaître. Elle marcha vers le groupe, en contournant le cadavre.
Je ne savais pas si je devais le tuer, alors …

Elle ne put finir sa phrase. David, à quelque mètre du groupe, envoya un shurkien. Méga ne put sortir son épée qu’une balle propulsa le shuriken de nombreux mètres vers la gauche. Ils tournèrent tous leur tête vers la trajectoire de la balle, au bout se trouvait … Bouda.
Dit-donc, tu t’es amélioré Bouda ! dit-il, heureux. Bouda fit alors un petit salut, pour montrer sa gratitude.
Il regarda MoOny : Bon, on a trouvés Shi et Bouda.
Ils regardèrent alors David Flynn, encore inconscient. Il ne pourrait se réveiller cette fois-ci. Son regard vide se tournait vers Méga. Logique. Il le fixa aussi, et se perdit dans ses pensées. Il y a peine dix minutes, lui et MoOny étaient en train de discuter, si tranquillement, si ... normalement … ! Une chance que Bouda et Shi étaient là …
Alors, qui le tue une bonne fois pour toute ?


Tous regardèrent MoOny. Sauf Méga. Il savait qu’il allait mourir. Alors il ne dit rien. Mais il eut un petit flash. Comme quand Aertu est mort … mais cette fois-ci, c’était positif. Il regarda alors derrière lui, juste une grotte qui cachait les montagnes. Il dit alors aux autres :
Je … reviens. Attendez-moi.
Tu vas te suicider, dit-MoOny d’un ton interrogatif mais ironique.
Ça te dérangerait ? dit-il en souriant.

Spoiler:
Je laisse Baba s’occuper de cette ellipse

Tu as tout vu, pas vrai ?
Oui, bien sûr que oui.
J’allais t’expliquer la mort d’Aertu à ton retour, tu sais tout maintenant.
C’t’enfoiré.
Méga regarda alors David Flynn.
Il a tué Aertu. On y va ?
Quand tu veux.


Méga ne fit pas attention aux armes qu’il avait et partit vers le cadavre, les exclamations des autres ne se firent pas attendre. Après les saluts, Méga regardait Baba. Ils prirent alors l’épée ensemble. Et le plantèrent froidement dans le cœur de David Flynn. Quel plaisir d’entendre ce petit rictus d’un mort. Il se retourna alors vers les autres filles, horrifiées : Quand je vous avais dit qu’on allait devenir des machines à tuer …
Qu'est ce que tu leur à dit d'autre, toi ?
Méga souri à Baba. Puis regarda le cadavre. Sa main était encore posé sur l’épée, lui-même enfouie dans son cœur … Il enleva alors l’épée d’un coup et le rangea dans son fourreau d’un geste.
Je ne veux pas prendre cette habitude … pensa-t-il.
Allons à l’arène !

Ils partirent donc vers le dôme, Méga jeta un regard vers MoOny, en ricanant.
Le sang ne coulait plus, c’était déjà ça. Ils partirent donc à l’arène en marchant, Baba et Méga devant, guidant les autres filles derrière. Quelques fois, les deux garçons sortaient des vannes sur les filles, quelque fois, ils se remémoraient le passé à Jaguarys. Méga a aussi raconté l’histoire eu au palais. Après quelques minutes de marches, ils arrivèrent au bar. Juste derrière se trouvait donc, l’arène. Méga chuchota donc à Baba :
Quand on laissera les filles s’entraîner, il faudrait prendre un verre.
Bon, l’arène se trouve juste derrière, allons-y.


Ils marchèrent donc calmement vers l’arène, puis, la porte s’ouvrit quand ils entrèrent. Le spectacle était éblouissant.
Sur les contours métalliques de l’arène, ils y avaient de nombreuses armes. Epées, armes à feux, arcs et plein d’autre chose. Le toit commençait à se fermer et le sol était du pur gravier. Il y avait une bonne température, fraîche mais bonne. Et puis, de toute façon, il y avait de quoi changer la température. Il y avait aussi de nombreux matériels d’entraînements et beaucoup d’autres choses.

Epique, hein ? dit Méga, sur un petit rire.

Il leur montra après l’entrée souterraine. En ouvrant la porte, il y avait un grand couloir, à la droite, il y avait quatre portes. Trois chambres et une salle de bain. Trois à gauche, deux chambres et une salle de bain. Et la quatrième porte sur la gauche, un peu plus éloigné, était le salon. Plusieurs meubles très confortables et matériels de travail en cas de stratégie. Mais c’était tout de même un endroit très spacieux, de quoi se reposer un bon moment. Et au bout du couloir se trouvait l’infirmerie. Tout y était. Ils ressortirent donc.
Bon, les logements c’est grâce à Gryf, hein … Mais le reste …

Méga tendit la joue, prêt à se recevoir bon nombre d’insultes.
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par bravan le Dim 13 Mai - 2:15

Baba survolait depuis un bon quart d'heure les montagnes de Lovinah sans ressentir le froid. Il n'avait pas faim, pas soif, pas froid et n'était pas fatigué. Il semblait invincible et sans peur et aussi dénaturé. Il en avait conscience à présent, il le sentait: il n'était l'enfant baguarreur et protecteur d'antant, il avait perdu sa foi et sa vérité, il avait perdu... face à Dark-gryf.
Son coeur lui fit mal, lui hurlant aux oreilles d'une douleur sourde. Quelque chose le faisait souffrir.
Non. Quelqu'un. Moony, tout d'abords, Elue, il avait juré de la défendre au prix de sa vie. Rôle relégué par Méga désormais. Baba sentit cette flèche s'enfonçer en lui lentement. Il ne la servait plus depuis qu'elle l'avait abandonné, depuis qu'il l'avait abandonné. Aucune confiance ne pouvait leur être accordée. Il l'avait remplacé, il lui avait volé Moony, et la vengeance de Baba serait terrible, sans pitié. Il n'était pas un vulgaire pion, une marionette, il était Baba, le guerrirer fidèle.
La présence de l'Elue se faisait de plus en plus forte dans le coin, et il ne tarda pas à trouver un immense dôme d'un ichor vert écoeurant. On aurait presque dit qu'un liquide de la même couleur s'écoulait dessus. Il se posa à proximité, devant une grotte. Le carapax atterit sans difficulté dans la neige en soulevant d'énormes quantités de flocons autour. Baba descendit, emmena les munitions et les déposa à ses pieds. Il regarda la créature sans aucun sentiment sur son visage. Il dit simplement:

-Dégage maintenant.

Elle l'observa comme un nouveau venu de ses multiples yeux bleus. Sa tête se secoua pour chasser le froid qui commençait à l'engourdir. Un léger ronronement parvint aux oreilles du dresseur qui fit la moue.

-Non, je n'ai aucune envie de te garder. Tire-toi.

Et elle obei, à contre coeur. Elle s'envola d'un énorme coup d'aile dans la direction d'Orchidia. Le chemin était tracé dans son esprit, mais Baba aurait presque voulut lui demander de faire un rapport sur la situation là-bas. Hélas, un carapax ne parle pas, et Orchidia tiendrait sans doute sans lui. Il n'était pas important, ni pour une reine, ni pour ses camarades.
L'entrechoquement du métal retentit soudain un peu plus loin. Il se retourna, surprit et découvrit un duel magnifique entre un inconnu et Méga. Ils se battaient férocement, donnaient tout ce qu'ils avaient, et luttaient comme des maîtres d'armes. Moony intervint subitement, puis Shi et enfin Bouda. L'inconnu se retrouva à terre. La bataille avait était courte, mais avait régalée les yeux de Baba.

''Incroyable, pensa-t-il. Simplement stupéfiant, une telle symbiose, un tel esprit d'équipe... C'est magnifique.''

L'homme s'était retrouvé face contre le sol, néanmoins il 'était pas mort. Baba était fier d'un certain côté: Ils sebattaient très bien, même sans lui. Et d'un autre côté, cette victoire le confortait dans sa première idée. Méga l'avait remplacé.

''Ils n'ont plus besoin de toi, dit une voix.''
-Je leur ferait regretter cet affront, siffla-t-il.

Méga, justement, se dirigeait à grand pas vers lui. Son visage se fendit d'un large sourire heureux lorsqu'il fût tout près.

-Tu as tout vu, hein?
-Oui, bien sûr que oui, répondit Baba d'un air très sérieux.
-J'allais t'expliquer la mort d'Aertu à tout retour, tu sais tout maintenant.
-C't'enfoiré....

Méga adressa un regard au vaincu. Il était chargé de haine pur, de haine capable de tué d'un seul regard. La même que celle de Baba.

-Il a tué Aertu, grogna Méga. On y va?
-Quand tu veux.

Ils redescendirent rapidement de la grotte et se rapprochèrent du groupe. Baba avait besoin d'évacuer sa colère, sur n'importe qui. Et cet assassin était le premier sur la liste. Les filles du groupes étaient habillées à la jaguarienne. Il vit Moony, et la regarda de bas en haut, époustouflé.
Elle était belle, vêtu de d'habits qui laissait son ventre à découvert ainsi que ses bras frêles et blanc.
Son visage articula un sourire enchanté et elle pressa ses lèvres contre sa joue.

-Tu es revenu...

Il ne parvint pas à dire quoi que se soit, ni à la serrer contre lui. Un autre sentiment naissait en lui. Un sentiment qui contredisait l'hypothèse de l'abandon, du remplacement. Il devait vérifier.

-Pourquoi êtes-vous partis, demanda-t-il en repoussant doucement Moony.
-Nous devions nous entraîner, répondit immédiatement Méga.
-Je ne t'ai pas parlé.

Méga ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais rien ne sortit. Il la laissa pendre sous l'étonnement. Moony fronça les sourcils.

-Méga a raison, dit-elle. Et pourquoi te met-tu dans cet état? Tu n'est pas heureux de nous retrouver?
-Vous auriez du m'attendre, cria Baba. Voilà ce qui me met dans cet état! Avez conscience du monde qui vous entoure?! Avez-vous entendu parler d'Anathos?! J'étais seul, seul au milieu de cet enfer, au milieu des morts et du sang... Pensiez-vous que je ne connaissais pas la peur?!
-Calme-toi Baba, souffla Shi. Tu es parti vers la forteresse sans rien dire. Comment pouvions nous nous retrouver?
-J'ai tenté de sauver cette ville tandis que vous vous baladiez! Et aujourd'hui, j'arrive et découvre que Méga a merveilleusement pris mon rôle, celui de vous défendre! Mais m'avez vous complétement oublié ? Je n'existe plus c'est ça ?!
-C'est bon, ça suffit, riposta Moony. Pour ce qui est de notre défense, nous le faisons très bien seuls ! Et oui, Méga t'as temporairement remplacé, mais tu n'en reste pas moins le meilleur combattant d'entre nous.
-J'avais peur, vous comprenez ? Peur de mourir, peur des ombres, des voix qui résonnent encore dans ma tête (Il laissa échapper une larme). A l'avenir, je ne veux plus que l'on se sépare si brutalement....

Moony le prit dans ses bras en soupirant. C'est vrai qu'ils étaient partis sans penser à lui. Qui sait ce qu'il avait vu, entendu... des horreurs telles que les vulturs. Il avait peut-être perdu un peu plus d'humanité et surtout, de confiance envers eux. Elle s'en voulait terriblement et fut de nouveau submergée par la culpabilité lorsqu'il se mit à pleurer contre elle.

-Pourquoi...? pourquoi, répétait-il en la serrant aussi fort qu'il pouvait.
-Sa n'arrivera plus, le rassura-t-elle d'une voix douce. On ne se quittera plus jamais.

Méga saisit son épée et toussota.

-Il n'est pas encore mort, déclara-t-il en pointant David.Ensemble, nous serons plus fort. Maintenant que nous sommes deux, défendons ces petites dames de tout notre coeur et de toute notre force. D'accord?

Baba sécha ses larmes et se sépara de Moony avec un sourire ému.

-Oui... Mais je servirais toujours personnellement Moony, je crois que je me complais dans la peau de serviteur. Surtout si je dois vous servir vous.
-Comment ça? répondit-elle dans un sourire amusé, presque complice.
-Euh...je veux dire que vous êtes...plutôt très belle.
-Merci.
-Hep, il y un salaud à achever, rappela Méga. Vous vous roulerez une pelle plus tard!

Baba se retourna promptement, saisit l'épée et la souleva avec Méga. Il ajouta avec un clin d'oeil:

-Plutôt deux fois qu'une.
-C'est ça, répondit le Compagnon. Allez, frère d'arme, ouvrons un ventre de plus pour Alysia!

L'arme s'enfonça dans la chair de David sans aucune difficulté. Ce dernier gémit doucement d'une voix rauque puis s'éteignit paisiblement, presque tué sur le coup. Baba lâcha l'épée d'un air déçu.
Il aurait aimé voire ce sale type souffrir plus que ça. Non, il était dérangé, il méritait une mort rapide et sans souffrance car s'était juste un malade mental. Un fou a la recherche d'une épée surpuissante, celle de Méga. C'est vrai que l'épée batarde impressionait énormément, mais elle était aussi d'une incroyable efficacité lorsque Méga la tenait entre ses mains. Baba avait hâte de la voir en action contre une foule de vulturs.

-Quand je vous ais dit qu'on allait devenir des machines à tuer, dit Méga aux filles.

Il rangea l'arme au fourreau sans l'essuyer. Les filles parurent horrifiées, malgré le fait qu'elles aient participer à l'anéantissement de David. Méga et Baba l'avaient achevé de sang froid, en particulier Baba qui ne l'avait jamais vu et qui avait volontiers planté une épée dedans.

-Allons à l'arène, dit Shi en reprenant un peu de contenance.

Baba remonta le col de sa tunique et les regarda longuement.

-Votre niveau me semble bon, affirma-t-il.
-Tu plaisante? répondit Méga. Elles se feraient descendre par un saucisson! Elles ne valent rien au combat. En particulier Moony.
-C'est vrai qu'à part une dague, Moony n'a pas d'arme. Enfin, elle est censée être une arme...
-Elle ne sait même pas s'en servir.
-Vous voulez bien arrêter de parler de moi comme si je n'étais pas là, se fâcha Moony. Cela me concerne!
-Je vous aiderais, chuchota Baba sur un ton détendu et calme.

Elle voulu apporter une réponse cinglante au conflit mais sa colère s'effondra devant l'attitude de Baba. Il retrouvait un peu de confiance en eux, mais il aurait du mal à leur pardonner. Ils avaient partagés plein de bons moments ensemble, il l'avait sauvée, et elle elle l'avait laissé tout seul.
Peut-être dans l'espoir qu'il retrouve Jadimatou? Ou juste parce que Méga leur avait dit qu'ils devaient s'entraîner? Moony avait du mal à imaginer l'ampleur des dégâts causés à l'esprit de Baba par sa faute, et si elle savait que cette solitude profonde l'avait laissé en proie aux voix de Dark-gryf, elle aurait paniquée. Mais la présence de la femme semblait mettre du baume au coeur du serviteur, il oubliait les mots violents, les mots cruels et dures.
Elle lui sourit et il fit de même.

-Vous n'arrêterez jamais, ronchonna Méga en entrant dans la ville.

Les autres le suivirent et ils se retrouvèrent de nouveau plongés dans la cité. L'architecture n'avait pas changé le moins du monde, mais la vie des habitants était comme assombrie par un événement extérieur. Ils marchaient lentement, sans se presser et étaient songeurs. Baba se souvint: la défaite Jaguarienne face aux orchidiens. Comment une telle armé avait-elle pu être vaincue? Les Assoifés, les milliers de soldats alignés battus par les armes à feu? Possible...
Ils entrèrent dans l'arène et Méga leur montra leur chambre, au nombre de trois.

-Il va falloir partager. Qui dort avec qui?
-Je dors avec Moony évidemment, fit Baba. La question ne se pose pas pour nous.
-Pourquoi dormirait-tu avec moi, lui répondit Moony d'un air faussement outré.Je préférerais dormir avec une fille qu'avec un garçon. Tu peux dormir avec Méga.
-Je dors avec vous parce que d'une manière ou d'une autre je peux vous aidez et parce que...euh... je préfère restez près de vous, c'est tout.

Moony eut un sourire devant le teint rouge de Baba et ses balbutiements. Ils laissèrent les autres se répartirent et ouvrir la porte. L'assurance de Baba baissa encore d'un cran lorsqu'il découvrit le lit deux places qui occupait le centre de la pièce. Les draps rouges reflétaient l'attitude de Baba. Il commençait à regretter sa bonne volonté. Des sacrifices, il faut faire des sacrifices.

-Tu veux que je dorme dans un autre lit? proposa-t-il. Je ne veux pas te gêner...
-Tu ne me gêne pas du tout. J'ai passé toute ma journée à marcher tantôt dans les bois, tantôt dans la neige. Je suis épuisée et j'ai mal aux pieds.
-Dois-je en conclure que votre souffrance est éternelle?
-Parfaitement!

Il enleva sa tunique et garda son tee-shirt. Il étira longuement son corps fin et élancé puis le secoua pour en évacuer le stress de la journée. Il s'assit sur le lit près d'elle et prit ses pieds.

-Un massage?
-Volontiers.

Il s'exécuta en silence. Elle soupira de soulagement et s'allongea sur le dos. Une question lui brûla les lèvres, elle la lança en l'air. Baba l'attapa au vol.

-Pourquoi me vouvoies-tu?
-Parce que je suis votre serviteur.
-...
-Détendez-vous, d'accord? On en a tous besoin, alors inutile de vous rajoutez des poids, surtout si j'en suis la source.

Le massage de Baba lui faisait de plus en plus de bien. Elle sentait qu'elle commençait à s'habituer à ses mains incroyablement douces pour des mains qui tiennent plus d'épées que de pieds.

''Baba, je suis désolé pour Orchidia. Je suis désolé pour tout ce qui s'est passé jusqu'au ici, tout ces morts, ce sang... Cette souffrance, c'est ma faute si vous souffrez tous.''

Elle ne dit rien de tout cela et ferma les yeux, morte de fatigue, et s'endormit. Baba s'arrêta en voyant sa poitrine se soulever régulièrement et tranquillement. Elle était paisible, ne lançait plus de sarcasmes à Méga, n'avait plus de remords, n'avait plus de doute...elle dormait. Il coinça un oreiller sous sa tête et se coucha à côté d'elle après avoir ôté son pantalon. Il sombra lui aussi dans les rêves et non les cauchemars car ils étaient tenus à l'écart par Moony. Sa présence était suffisante pour le rassurer. Demain, ils auraient une grande journée. Demain.
avatar
bravan
Gros(se) Bavard(e)
Gros(se) Bavard(e)

Messages : 86
Date d'inscription : 19/12/2011
Age : 19
Lieu : marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par MoOny le Mer 16 Mai - 11:24

♪ She is dangerous, she is dangerous I'm sure... And she's all dressed up and knocking at my door...
She is dangerous, she is dangerous, I know... But she's got my heart and she's never letting go ♪


Lorsque MoOny ouvrit les yeux, elle avait cette chanson en tête. Depuis combien de temps n'avait-elle pas écouté de musique ? Elle murmura en chantonnant quelques paroles : ♪ ...See you on the other side... She is dangerous, she is dangerous, I'm sure... ♪
Il faisait sombre dans la chambre, mais ses yeux s'habituèrent à l'obscurité assez vite. Près d'elle, Baba dormait à poing fermés. Elle le détailla. Au plus profond de son sommeil, le garçon ne ressemblait pas à un combattant sanguinaire ; C'était redevenu un enfant aux traits charmeurs.
♪ And she's all dressed up and knocking at my door...♪
MoOny soupira. C'était la seconde fois qu'elle partageait un lit avec un homme depuis son arrivée à Alysia. De plus, la veille, il avait semblé à la jeune fille que quelque chose s'était passé entre eux.

~ ~ ~

- Tu es revenu..., murmura-t-elle, après avoir sauté au cou du garçon. Elle était si contente de le retrouver ! Et si troublée, aussi... Il était arrivé, comme ça, sans prévenir. Son coeur à elle avait fait un bond. Il n'avait pas changé, à part cette lueur de désespoir dans ses yeux.
Puis ça a tourné au vinaigre. Baba a sorti du plus profond de son être tous les reproches qu'il faisait à ses 4 amis. Ils l'avaient abandonné, et il en souffrait le premier. Alors, MoOny le prit dans ses bras, comme ça, pour le calmer. Comme une mère rassurant son enfant. Lui, il se mit à pleurer. Elle sentit toute sa culpabilité lui serrer la gorge, et elle ferma les yeux en serrant Baba plus fort contre elle.
- Cela n'arrivera plus, le rassura-t-elle d'une voix douce. On ne se quittera plus jamais.
Elle-même au fond de son coeur, savait que ces derniers mots étaient plus une prière qu'une affirmation. Baba se décolla doucement d'elle et sécha ses larmes.

(...)

- Euh...je veux dire que vous êtes...plutôt très belle.
MoOny répondit automatiquement :
- Merci.
Mais elle écarquilla les yeux ensuite et sentit le rouge monter à ses joues. Tandis que Méga et Baba achevaient ce qui restait de David Flynn, MoOny tentait vainement de se calmer. Jolie ? Elle ? Non, il avait dit "Très belle"...! Sous les sourires amusés de Bouda et Shi, la jeune Elue se rongeait les ongles frénétiquement en fixant Baba. Que se passait-il, entre eux ? Elle n'était tout de même pas en train de tomber amoureuse ?! Oubliait-elle déjà William ? MoOny secoua sa tête embrumée : Non, William était et sera son seul amour, son amour défunt.
Peu de temps après, le groupe se rendit dans une auberge, où on assista au partage des chambres. Baba insista fortement pour rester avec MoOny, afin de la "protéger". Malgré elle, la jeune fille accepta sans trop broncher. Mais son inquiétude et ses questions augmentèrent lorsqu'elle découvrit que leur chambre était composée d'un seul lit à deux places. Elle tenta de paraître indifférente cependant lorsque Baba lui proposa qu'il aille dormir ailleurs. Elle ne broncha pas, et l'invita à rester. Pourtant, elle savait qu'elle aurait dû dire non. Mais avait-elle vraiment envie de refuser ?
Il lui massa doucement les pieds, et pris de fatigue, la jeune fille s'endormit, en sentant encore la pression des doigts du garçon.
~ ~ ~

- Hé, MoOny..., susurra une voix, qui eut l'effet de la tirer de ses pensées. Baba s'était réveillé près d'elle, et il la fixait d'un regard profond. Elle se plongea dans ses yeux, et demanda :
- Tu as bien dormi ?
- Oui, mieux que depuis plusieurs jours.
MoOny prit ça comme une sorte de compliment et sourit. Elle se redressa et s'étira. À côté d'elle, Baba faisait de même.
♪ She is dangerous, she is dangerous, I know... ♪
- Quel est le programme de la journée ? demanda-t-elle en se levant.
- Je suppose qu'on doit tous se rendre à l'arène d'entraînement.
- D'accord, on récupère les autres au passage.
- Comme vous voudrez, dit Baba en esquissant une révérence.
- Arrête de me vouvoyer, soupira-t-elle en se tournant vers lui, alors qu'il enfilait ses habits.
Baba s'approcha d'elle, et, restant à une distance respectable, demanda :
- Et sinon quoi ?
Ce n'était pas une menace, c'était doux. Une question. Une curiosité. MoOny ne sut quoi répondre. Elle baissa les yeux, et commença à bafouiller.
- Je...
Mais on toqua à la porte et celle-ci s'ouvrit. Méga déboula dans la chambre comme si c'était chez lui, et regardant MoOny, le lit à deux places et Baba à tour de rôle, se mit à ricaner.
- Vous avez dormi dans le MÊME lit ?!
- Euh... À une distance respectable l'un de l'autre, s'empressa de dire MoOny.
- Je lui ai massé les pieds et elle s'est endormie, t'es jaloux ? demanda Baba, indifférent à la gène de la jeune fille.
Méga s'esclaffa de plus belle.
- Me dites pas que je vous ai dérangés ? Je peux repartir, si vous voulez ! Le temps de vous laisser vous rouler une pelle et...
- ... et arrête de dire des sottises, le coupa MoOny en le poussant vers la sortie. On va à l'arène d'entraînement au combat, tout de suite.
- Bien, bien, gloussa Méga. Vous m'inviterez au mariage, quand même ?
MoOny lui mit une tape sur la tête en soupirant et sortit de la chambre, accompagnée de Méga et Baba, qui se charriaient. La jeune fille toqua à la porte de la chambre de Bouda et Shi.
- Les filles, vous êtes debout ? demanda-t-elle doucement.
- Oui, nous voilà, on arrive ! répondirent-elles en choeur.
Et cela ne tarda pas. La porte s'ouvrit sur les deux jeunes filles, souriantes et parfaitement réveillées. Elles étaient rayonnantes et semblaient clairement d'une humeur excellente.
- Wah, vous avez l'air d'avoir passé une bonne nuit, s'exclama MoOny, un peu bluffée.
- Oui, dormir dans un vrai lit m'avait manquée
, répondit Bouda. Pas toi ?
- Euh... Si, bien sûr.

- Bon, vous discuterez torchons et serviettes plus tard, les filles. On doit vous apprendre à vous battre, nous ! s'exclama Baba.
- Oh, ça va, on arrive, soupira Shi en levant les yeux au ciel. Y'a pas le feu au lac.
Le groupe se mit en route, les filles suivant les deux garçons. MoOny était bien entourée. Shi et Bouda étaient à ses côtés, et, devant, Baba ne cessait de se retourner pour la regarder.
- Vous avez vraiment dormi dans la même chambre ? questionna discrètement Bouda.
- Dans le même lit, aussi
, chuchota MoOny, ne cédant pas à l'excitation.
- Non ?! s'écria Shi d'une voix forte.
Baba et Méga se retournèrent soudainement, après avoir entendu Shi. Tous se figèrent.
- Qu'est-ce qu'il se passe ?
- Rien, euh... J'ai marché sur une araignée, répondit MoOny, cherchant un prétexte.
- Une araignée ?

- Oui, et... Euh, Shi ADORE les araignées
, déclara Bouda, en donnant des coups de coude à l'intéressée. Cette dernière écarquilla les yeux et confirma :
- Euh, effectivement oui. PAUVRE ARAIGNÉE... Et elle commença à feindre la tristesse et le désespoir. C'était surjoué, mais Méga et Baba s'en contentèrent, et tous reprirent la marche. MoOny soupira.
♪ But she's got my heart and she never letting go ♪
Peu de temps après, le groupe arriva enfin à l'arène d'entraînement. Ils pénétrèrent dans l'enceinte, et découvrirent le lieu de leurs prochains combat. Vaste et dégagé, le terrain offrait un parfait endroit pour se battre. Méga fit face au groupe, les poings sur les hanches, et Baba à ses côtés, et prit la parole :

- Alors, écoutez-moi bien, parce que je le répèterais pas deux fois.

Spoiler:
Je laisse à Méga le soin de commence le chapitre de l'entraînement. Pour la chanson, c'est toujours mieux de savoir que c'est "Dangerous" de James Blunt > http://www.youtube.com/watch?v=cu4a1mCp44E
Voilà, voilà.

_____________________
Je modère en bleu foncé et j'ai votre destin entre mes mains Twisted Evil Vous avez pas intérêt à me chercher !
"Why do we fall Bruce ? To pick ourselves up."

Singing in the rain ?:


Ma fanfiction parodique de professeur Layton (<<<
Rebelle de l'ancienne ère !
avatar
MoOny
Modo Zen
Modo Zen

Messages : 409
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 20
Lieu : Sur la lune en train de pêcher !

Voir le profil de l'utilisateur https://login.fanfiction.net/story/story_preview.php?storyid=763

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Méga Razzia le Jeu 17 Mai - 16:59

-Je ne t'ai pas parlé.

Cette remarque lui partit droit dans le cœur. Il ne manquait plus que le « toi » pour couronner le tout. Il avait bien regardé MoOny en disant ça, mais le ton était si froid qu’on ne pouvait le savoir qu’en le regardant. Méga croyait qu’il aurait pu avoir la familiarité de lui répondre. Il avait changé. Pourquoi ? Quelque chose … Il voulut se justifier mais rien ne sortit de la bouche.

-Vous auriez dû m'attendre, cria Baba. Voilà ce qui me met dans cet état ! Avez conscience du monde qui vous entoure ?! Avez-vous entendu parler d'Anathos ?! J'étais seul, seul au milieu de cet enfer, au milieu des morts et du sang... Pensiez-vous que je ne connaissais pas la peur ?!

Encore une phrase choc. Après le palais, il était parti à Orchidia … Mort, chaos et sang … Formé pour être fort. Fort physiquement. Et Anathos … Oui, bien sûr que oui. Il en avait même parlé ! Méga avait tout dit. Mais lui, n’était pas là. Si Baba avait trouvé le message, il serait venu illico presto … Le message devait sans doute être envolé alors. Tout de même, il ne peut parler ainsi !

-Calme-toi Baba, souffla Shi. Tu es parti vers la forteresse sans rien dire. Comment pouvions-nous nous retrouver ?
Tout était dit. Tout.

-J'ai tenté de sauver cette ville tandis que vous vous baladiez ! Et aujourd'hui, j'arrive et découvre que Méga a merveilleusement pris mon rôle, celui de vous défendre! Mais m'avez-vous complétement oublié ? Je n'existe plus c'est ça ?!

Ça ne pouvait venir de lui ! « Méga a merveilleusement pris mon rôle » Où était le problème ? Ce n’est pas un rôle. C’est un devoir. Pourquoi serait-ce à lui de défendre ? N’avait-il besoin d’aide ? Et oublié Baba est impossible. Du moins, pour Méga. Mais là n’était la question. Se rappeler de lui ou pas … Il fallait s’entraîner pour l’aider. Et s’il meurt … Il n’existera plus. Mais partir à Orchidia sans prévenir, comment exister ? Comment rester ? Là était le sentiment de Méga à Souldege.
Mais ce qu’il venait de dire …, était tout simplement insensé ! Baba commençait à tenir à cette place. Montrer qu’il peut nous protéger, était ce pour lui, un moyen de rester calme, de garder sa fierté ?


-C'est bon, ça suffit, riposta Moony. Pour ce qui est de notre défense, nous le faisons très bien seuls ! Et oui, Méga t'as temporairement remplacé, mais tu n'en reste pas moins le meilleur combattant d'entre nous.

Remplacé ? Tout le monde pensait que c’était un rôle de protéger les autres ? Pourquoi s’entraîner ? Pour devenir plus forts.
Mais d’où Baba était le meilleur combattant ? D’où ? Combattre des vulturs – et encore – était ce ça qui le rendait plus fort ? Baliverne ! L’arme qu’il avait rendait tout de suite son travail plus facile. Après tout, MoOny n’en savait rien. Et puis, la seule façon de savoir qui aurait le mérite d'être le plus fort du groupe serait de faire un combat ... Contre son ami de cette quête ? Contre celui qui a un niveau égal au sien ? Égal ... c'est ce qu'on verra.


-J'avais peur, vous comprenez ? Peur de mourir, peur des ombres, des voix qui résonnent encore dans ma tête (Il laissa échapper une larme). A l'avenir, je ne veux plus que l'on se sépare si brutalement ...

Il manqua de rire. Où était le vrai Baba ? Où était la bravoure ? On aurait dit un message d’amour à sa mie. Et depuis quand avait-il peur des ombres et des voix ? La Mort était une visite régulière à qui on fermait la porte tout de suite. Il ne devrait pas dire ça. Méga aussi avait souvent quelques traumatismes temporaires, mais ce n’était pas au moment du combat qu’il pensait. Baba était-il si redoutable que ceux que les autres, et lui, pensait ? L’était-il seulement ?

-Pourquoi ... ? pourquoi, répétait-il en serrant MoOny, aussi fort qu'il pouvait.

Larmes s’en suivirent. Non, pas possible. Qu’une seule explication. Le manque. Il connaissait Méga et MoOny mieux que Bouda et Shi, certes. Mais vu la réponse froide donné par Baba, MoOny était la seule personne qui pouvait manquer à Baba …
Il passa à l’action et sortit un :


-Il n'est pas encore mort, Ensemble, nous serons plus fort. Maintenant que nous sommes deux, défendons ces petites dames de tout notre cœur et de toute notre force. D'accord ?

Le seul moyen de … riposter à sa réponse.
Baba s’en contentait et se détacha de MoOny avec un léger sourire.


-Oui... Mais je servirais toujours personnellement Moony, je crois que je me complais dans la peau de serviteur. Surtout si je dois vous servir vous.

Attends, quoi ? Servir MoOny ? Personnellement ? Nous servir, nous ? Mais de quoi parlait -il ?! L’Elue, c’est l’Elue, mais pourquoi un serviteur ? Les forts protègent les faibles. Ils ne les servent pas ! Décidément, ce "personnellement" caché bien des choses.

-Euh...je veux dire que vous êtes...plutôt très belle.


Ceci confirmait cela.
Ce n’était que pendant la route que la confirmation se valida de plus en plus.

_ _ _ _ _ _

Méga était dehors quand les autres partaient dans leurs chambres. Il parlait avec Gryf qui lui aussi, devait venir. A la fin de la discussion, Méga rentrât dans la « maison » souterraine. Il n’était étonné sur le fait que personne ne l’attendait. Il ouvrit une porte, et par chance, la chambre était vide. Il rentra mais ne dormit pas tout de suite. De peur. De peur de David. De peur d’Anathos et des vulturs. Finalement, il s’allongea et dormit que quelques heures. Il était déjà tôt quand il se préparait. Il resta quelques temps dans le salon détente. Après encore quelques heures, il partit réveiller les autres, il tomba par hasard sur la chambre de MoOny … Et Baba. Justification s’en suivirent.

Décidément … Ce n’était plus qu’un faux couple, refusant l’un et l’autre de croire que c’était bien plus que de l’amitié entre eux. Après tout, Méga disait peut-être faux ?
~~~
Alors, écoutez-moi bien, parce que je le répèterais pas deux fois.

Et une troisième explication, et une troisième. Il jeta son regard sur Shi et Bouda.

Shi, tu vois là-bas ? il pointa alors du doigt, un recoin rempli d’armes à feu, d’armes et de matériels à visé. C’est toute la section visée. Dont les arcs … Mais aussi d’autre chose que tu pourras essayer ! Il regarda alors un peu plus précisément Bouda, j’ai vu ton coup hier, à côté du dôme. J’ai pensé que tu pourrais aussi choper une arme de visée. Une arbalète ne doit pas te faire du mal. Sinon, il se retourna et appuya sur un des nombreux boutons de la télécommande qu’il venait de sortir de sa poche. La porte en acier « rentra » dans le dôme d’un coup sec, quand il revenu, la porte était rempli d’armes à feu de tout genres, y’a ça.

Il étouffa un soupir et désigna MoOny du menton :

Je voulais juste te préciser que tu chantes très bien, même en marmonnant. En effet, dans le salon détente, le silence régnait, il n’était difficile d’entendre ce qui se passe dans les chambres et dans l’arène. Sinon, j’ai vu que tu as une dague. Tu pourrais avoir bien mieux il sortit son épée bâtarde d’un coup, la classe hein ? Bon, tu as tout comme matériels tranchants. Epée longue, poignard, et si tu comptes préparer notre repas, y’a même un couteau de cuisine. dit-il en ricanant.

Je suis sûr que tu dois être succulent ,riposta MoOny.

Bref, prends ce que tu veux. dit-il, indifférent. Ça tranche très bien. Comme je l’ai déjà dit, tu peux aller prendre des armes à feu aussi.

Il pointa alors plusieurs endroits où étaient remplis des mannequins, cibles, pancarte à couper et pleins d’autres choses …

Vous avez pleins de modèle, là-bas. N’hésitez pas à les détruire, nous en avons tous les jours.

Il passa alors sa main dans ses cheveux. Ce qui laissa à Baba de prendre la parole :

Pour ma part, il prit alors l’arme qu’il avait, je vais m’entraîner au tir, si vous entendez des coups de feu … J’irais peut-être essayer un peu de tout. Avec Méga et Gryf, accessoirement.

Gryf ?! s’étonna Shi.

Et oui. Bon, avant de s’entraîner, je vous dévoile le programme de la journée. Toutes les journées se ressemblent … sauf exception.

« Chaque chose à une exception. »

Il soupira un coup, et s’assit sur un banc. Pied posé sur l’autre, une main qui longeait le banc, il lâcha le tout d’un coup :

Matin : Chacun dans son coin ou avec son coéquipier, s’entraîne. Essayez vos armes, entraînez-vous. Nous avons un Anathos à attaquer, bon Dieu ! Vous travaillerez jusqu’à
Midi : Quelques minutes avant, nous nous ferons livrer de la nourriture, je ne sais jamais ce que c’est. De quoi bien nourrir les combattants qu’ils disaient … on mangera dans le salon détente et on y restera jusqu’à l’
Après-midi : Dès que vous sortirez de la maison souterraine, vous verrez à votre gauche un grand conteneur d’eau, tout froid tout frais. Non, il ne se réchauffe pas. Magique, hein ? Enfin bref, chacun continuera son entraînement, mais cette fois-ci, vous pourrez travailler en groupe. C’est là que Gryf viendra. Et il ne signe pas les autographes tout de suite. Il m’entraînera moi et Baba au combat au corps-à-corps. Au centre de l’arène et jusqu’à environ l’heure du goûter.

Il prit une grande inspiration, il n’avait plus respiré depuis ses longs dires.

En effet, aux environs de 16h, des jagurians viennent nous déposer de la nourriture 100% humaine. Avec l’aide de tout le monde, on emmènera ça dans le salon détente, où il y a un frigo et plusieurs placards. Ouais, un salon –cuisine, quoi. Et si personne ne veut prendre un p’tit encas, on repartira s’entraîner jusqu’au soir, normalement.
Gryf repart vers début de soirée s’entraîner seul, en partant, vous aurez peut-être la chance de lui parler. Qui sait ? Dès qu’il part, vers 18h normalement, chacun reprendra son travail solo jusqu’à que la nuit tombe. Ensuite, on ira tous manger notre bouffe du soir, repas terriens cette fois-ci. Il y a même une télé qui montre les nouvelles, enfin, ce qu’il en reste. Car Anathos est présent. Après, chacun ira dormir quand l’envie lui viendra. Au pire, si vous vous ennuyez, vous inventez des répliques contre les méchants, comme « Désolé pour toi. Aujourd’hui, mon humeur est très … mortelle. » Comme dans la BD, ça fera stylé.
dit-il avec un sourire en coin.

Il se retint de dire une vanne sur MoOny et Baba et se leva de force en mettant ses mains sur ses genoux et soupira. Il y avait quelques chuchotements qui gênaient le silence en lui. Il souffla. Chaque fois, c’est lui qui donnait les explications. A partir de maintenant, Baba s’en occupera …

Je tiens à préciser que Méga et moi, en tout cas, moi c’est sûr, viendrons au cours de l’entraînement de l’après-midi voir votre niveau. Une petite inspection, quoi.

Je viendrais si je n’ai rien à faire de la journée, dit-il sur un ton ironique et bas.

C’est tout ,demanda MoOny d’un ton moqueur. Shi et Bouda ne manquèrent pas de lancer un petit rire.

Non, bien sûr que non. Il reste encore plein de choses, lança Méga en souriant. Je peux vous expliquer à quoi ressemblent vos salles de bains et le salon détente. ricana-t-il.

On verra par nous-même, lança Baba pour arrêter ce dialogue qui n’en finissait pas.
Par contre, il ne faudra passez beaucoup de temps dans les salles de bains. lança immédiatement Méga.

Il ne laissa pas les autres répondre. Cette phrase était normalement destiné aux filles. Méga tendit ses mains derrière sa tête et se préparait à partir dans la section des armes tranchantes pour mieux apprendre l’art de l’épée, puis il irait sans doute voir quelques armes à feu qu’il essayera sans doute. Il était encore le matin, personne n’avait pris de petit-déjeuner mais tout le monde semblait en forme. Normal, les lits étaient super confortables. Même Méga, qui n’avait dormi que quelques heures semblaient en forme.
Mais son tôt réveil n’était point inutile. Il avait élaboré le programme et avait bien nettoyé le salon détente. Bien sûr, il avait tout entendu de la conversation. Mais même si MoOny et Baba étaient de bons amis, il laissa ignorer cela, de peur de retomber sur lui-même. Mais son côté naturelle ne pouvait s’empêcher de sortir des vannes.


Une quête, une aventure, une histoire, une vie ... Aucun mot ne pourra désigner la vie des Compagnons et de l’Élue.
avatar
Méga Razzia
Co-admin' de choc
Co-admin' de choc

Messages : 147
Date d'inscription : 07/12/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tous les membres en scène (Histoire)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum